Après plus de deux ans d’événements virtuels et hybrides, toute l’équipe de Culture Montréal est ravie de vous convier en présence à la deuxième édition du Forum sur la vitalité culturelle dans les quartiers! Ce forum présenté par Culture Montréal et la Ville de Montréal se tiendra le 2 mai prochain à la Maison de la culture Claude-Léveillée.

Le Forum sur la vitalité culturelle dans les quartiers, qu’est-ce que c’est? 

Il s’agit d’un moment privilégié de rencontres pour les acteurs de la culture de proximité, qu’ils soient issus du milieu culturel, communautaire et économique ou encore de la fonction publique.  ​

 

Que nous réserve l’édition 2022?

L’accent sera mis sur l’importance de la culture dans le développement des territoires et dans la constitution de quartiers vivants. Les discussions porteront notamment sur les moyens qui s’offrent aux citoyens pour (re)découvrir et s’approprier leur territoire par la culture ainsi que sur ce que peut la culture face à l’individualisation de nos modes de vie.

 

Le lundi 2 mai 2022

9 h à 16 h 30
(Ouverture des portes à 8 h 30)

Maison de la culture Claude-Léveillée
911 Rue Jean-Talon E, Montréal

Membre de Culture Montréal : 25$
Non membre : 50$

Un seul billet par personne peut être réservé. 

Devenir membre 

Les inscriptions pour le forum sont maintenant complètes. Cependant, nous avons une liste d’attente et en cas de désistement, nous pourrons contacter les personnes intéressées afin de leur offrir une place au forum. Si vous souhaitez toujours participer, nous vous invitons à nous en faire part à l’adresse suivante : inscription@culturemontreal.ca.

Vous avez des questions? Contactez nous .

L’inscription comprend le café et le thé tout au long de la journée, un dîner ainsi qu’un cocktail de réseautage pour bien conclure la journée. Le menu sera fourni par le Café LatinArte qui propose des plats à saveur latino‐américaine variée comprenant un menu inspiré des tendances de la bouffe de rue latina.

Si vous avez allergies ou des intolérances alimentaires, veuillez communiquer directement avec nous.

Programmation

Le forum sera animé par Marco Pronovost (Tangente).

 

 

Conférencier d'ouverture

  • Carlos Moreno

Panélistes

Taïka Baillargeon

Taïka Baillargeon est Directrice adjointe aux politiques chez Héritage Montréal. Amoureuse des villes et des lettres, Taïka a complété une maitrise en littérature comparée et un doctorat en Études urbaines et touristiques. Elle a travaillé sur la reconstruction et la préservation du patrimoine bâti au lendemain de catastrophes humaines et naturelles, s’intéressant tout particulièrement au sens des lieux et aux espaces abandonnés en temps de crise. Dans les dernières années, Taïka a enseigné l’aménagement territorial ainsi que le tourisme. 

Benoit Beaudry

Benoit est l’un des cofondateurs du chapitre québécois de la compétition internationale de rap End Of the Weak, que le grand public a pu connaître grâce à l’émission »La fin des faibles ». En collaboration avec les Maisons de la Culture de la Ville de Montréal, son équipe a également lancé en 2022 le MC Challenge 12-17, la version pour adolescents de cette compétition. L’implication de Benoit dans la scène musicale et communautaire remonte à plusieurs années déjà; il anime l’émission de culture hip-hop »Ghetto Érudit » sur les ondes de CISM 89,3 FM depuis plus de 10 ans et travaille quotidiennement comme intervenant auprès de jeunes dans une entreprise d’insertion socioprofessionnelle.

François Bergeron

Œuvrant depuis 25 ans au sein de différentes organisations communautaires et culturelles dans la région de Montréal, François Bergeron s’est particulièrement démarqué dans le cadre de travaux collaboratifs favorisant les interactions et les partenariats entre des acteurs de différents secteurs d’activités. Il a notamment su mettre en réseau des organismes communautaires, des entreprises et des représentants des pouvoirs publics autour d’initiatives novatrices au soutien de populations défavorisées. 

Au cours des neuf dernières années, François Bergeron a occupé le poste de directeur général de la CDC Centre-Sud. Auparavant, il a été directeur général d’Oxy-Jeunes de 2004 à 2012. Il a également contribué activement à la Table nationale des Corporations de développement communautaire du Québec (TNCDC). Il a également présidé la Coalition montréalaise des tables de quartier (CMTQ) de 2019 à 2021 et, auparavant, du Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec (ROCAJQ) de 2005 à 2011. De nombreux partenaires le reconnaissent comme une personne qui, face à des problèmes complexes, favorise l’émergence de solutions novatrices et respectueuses des aspirations de chacun.e.

Valérie Beaulieu

Diplômée du conservatoire d’art dramatique de Québec, Valérie Beaulieu œuvre au sein du milieu culturel montréalais depuis près de 20 ans. 

Son parcours axé principalement sur les communications et la gestion l’a amené a travaillé pour plusieurs organisations culturelles telles que le Théâtre Aux Écuries, le Festival du Jamais Lu et La Ligne Bleue | Réseaux et quartiers culturels, organisme qu’elle a cofondé en 2011 et dirigé pendant trois ans. Elle a également été consultante en direction de projets et communication au sein d’organisations comme l’École de l’innovation citoyenne de l’ÉTS et la Corporation de développement urbain du Faubourg Saint-Laurent où elle a assumé la direction générale par intérim.

Depuis 2016, Valérie Beaulieu est directrice générale de Culture Montréal, une organisation indépendante, non partisane et sans but lucratif dont le mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal. Au moyen d’activités de réflexion et de concertation, Culture Montréal contribue au positionnement de Montréal comme métropole culturelle.  

Laurane Van Branteghem

Commissaire et responsable de la programmation à Tangente, Laurane Van Branteghem est aussi plongée dans des réflexions doctorales, sous la direction d’Ève Lamoureux, autour des potentiels transformateurs d’œuvres de danse actuelle et de ses institutions. Elle a partagé son amour des arts vivants à travers la radio, l’écriture et diverses tables rondes et cycles de conférences.

Nelly Daou

Poète, artiste sociale et facilitatrice d’expression créative, Nelly Onestas Daou est animée par le désir de créer des espaces dans lesquels les pratiques artistiques favorisent le ressourcement, la libre expression de soi et la rencontre authentique avec l’Autre. En 2016, elle découvre le réseau des ruches d’art – véritables tiers-lieux ancrés dans les quartiers où la pratique collective de l’art vise à tisser du lien social. Résonnant avec les valeurs à la fois communautaires et écologiques de ce réseau, elle fonde la Ruche Yéléma. Depuis, ce petit studio d’art mobile inclusif, intergénérationnel et interculturel offre une alternative à l’isolement en offrant des rencontres créatives ouvertes à toutes et tous dans Rosemont et ses alentours. Dans ces activités très accessibles, où la réutilisation créative de matériaux usagés et le partage de savoir-faire sont encouragés, des connexions humaines se créent et se renforcent au fil du temps. En parallèle, Nelly anime des ateliers de poésie et offre des services de coaching en créativité depuis plusieurs années. Elle est également médiatrice interculturelle pour Singa Québec depuis cet été.

Anaïs Chloé Gilles

Anaïs Chloé Gilles est une artiste de la communauté de street dance de Montréal. Adepte de la culture Hip Hop, House et de Ballroom, elle utilise l’art visuel et la danse comme médiums afin de se connecter à ses racines et son héritage. À travers son parcours, elle se centre sur le développement artistique communautaire. Récemment,elle a développé plusieurs projets tels que “Ballroom For Community: a QTBIPOC youth program” et à travaillé pour des compagnies aux valeurs similaires, tel “The Expressive Movement (Boston, MA, USA)”. À travers l’art et la communauté, elle cherche à découvrir et honorer la richesse des cultures Afro-descendantes à laquelle elle participe.

Juan-Luis Klein

Juan-Luis Klein, détenteur d’un doctorat en géographie de l’Université Laval spécialisé en géographie économique, est professeur titulaire au Département de géographie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis 1993. Précédemment, il a été professeur à l’Université du Québec à Chicoutimi de 1981 à 1993 et professeur-chercheur à l’Université du Québec à Rimouski en 1980-81. Il est membre du Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES/ https://crises.uqam.ca/) dont il a assumé la direction entre 2009 et 2018. Il a été cofondateur et coprésident de l’organisme Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS/ https://tiess.ca/). Ses recherches portent sur l’innovation sociale, la culture de proximité et le développement territorial. Seul ou en collégialité, il est l’auteur de plus de 200 publications et il est responsable de la collection Géographie contemporaine des Presses de l’Université du Québec.

Pablo Maneyrol

Possédant une quinzaine d’années d’expérience professionnelle dans le secteur culturel (et particulièrement des arts vivants), Pablo Maneyrol est actuellement Directeur Affaires institutionnelles pour la TOHU, une salle pionnière en développement durable par la culture. Avec cet organisme reconnu pour ses pratiques innovantes en environnement et développement communautaire, il retrouve ses premières amours puisque sa carrière avait débuté dans la RSE. Il siège aux C.A. du CESIM et de Culture Montréal, où il copréside la commission permanente « Culture et Transition écologique ».

Alban Maréchal

Batteur, percussionniste et claviériste de formation, Alban Maréchal est diplômé du conservatoire de Perpignan – France (Premier prix suivi de l’excellence en percussion) et de l’Université de Montréal – Québec, Canada (Maîtrise et DESS en interprétation de percussion). Enseignant et intervenant spécialisé en musique (percussion) au sein de plusieurs écoles et centres de loisirs depuis plusieurs années en France, il décide en 2005 de reprendre ses études en venant s’installer à Montréal afin d’approfondir ses connaissances musicales. Depuis son arrivée au Québec, il participe à de nombreux projets musicaux et se produit régulièrement sur différentes scènes Québécoise. Il maîtrise également les techniques d’enregistrement, prise de son, édition et mixage et a plusieurs réalisations en collaboration, à son actif. Il a co-fondé en 2015, l’organisme « À portée de mains » et propose différents projets de développement social avec les arts et la culture notamment le projet 1PAKT, pour une intégration sociale, culturel et professionnel. Alban est également impliqué dans les activités de la Table de concertation culturelle de Villeray et Parc-Extension depuis sa création, et est présentement membre du conseil d’administration.

Marie-Odile Melançon

Marie-Odile Melançon est présentement cheffe de la division Soutien au développement culturel à la Ville de Montréal. Au Service de la culture depuis plus de vingt ans, elle travaille notamment avec le réseau des maisons de la culture, ainsi que sur divers dossiers liés à la diffusion, la médiation culturelle, l’inclusion et la diversité, les statistiques et indicateurs culturels ainsi que les quartiers culturels. À titre de commissaire au développement culturel elle a notamment assuré le suivi de plusieurs plans d’action, ententes de partenariats et mécanismes de concertation.
Titulaire d’une maîtrise en étude urbaines de l’Institut national de recherche scientifique du Québec, elle a participé notamment à l’étude « La participation culturelle des jeunes à Montréal » sous la direction de Christian Poirier, et contribué à plusieurs analyses permettant d’appuyer les interventions de la ville pour soutenir le développement culturel sur l’ensemble du territoire montréalais.

Victor Bertrand-Ouellette

Victor Bertrand-Ouellette, à la Direction créative de STUDIO ZX, est un artiste multidisciplinaire hors pair et un entrepreneur né. Ayant pour mission intime de mettre en lumière les talents du Nightlife à Montréal, il a l’ambition de réinterpréter la place de l’art underground dans les milieux culturels trop souvent élitistes de la métropole. Victor nous parle aujourd’hui de Destination Z, le plus récent projet du STUDIO, un environnement expérientiel immersif qui nous transporte dans un univers lointain supporté par des talents de la communauté LGBTQ à Montréal. 

Christina Paquette

Christina trace sa place dans la communauté de danse de rue depuis les dix dernières années. Elle y participe en tant qu’interprète, directrice de production, d’enseignante et de chargée de projet. Elle prend part à plusieurs projets artistiques tout en peaufinant ses expériences en tant que travailleuse culturelle. Elle travaille en tant qu’interprète et directrice de production pour la compagnie de danse Ebnfloh et organise des battles pour la nouvelle génération avec Break the Plateau. Graduée du baccalauréat en danse contemporaine de l’UQAM, elle s’accomplit pleinement en tant que danseuse de rue. Christina fait ses débuts chez 100Lux en tant que bénévole en 2015. Depuis les six dernières années, elle travaille en étroite collaboration avec Axelle Munezero (co-fondatrice de l’organisme). Elle s’est retrouvée gestionnaire des chargés de projet pour Les Soirées 100Lux ainsi que pour le Festival 100Lux. Depuis 2021, Christina est co-directrice générale et artistique et partage cette tâche avec Axelle Munezero.   

Annik Reinhardt

Depuis février 2020, Annik Reinhardt est chargée de concertation à la Corporation de développement communautaire (CDC) Centre-Sud.  De disquaire à enseignante du français au secondaire, les différentes expériences de son parcours hétéroclite lui servent merveilleusement au quotidien.  Par contre, c’est à la CDC et en en travaillant en concertation avec des partenaires et alliée.e.s du quartier sur des actions collectives telles que Notre quartier nourricier ou le Mouvement Courtepointe, que son désir de vouloir apporter un impact sur les enjeux sociaux fait la différence et lui donne l’impression d’être véritablement sur son X.  Le Mouvement Courtepointe lui permet entre autres, de marier plusieurs de ses passions :  soutenir un collectif d’organismes du quartier afin de leur permettre d’utiliser l’art et la culture pour faire briller les populations marginalisées (souvent dans l’ombre) grâce à leur projet.  L’art et la culture devient ainsi un prétexte pour leur faire découvrir tout le spectre des effets positifs et l’impact de cet engagement social. 

Dorothy Rhau

Dès sa naissance à Montréal, Dorothy Rhau , d’origine haïtienne, est venue au monde avec un large sourire. Elle s’est fait connaître en tant que première femme noire humoriste francophone au Québec et au Canada. Comme si sa vie n’était pas assez trépidante, en 2016, elle lance l’idée sur les réseaux sociaux, d’un Salon International de la Femme Noire (SIFN), telle qu’une bouteille à la mer . Elle reçoit un tsunami de réactions favorables de femmes afrodescendantes qui n’attendaient que ce genre d’évènement se réalise. Elle réunit une équipe de femmes exceptionnelles, fonde avec elles, un organisme à but non lucratif : Audace au Féminin. Le 2 juin 2018 a lieu la première édition du SIFN, un lègue pour la société québécoise et canadienne qui revient à chaque année. Cet évènement phare , le plus grand rassemblement de femmes issues des communautés noires, est devenu le symbole d’un mouvement féminin inclusif qui met en lumière des femmes noires qui brillent dans l’ombre.

Arno Robin

Durant ses études à l’École de Design de l’UQÀM, il est impliqué au sein de plusieurs projets collaboratifs
(École de la Montagne Rouge, Pica magazine, Association étudiante, Bellastock). Il y remportera une bourse individuelle d’excellence ARTV et un lauréat Forces Avenir pour son implication au sein de l’École de la Montagne Rouge. Une fois diplômé, il cofonde l’atelier ENGRAM, une entreprise de conception et de réalisation de projets collaboratifs d’interactivité numérique. Il y agit à titre d’administrateur, de concepteur et de gestionnaire de projets. À travers cet emploi, il rencontre plusieurs individus créatifs et constatera le besoin criant d’un espace de partage et de création libre pour son milieu. En 2016, il cofonde LESPACEMAKER, un atelier communautaire de 15 000 pi2 situé dans un vieux bâtiment industriel du Centre-Sud. À l’heure actuelle, plus de 150 membres partagent l’accès à des ateliers communs (bois, métal, sérigraphie, vélo, couture, impression 3D, électronique, céramique, travail du cuir, recyclage du plastique, forge, etc.) et occupent des ateliers privés. Une phase d’agrandissement de 10 000 pi2 est envisagée pour l’année à venir et des discussions d’acquisition sont en cours. Nous
espérons faire de ce bâtiment un incontournable de l’expression créative et artistique montréalaise.

Angela Sierra

Angela Sierra est une montréalaise d’origine colombienne, devenue citoyenne canadienne en 2004. Elle est titulaire d’un baccalauréat en communication et journalisme de la Universidad Javeriana de Bogotá en Colombie, et d’un diplôme en études de cinéma et télévision de l’Université Aix-En-Provence en France. Elle a œuvré comme chercheuse en production audiovisuelle pour des émissions en affaires publiques à Montréal et en Colombie, ainsi qu’en communication et production événementielles en France. Depuis 2007, elle est à la direction générale de la Fondation LatinArte, la première vitrine pour les artistes d’origine latino‐américaine à Montréal. Actuellement, Angela Sierra fait partie des 21 membres du conseil d’administration du Conseil des Arts de Montréal. Elle est aussi la présidente du Mois de l’héritage latino‐américain de Montréal. Angela Sierra a été nommée membre du Conseil interculturel de Montréal en mars 2015, où elle est devenue l’une des vice‐présidentes entre 2019 et 2021. 

Claude Toupin

Muséologue, diffuseur et gestionnaire culturel, Claude Toupin a réalisé avec ses équipes plusieurs projets d’aménagement et de développement culturels. Il s’intéresse particulièrement aux facteurs qui permettent aux citoyen et citoyennes de vivre pleinement la culture dans leurs milieux et des responsabilités des institutions et administrations publiques à cet égard. Il est actuellement responsable du projet Espace Rivière au sein du quartier de Rivière-des-Prairies à Montréal. 

Annie Turcotte

Annie Turcotte est agente de développement culturel à l’arrondissement de Verdun. Elle évolue dans le domaine culturel montréalais depuis plus de 15 ans, à la suite de ses études en histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal. Elle collabore au projet pilote pour le développement du Quartier culturel de Verdun depuis 2019, notamment par la coordination des rencontres de co-design avec partenaires et citoyen.ne.s et par la mise en place de projets de médiation culturelle avec des artistes et des jeunes en milieu scolaire.

Virginie Simard-Tozzi

Virginie Simard-Tozzi a un bac en enseignement de l’art dramatique ainsi qu’un certificat en création littéraire. Elle siège au conseil d’administration de l’Association professionnelle des diffuseurs de spectacles – RIDEAU et en est depuis peu 2e vice-présidente. Agente culturelle à l’arrondissement de Saint-Laurent depuis 13 ans, elle est responsable de la programmation culturelle pluridisciplinaire (en salle et hors les murs), elle s’engage par ailleurs au sein des grands projets de développement de l’arrondissement pour qu’on y intègre des éléments artistiques et culturels. Au fil des ans, sa passion pour les arts et l’envie de les faire connaître au plus grand nombre l’amène à mettre sur pied une quarantaine de projets de médiation culturelle déployés auprès de clientèles diverses. Maître d’œuvre du premier plan local de développement culturel de Saint-Laurent, elle s’applique avec ferveur à célébrer la vitalité culturelle du territoire en travaillant de concert avec plusieurs partenaires. En collaboration avec un comité de partenaires, elle élabore le premier plan d’action du quartier culturel du Vieux Saint-Laurent. 

Marie-Josée Vaillancourt

Diplômée d’un baccalauréat en histoire de l’art et d’une maîtrise en urbanisme à l’Université de Montréal, Marie-Josée Vaillancourt a un parcours professionnel quelque peu atypique. En effet, suite à sa maîtrise, elle a exploré les possibilités de fonder une entreprise en «urbanisme interculturel» avec ses collègues. Suite à ses recherches entrepreneuriales, elle décide finalement de travailler pour des organisations multiples, tant dans le privé que pour les OBNL. Un parcours exploratoire la mène à être animatrice lors de consultation publique pour Convercité, chargée de projet pour le développement du Corridor écologique Darlington, analyste-recherchiste et conseillère en urbanisme pour la firme d’expert-conseil en culture Art Expert, animatrice lors de consultation sur la planification urbaine à l’Institut du Nouveau Monde (INM), puis conseillère en urbanisme et patrimoine pour la firme EVOQ Architecture. Aujourd’hui Marie-Josée se définit comme une entrepreneure sociale et met à profit son profil pluriel au service de la mission d’Entremise, une startup en urbanisme qui développe des projets immobiliers dans les espaces vacants au bénéfice de la collectivité.

Hélène Veilleux

Hélène Veilleux a bâti sa carrière dans les secteurs immobilier et commercial. Après une dizaine d’années à la direction des ventes de Sears Canada, elle joint l’équipe des Galeries du Cap et Faubourg Sagamie à titre de directrice générale et du marketing. Elle sera ensuite recrutée par Ivanhoé Cambridge, puis Cominar où elle occupera différentes fonctions à la location et aux opérations avant de prendre la direction générale de Centropolis à Laval. Au cours de ce mandat, Hélène aura la responsabilité de développer, d’implanter et de maintenir une vision stratégique et ancrée dans le développement durable qui soit en cohérence avec l’univers de marque de la propriété. Cette expérience lui aura permis de mettre en place des bases de développement solides pour le District Central, territoire en pleine requalification à Montréal, où elle s’évertue depuis 2017 à créer et mettre en place une vision stratégique pour le quartier d’affaires en mobilisant les différents acteurs du milieu. Hélène croit profondément à la concertation et c’est pourquoi elle s’est impliquée à titre d’administratrice auprès d’organismes en développement économique actifs dans son marché tels que Tourisme Laval, la Chambre de commerce et d’industrie de Laval. Elle siège aujourd’hui sur le conseil d’administration de l’Association des SDC de Montréal, fait partie de l’alliance pour la Féminisation du leadership et est accompagnatrice à la Maison des leaders.

Martin Vinette

C’est avec curiosité et passion que Martin Vinette se lance dans tout ce qu’il entreprend. Après son baccalauréat en histoire (UQTR), ce féru d’histoire et de patrimoine a œuvré pendant plus de 12 ans en animation du patrimoine touristique et religieux québécois. Curieux de découvrir le monde arabe après le 11-Septembre, il a passé un an dans une Tunisie alors dictatoriale, cherchant à ouvrir, à sa façon, le dialogue avec l’Autre. Passionné de cinéma, il a réalisé une première maîtrise en Sociologie (UQAM) où il questionnait les enjeux de la représentation des Maghrébins dans le cinéma français récent. Volontaire, il a complété une deuxième maîtrise, en Management des entreprises culturelles (HEC Montréal), ouvrant la voie à un engagement culturel plus ancré dans l’action directe. Amateur d’arts visuels, il a collaboré à plusieurs projets artistiques et ses photographies ont été récemment publiées dans Ciel variable, Espace art actuel et Inter. Il est aussi président du conseil d’administration du Centre en arts actuels Skol (Belgo). Depuis juillet dernier, il occupe le poste de directeur général de Voies culturelles des faubourgs, organisme pionnier dans la concertation culturelle dans l’Est de Ville-Marie.

Billy Walsh

Ayant évolué dans le monde du documentaire, de la photographie et de la télévision pendant une dizaine d’années, Billy Walsh obtient le poste de directeur à la société de développement commerciale Wellington en 2010. Il fondera les festivals Cabane Panache, Marionnettes Plein la rue, accueillera le premier satellite du FIJM hors centre-ville en 2019 et développera le projet Jardin Ethel, un important projet de requalification urbaine générant plus de 10 millions en investissement.  En 2018, la SDC Wellington reçoit le prix Patrimoine Montréal – agir ensemble – pour sa contribution avec le milieu. Billy Walsh est administrateur sur le CA de l’Association des Sociétés de développement commercial de Montréal (ASDCM) depuis 2012 et en est son président depuis 2018. En avril 2022 il quitte son poste de président et la SDCW pour occuper les fonctions de directeur général de l’ASDCM à plein temps. 

Handy Yacinthe

Handy « HYA » Yacinthe est un artiste qui occupe une place importante dans le circuit canadien et international de la danse de rue. Créateur, innovateur et expérimentateur à part entière, il est avant tout un artiste multidisciplinaire qui explore de multiples domaines de création. Expérimentateur depuis 25 ans, sa carrière s’étend de la création à la scène, en passant par le travail de chorégraphe, les courts métrages, les productions, la pédagogie, le mentorat, la production musicale, les « cyphers« , les « battles », la curation et le milieu du showbiz. Fondateur du festival international de danse de rue novateur et acclamé Jack of All Trades ; JOAT a été organisé à Singapour, à Taïwan, en Inde, à Vancouver, à Los Angeles, au Royaume-Uni et au Japon. 

Animateur

  • Marco Pronovost

Événement écoresponsable 
L’aspect écologique de cet événement a guidé nos pratiques et nos choix. En ce sens, nous tenons à vous aviser que le forum se tiendra à quelques pas d’une station de métro. Il est  on donc possible de prendre les transports en commun pour s’y rendre. Il est également fortement recommandé d’apporter sa bouteille d’eau. 

Accessibilité 
Dans le but de faciliter l’accès au forum à l’ensemble des participants souhaitant y assister, nous invitons les personnes à mobilité réduite ainsi que les personnes ayant besoin d’un interprète à communiquer avec nous.

Désistement
Vous vous êtes inscrit, mais vous avez un empêchement le jour du forum? Puisque l’organisation d’un événement mobilise plusieurs ressources au sein de notre petite équipe, nous vous saurions gré de communiquer avec nous.

Culture and the environment:
Towards a sustainable partnership

The UK will host the 26th UN Climate Change Conference of the Parties (COP26) in Glasgow from October 31 to November 12, 2021. On this occasion, Culture Montréal is hosting a forum that will highlight the culture’s contribution to environmental transition and rally cultural and environmental figures around this important issue. How can culture be a stakeholder in this movement towards empowerment? In what ways can culture help us to overcome climate change and to build a societal model that better respects both humankind and the environment?  

This forum will bring together different artists and cultural figures from Quebec, Scotland and England, as well as environmental organizations.  

To view the program 

Wednesday, November 10 at 9AM | 2PM UK time.

If you have any questions, you can contact :inscription@culturemontreal.ca

Registrations are now closed.

The event is organized in partnership with :

In collaboration with :  Conseil des arts de Montréal, Artenso, Campus de la transition écologique, Réseau des femmes en environnement, Conseil régional de l’environnement de Montréal.  

Moderator

Dorothy Alexandre

Host, Content producer, Communication coach

As a catalyst for dynamic and constructive discussion, Dorothy Alexandre has been navigating the media and communications world with conviction and vision since 2009. This entrepreneur is a host, roundtable moderator, content producer and an equity, diversity and inclusion consultant. Known for her thoroughness and leadership, she anchors her work in promoting and highlighting a broad range of voices and perspectives. As part of her many mandates, she works with NPOs and public, para-public and private organizations.

Panelists

Cathie Boyd

Artistic Director/ Founder CRYPTIC

Cathie Boyd is an internationally respected director, producer and curator known for her ability to inspire others and her strong leadership of creative endeavour. With over 25 years of experience, she is able to work across art forms, from opera to music, visual arts and film while being able to work at a strategic and practical level, often working in new and unusual ways to achieve goals.

Raised in Belfast, Ireland, Cathie graduated from the Royal Conservatoire of Scotland, and set up Cryptic in 1994 with the desire to create innovative music and/or sound-based performances that would ‘ravish the senses’ of international audiences. Her many years of artistic practice include numerous international commissions and collaborations which have been presented in over 25 countries.

Cathie has been instrumental in providing a key platform for artists around the world by creating Glasgow’s Sonica Festival in 2012.  She also has much experience in working with new technologies and was previously awarded a NESTA Fellowship to develop the visual staging of live music – performances include with the Baltimore Symphony Orchestra, BBS SSO, BCMG, London Sinfonietta and NYO.

Awards include Prestige Scotland Arts Collective of the Year 2021/22; Creative Programming for Sonica (Scottish Award for New Music 2018); European Woman of Achievement for the Arts; Outstanding Young Person Award; Junior Chambers of Commerce and an Edinburgh Festival Fringe First. Cathie also serves as President on the Board of IETM (international network for contemporary performing arts).

Previously Anne worked as Producer/Company Manager at Theatre Workshop Edinburgh, a producing and receiving venue, committed to inclusive theatre, employing as well as providing training opportunities to professional disabled performers. 

Laurence Lafond-Beaulne

SOFT FABRIC / Half of Milk&Bone / Co-founder of the ACT movement

Trained in classical and jazz music from a very young age, Laurence Lafond-Beaulne is a Canadian multi-instrumentalist, singer-songwriter and producer. She is half of the electropop duo Milk & Bone that has received several nominations and awards. After winning a Juno Award for best electronic album in 2019, she has been focusing more seriously on sound and musical production for the past year. She has composed the soundtracks for numerous films and documentaries, and for two Cirque du Soleil shows. Her voice can be heard on many albums and she has co-written with several artists. Laurence is always mindful of pushing her limits and reinventing herself creatively with every project. An environmental activist, she has co-founded ACT (Artist-Citizens on Tour), which is a movement that fosters environmentally friendly practices and provides artists with the tools to create positive change in the showbusiness industry.

Becky Hazlewood

Environmental Sustainability Project Manager, Julie's Bicycle

Becky joined Julie’s Bicycle in July 2019 to work as an Environmental Sustainability Project Manager across the Creative Green, Arts Council England and Cities programmes. Becky has worked in the Sustainability and Environmental sector for over nine years, primarily in the social housing sector. She led the strategy development, implementation and CSR programme for a medium sized housing provider and has experience managing a range of projects in areas such as fuel poverty, energy efficiency, renewable energy, biodiversity and green spaces, sustainable procurement, circular economy, wellbeing initiatives and organisational change. Her long-term enthusiasm for biodiversity conservation led her to expand her work into ecological consultancy and field research, in the UK and abroad. She previously worked as a senior researcher for a small charity in Malawi where she specialised in bat biodiversity monitoring, leading volunteers, managing the community education and outreach programme and mitigating human-wildlife conflicts. Becky holds an MSc in Environmental Sciences from the University of East Anglia and is an Associate member of the Chartered Institute of Ecology and Environmental Management (CIEEM).

Emmanuelle Hébert

Director of Development and Strategic Partnerships, Campus de la transition écologique

Emmanuelle is committed to the development of the common good. She was a planning advisor for the Culture Department of the Ville de Montréal. She has been involved with many strategic documents, including the development of Vision 2030. Her modus operandi is innovation, concertation and transversality, which allowed her to develop, support and facilitate strategic, cross-sectoral projects and programs. A social entrepreneur, she co-founded and co-directed MU, an NPO that produces murals anchored in the communities. Emmanuelle holds a master’s degree in political science, was vice-president of the Conseil des Montréalaises, advocated for diversified political representation and was a commissioner for the États généraux sur la réforme des institutions démocratiques. She is now putting her persuasiveness and unifying leadership to work for the environmental transition.

Anne-Catherine Lebeau

Executive Director and Co-Founder, Écoscéno

Trained as an actress at the Moscow Art Theatre School, Anne-Catherine Lebeau has worked with Robert Lepage, Wajdi Mouawad and Alexandre Marine in the Montréal and international theatre scene and with the Cirque du Soleil for about twenty years. Anne-Catherine has a master’s degree in cultural business management from HEC Montréal, and she now uses her creativity to deploy the circular economy in Quebec’s cultural scene. In October 2019, she co-founded Écoscéno, whose mission is to reduce the environmental impact of Quebec’s cultural productions. The organization was crowned as the top NPO for its work in waste reduction by the Conseil régional de l’environnement de Montréal in 2021 and received the 2021 Innovation award from the Conseil des arts de Montréal.

Roy Luxford

Programme Director, Edinburgh International Festival

Roy is Programme Director at the Edinburgh International Festival responsible for the artistic management and producing of the annual 25 day multi art-form festival. Prior to Edinburgh he produced international theatre and dance for the Barbican, Sadler’s Wells Theatre, The Young Vic, Brooklyn Academy of Music, Lincoln Center New York, Sydney 2000 Olympic Arts Festival, Chekhov Festival Moscow, and the Venice Biennale amongst many others.

He led three of the UK’s foremost producing companies Cheek by Jowl, Michael Clark Company, and DV8 Physical Theatre, and produced the European premiere of Tony Kushner’s Homebody/Kabul in London and Tim Supple’s version of One Thousand and One Nights for the Edinburgh International Festival.

He is the professional lead on the European Festival Association’s Festival Academy – Atelier for Young Producers.

Annie Roy

Co-founder, general and artistic director ATSA, Quand l'Art passe à l'Action

Alongside a career in the world of new dance, Annie Roy co-founded ATSA, Quand l’art passe à l’action in 1997 with her late spouse Pierre Allard, who passed away in November 2018. For 21 years, the partners in life and in art set up over sixty urban projects (installations, events, participative stagings) in public spaces, spotlighting social and environmental injustices that concerned them. ATSA’s creations wanted to give the public square back to citizens as a space open to discussions and debates on society.  Annie is continuing to enable ATSA’s activism with the biannual Cuisine ta ville 19-21-23, the Cuisine ton Quartier podcast tours, which already include more than 82 interviews with new immigrants from seven Montreal boroughs and will continue meeting with French-speaking newcomers to Canada as of 2022. There’s also the CABO project in collaboration with Fréderique P. Corson to promote composting and new projects to come, including Ferme de DATA on the environmental impacts of our online consumption.

Winner of the 2019 YMCA Peace Medal and the 2018 Prix du Jury from the Conseil des Arts de Montréal, ATSA also received the honourable mention of the Mayor of Montreal’s Democracy Award in 2013, the 2011 Giverny Capital Prize, the 2010 Pratt & Whitney Canada Nature de l’Art Prize , the Citoyen de la Culture 2008 award presented by Les Arts et la Ville and the Artistes pour la Paix 2008 award.

Dave Jenniss

Artistic director, Ondinnok Productions

Dave Jenniss, born to a Quebec mother and an Indigenous father from the Wolastoqiyik Wahsipekuk Nation, is the artistic director for Ondinnok Productions, a multidisciplinary Francophone Indigenous company. He’s also an actor, director, playwright and screenwriter.

 

Since 2008, he has been recognized for his touchingly honest writing connected to his Wolastoq identity. Jenniss stood out as a playwright with his work Wulustek (2008) and its revival in 2011 by Ondinnok Productions, le tambour du temps (2012), Mokatek et l’étoile disparue (2018), Kthakomiq (2018), Toqaq mecimi puwiht /Delphine rêve toujours coming in 2022 and Nmithaqs Sqotewamqol / La cendre de ses osIn addition to being a playwright, Dave is also a screenwriter.  He wrote for the Méchant Trip 2 TV show on APTN in 2017 and is currently finishing writing his first feature film, Mokatek. 

His talent for directing and acting is increasingly being noticed. His work can bee seen in À te regarder ils s’habitueront (2017), a co-production from Théâtre de Quat’sous and orange noyé. The year 2021 has once again showcased his directing talent with l’Enclos de Wabush (2021) co-produced by Ondinnok and Le Nouveau Théâtre expérimental and his own text, Nmithaqs Sqotewamqol / La cendre de ses os at the La Licorne theatre.

Some of Jenniss’ work has also been published. Nmithaqs Sqotewamqol / La cendre de ses os and Pokuhule / le tambour du temps in 2021 and Wulustek in 2011 by Dramaturges Éditeurs, and Mokatek et l’étoile disparue, a children’s book published by Éditions Hannenorak in 2018.

 

 

Ben Twist

Director, Creative Carbon Scotland

Ben has been director of Creative Carbon Scotland since 2011, combining over 25 years’ experience of producing events and running permanent and temporary venues in the cultural sector with an MSc in Carbon Management and a doctorate in applying complexity theory to social systems in order to bring about more sustainable social practices. He has developed CCS into a leader in both technical support for cultural organisations in carbon management and climate change adaptation, and developing culture’s influencing role in addressing climate change. As a theatre director and producer he was the associate director at the Traverse Theatre in Edinburgh and artistic director at Manchester’s Contact Theatre. As Chair of the Scottish Arts Council Lottery Committee he facilitated and supported organisational change with many cultural organisations and led the distribution of over £150m of National Lottery funds, mostly to capital projects. He has directed theatre and music theatre as a freelance across the UK, Europe, North America and New Zealand. He was Chair of Scotland’s leading chamber classical music group Hebrides Ensemble and Vice-Chair of the Theatres Trust and the Edinburgh Sustainable Development Partnership.

Virtual platform 

Agora is a platform that allows the creation of experiential virtual and hybrid events. Developed by Montreal-based Atypic Labs, Agora is a platform for the city’s arts and culture community. Beyond one-way broadcasting, the platform helps energize and engage audiences, providing them with a sense of community, shared experiences and freedom of movement. The variety of options offered, such as broadcasting, direct exchanges and spontaneous networking, allow for increased flexibility for participants who can also move at their own pace through the virtual environments.

 

Culture et environnement,

vers une alliance durable

Du 1er au 12 novembre se tiendra à Glasgow au Royaume-Uni la 26eme édition de la conférence annuelle des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26). À cette occasion, Culture Montréal organise un forum pour mettre en lumière la contribution de la culture à la transition écologique et mobiliser les acteurs culturels et environnementaux autour de cet enjeu majeur. 

Comment la culture peut-elle être partie prenante de ce grand mouvement de responsabilisation ? De quelle façon peut-elle nous aider à surmonter les changements climatiques et à construire un modèle de société plus respectueux de l’humain et de l’environnement ? 

Pour consulter le programme 

Click here for more info 

* Ce forum est organisé en collaboration avec des institutions, des artistes et des panélistes anglophones. Pour faciliter la compréhension de certains participants anglophones, il est possible que quelques éléments  de l’inscription et du déroulement soient bilingues.

Mercredi 10 novembre dès 9h.

L’inscription est obligatoire. Cet événement virtuel aura lieu sur la plateforme Agora.

Prix membre : 10$

Non-Membres : 30$

Les inscriptions sont maintenant fermées.

Vous avez des questions ?    Contactez Mélodie à inscription@culturemontreal.ca

 

La journée du forum se divise en deux parties. Pour les rencontres organisées en matinée, l’inscription est gratuite. Pour le segment de l’après-midi, des frais de 30 $ seront exigés pour les non-membres et de 10 $ pour les membres de Culture Montréal.  

Ce forum réunit différents artistes et acteurs culturels provenant du Québec, d’Écosse et d’Angleterre, ainsi que des organisations du milieu de l’environnement. 

 

L’événement est organisé en partenariat avec :

 

 

En collaboration avec :  le Conseil des arts de Montréal, Artenso, le Campus de la transition écologique, le Réseau des femmes en environnement, le Conseil régional de l’environnement de Montréal.  

Animation

Dorothy Alexandre

Animatrice, productrice au contenu, Coach en communication

Aiguillon d’échanges dynamiques et constructifs, Dorothy Alexandre navigue avec conviction et vision dans l’univers des médias et des communications depuis 2009. Cette entrepreneure est animatrice, modératrice de tables rondes, productrice au contenu et consultante en matière d’équité, de diversité et d’inclusion. Reconnue pour sa rigueur et son leadership, ses démarches s’inscrivent entre autres dans la valorisation et le rayonnement d’une pluralité de voix et de perspectives. Dans le cadre de ses multiples mandats, elle collabore avec des OSBL et des organisations publiques, parapubliques et privées.  

Michel Vallée

Président et directeur général — Culture pour tous

Président-directeur général de Culture pour tous et co-président de la Commission permanente sur la citoyenneté culturelle de Culture Montréal, Michel Vallée cumule plus de 30 ans d’expérience en culture à impact social dans les collectivités. 

  

Ses actions cumulent plus de 25 prix nationaux et internationaux et l’ont emmené à prononcer plus de 150 formations et conférences au Canada et dans plus d’une douzaine de pays d’Amérique latine, d’Europe et d’Asie.  Parmi ses réalisations, le projet global de médiation culturelle JE SUIS…, a permis à la Ville de Vaudreuil-Dorion d’être reconnue comme l’une des villes leaders de l’Agenda 21 de la culture et de remporter, en 2016, le Prix international CGLU – Ville de Mexico – Culture 21.   

  

Auteur du guide pratique en médiation culturelle « Et si on se rencontrait ! » et reconnu comme l’un des pionniers en médiation culturelle au Québec, il a accompagné plusieurs villes et régions dans leurs réflexions sur la citoyenneté culturelle, la participation citoyenne, la médiation culturelle et l’éducation dans les Villes par la culture en plus d’être membre de jurys prestigieux comme ceux du Mérite Ovation municipale de l’Union des municipalités du Québec et des Prix de l’Association internationale des villes éducatrices. 

Panélistes

Laurence Lafond-Beaulne

SOFT FABRIC / Moitié de Milk&Bone / Co-fondateur du mouvement ACT

Formée depuis son tout jeune âge en musique classique et jazz, Laurence Lafond-Beaulne est multi-instrumentiste, auteure, compositrice, interprète et réalisatrice canadienne. Elle est membre du duo électropop Milk&Bone, récipiendaire de plusieurs nominations et prix. Lauréate d’un Juno pour le meilleur album électronique en 2019, elle se consacre plus sérieusement depuis un an à la production sonore et musicale. Elle signe la musique de plusieurs films, documentaires ainsi que de deux spectacles du Cirque du Soleil. On peut entendre sa voix sur de nombreux albums et elle co-écrit pour plusieurs artistes. Laurence vise toujours à repousser ses limites et se réinventer créativement à chaque projet. Militante pour l’environnement, elle a co-fondé ACT (Artistes Citoyens en Tournée), un mouvement qui fait la promotion de pratiques écoresponsables et fourni les outils pour créer du changement positif dans l’industrie du spectacle. 

Cathie Boyd

Directrice artistique/ Fondatrice CRYPTIC

Cathie Boyd est une metteuse en scène, productrice et conservatrice de réputation mondiale connue pour sa capacité à inspirer les autres et son grand leadership en matière de création. Forte de plus de 25 ans d’expérience, elle touche à toutes les formes d’arts, de l’opéra à la musique en passant par les arts visuels et le cinéma. Elle sait également travailler de manière stratégique et pratique et utilise souvent des moyens nouveaux et surprenants pour atteindre les objectifs fixés.

 

Cathie, qui a grandi à Belfast, en Irlande, est diplômée du Royal Conservatoire of Scotland. En 1994, elle a fondé Cryptic pour pouvoir donner vie à prestations musicales ou sonores novatrices qui « raviraient les sens » d’un public international. Au fil des nombreuses années de sa pratique artistique, elle a pris part à de nombreuses commandes et collaborations internationales qui ont été présentées dans plus de 25 pays.

Cathie a joué un rôle déterminant dans la mise en place d’une importante plateforme pour les artistes du monde entier en créant le festival Sonica à Glasgow en 2012.  Elle a par ailleurs à son actif une grande expérience de travail avec les nouvelles technologies et a déjà reçu une bourse NESTA pour la mise en scène de concerts, notamment pour l’Orchestre symphonique de Baltimore, le BBC SSO, le BCMG, le London Sinfonietta et le NYO.

Parmi les prix qu’elle a reçus, citons le Prestige Scotland Arts Collective of the Year 2021/22; le prix de la programmation créative de Sonica (Scottish Award for New Music 2018); le prix European Woman of Achievement for the Arts; le prix Outstanding Young Person Award; celui des Junior Chambers of Commerce; et le prix Edinburgh Festival Fringe First. Cathie est également présidente du conseil d’administration de l’IETM (réseau international pour les arts du spectacle contemporains).

Becky Hazlewood

Chef de projet en durabilité de l’environnement

Becky a rejoint Julie’s Bicycle en juillet 2019 en tant que chef de projet en durabilité de l’environnement au sein des programmes Creative Green, Arts Council England et Cities. Pendant plus de neuf ans, elle a travaillé dans le domaine de la durabilité de l’environnement, principalement dans le secteur du logement social. Elle s’est occupée de l’élaboration de la stratégie et de la mise en œuvre du programme RSE d’un fournisseur de logements de taille moyenne et possède de l’expérience en gestion de projets dans différents domaines : précarité énergétique, efficacité énergétique, biodiversité et espaces verts, approvisionnement durable, économie circulaire, initiatives de bien-être et changement organisationnel. Son enthousiasme de longue date pour la conservation de la biodiversité l’a amenée à élargir ses activités au conseil en écologie et à la recherche sur le terrain, au Royaume-Uni et à l’étranger. Auparavant, elle avait travaillé comme chercheuse principale pour un petit organisme de bienfaisance du Malawi, où elle s’est spécialisée dans la surveillance de la biodiversité des chauves-souris, s’occupant de la direction des bénévoles, de la gestion du programme d’éducation communautaire et de vulgarisation, ainsi que de l’atténuation des conflits entre les humains et la faune. Becky est titulaire d’une maîtrise en sciences de l’environnement de l’Université d’East Anglia et est membre active du Chartered Institute of Ecology and Environmental Management (CIEEM).

 

Emmanuelle Hébert

Directrice du développement et des partenariats stratégiques, Campus de la transition écologique

Résolument engagée dans le développement du bien commun, Emmanuelle a été conseillère en planification au Service de la culture à la Ville de Montréal. Elle a été partie prenante de nombreux documents stratégiques, dont l’élaboration de la Vision 2030. Son modus operandi est l’innovation, la concertation et la transversalité, ce qui lui a permis de développer, accompagner et faciliter des projets et programmes structurants et intersectoriels. Entrepreneure sociale, elle a cofondé et codirigé MU, OBNL producteur de murales ancrées dans les communautés. Détentrice d’une maîtrise en sc. politiques, elle a été vice-présidente du Conseil des Montréalaises, a milité pour une représentation politique diversifiée et a été commissaire pour les États généraux sur la réforme des institutions démocratiques. Elle met maintenant sa force de persuasion et son leadership rassembleur au service de la transition écologique.  

Roy Luxford

Directeur de programme, Festival international d'Édimbourg

Roy est le directeur de la programmation du Festival international d’Édimbourg. Il est responsable de la direction artistique et de la production de ce festival annuel de 25 jours aux formes d’expression artistique multiples. Auparavant, il a produit des pièces de théâtre et des spectacles de danse de calibre international pour le Barbican, le théâtre Sadler’s Wells, le Young Vic, la Brooklyn Academy of Music, le Lincoln Center de New York, le festival des arts des Jeux olympiques de Sydney, le festival Chekhov de Moscou et la Biennale de Venise, entre autres.

Il a dirigé trois des principales sociétés de production du Royaume-Uni, Cheek by Jowl, Michael Clark Company et DV8 Physical Theatre, et il a produit la première européenne de Homebody/Kabul de Tony Kushner à Londres ainsi que la version des Mille et une nuits de Tim Supple pour le Festival international d’Édimbourg.

Roy est le responsable professionnel de l’atelier pour les jeunes producteurs de la Festival Academy de la European Festival Association.

Anne-Catherine Lebeau

Directrice générale et cofondatrice, Écoscéno

D’abord formée comme comédienne à l’École du théâtre d’Art de Moscou, Anne-Catherine Lebeau collabore notamment avec Robert Lepage, Wajdi Mouawad et Alexandre Marine sur la scène théâtrale montréalaise et internationale ainsi qu’au Cirque du Soleil pendant une vingtaine d’années. Titulaire d’une maîtrise en Management des entreprises culturelles à HEC Montréal, elle use désormais de sa créativité afin de déployer l’économie circulaire dans le domaine culturel québécois. En octobre 2019, elle cofonde Écoscéno dont la mission est de réduire l’impact environnemental de la production culturelle québécoise. L’organisme est couronné OBNL champion en réduction des matières résiduelles par le Conseil régional de l’environnement en 2021 et du prix de l’innovation 2021 du Conseil des arts de Montréal. 

Annie Roy

Cofondatrice, directrice générale et artistique ATSA, Quand l'Art passe à l'Action

Parallèlement à une carrière dans le monde de la nouvelle danse, Annie Roy cofonde ATSA- Quand l’art passe à l’action en 1997 avec son conjoint feu Pierre Allard, décédé en novembre 2018. Pendant 21 ans, le duo dans la vie et dans l’art met en œuvre plus d’une soixantaine d’interventions urbaines (installations, événements, mises en scènes participatives) dans l’espace public faisant foi des aberrations sociales et environnementales qui les préoccupent. Les créations d’ATSA souhaitent redonner à la place publique sa dimension citoyenne d’espace ouvert aux discussions et aux débats de société.  Annie continue d’activer les actions d’ATSA avec la biennale Cuisine ta ville 19-21-23, les parcours-balados Cuisine ton Quartier comprenant déjà plus de 82 entrevues avec les nouveaux-arrivants de 7 arrondissements montréalais et qui poursuivra ses rencontres avec les nouveaux-arrivants francophones du Canada dès 2022, le projet CABO en collaboration avec Fréderique P. Corson pour valoriser le compostage et de nouvelles propositions à venir dont Ferme de DATA sur les impacts environnementaux de notre consommation virtuelle.   

  

Récipiendaire de la Médaille de la Paix 2019 par le YMCA, du Prix du Jury 2018 du Conseil des Arts de Montréal, ATSA reçoit aussi la mention d’honneur du Prix du maire de Montréal en Démocratie 2013, des prix Giverny Capital 2011, Pratt & Whitney du CAM : Nature de l’Art 2010 et Citoyen de la Culture 2008 décerné par l’organisme Les Arts et la Ville ainsi que Artiste pour la Paix 2008. 

Jonathan Rouleau

Professionnel de recherche, Artenso

Jonathan Rouleau est professionnel de recherche pour ARTENSO, un centre de recherche en art et engagement social. Comme auteur, il a notamment publié sur l’impact du tourisme de masse nocturne à Barcelone et sur les moyens de valoriser les rapports culturels entre universités et communautés. Jonathan siège au Conseil de nuit de MTL 24/24 et au Comité d’éthique de la recherche de l’Université de Montréal. Il est également guide bénévole pour Héritage Montréal. 

Sophie-Laurence H. Lauzon

Conseillère en développement durable - Événements et organisations, Réseau des femmes en environnement et son Conseil québécois des événements écoresponsables

Diplômée du baccalauréat en études de l’environnement et de la maîtrise en gestion de l’environnement de l’Université de Sherbrooke, Sophie-Laurence a développé de fortes compétences en gestion des matières résiduelles, approvisionnement responsable et mise en œuvre de démarches de développement durable dans les organisations. Aujourd’hui conseillère en développement durable au Réseau des femmes en environnement et son Conseil québécois des événements écoresponsables, Sophie-Laurence accompagne différentes organisations, notamment des entreprises culturelles et des organisateurs d’événements culturels, corporatifs et gourmands, à entreprendre un virage vert, approfondir leur démarche d’écoresponsabilité ou classifier leur événement selon la norme du Bureau de normalisation du Québec. Reconnue pour son souci du détail et sa nature passionnée, Sophie-Laurence est déterminée à soutenir les organisations à prendre un virage qui soit en cohérence avec les défis environnementaux actuels. 

Nelly Onestas Daou

Fondatrice de la Ruche d'art Yéléma

Poète, artiste sociale et facilitatrice d’expression créative, Nelly Onestas Daou est animée par le désir de créer des espaces dans lesquels les pratiques artistiques favorisent le ressourcement, la libre expression de soi et la rencontre authentique avec l’Autre. En 2016, elle découvre le réseau des ruches d’art – véritables tiers-lieux ancrés dans les quartiers où la pratique collective de l’art vise à tisser du lien social. Résonnant avec les valeurs à la fois communautaires et écologiques de ce réseau, elle fonde la Ruche Yéléma. Depuis, ce petit studio d’art mobile inclusif, intergénérationnel et interculturel offre une alternative à l’isolement en offrant des rencontres créatives ouvertes à toutes et tous dans Rosemont et ses alentours. Dans ces activités très accessibles, où la réutilisation créative de matériaux usagés et le partage de savoir-faire sont encouragés, des connexions humaines se créent et se renforcent au fil du temps. En parallèle, Nelly anime des ateliers de poésie et offre des services de coaching en créativité depuis plusieurs années. Elle est également médiatrice interculturelle pour Singa Québec depuis cet été. 

 

Bertrand Fouss

Développement et partenariats, Co-fondateur de Solon

Bertrand Fouss est co-fondateur de Solon, un organisme qui soutient des projets collectifs et citoyens de transition socio-écologique à Montréal. Par son rôle actuel de développement et partenariats, Bertrand est impliqué dans de nombreux projets ou démarches urbaines de transition, en mobilité, en énergie ou en création d’espaces partagés, mais aussi dans la co-création d’un récit collectif de la transition qui travaille nos imaginaires. Bertrand est formé en génie, en journalisme et en administration et est aussi impliqué dans plusieurs autres initiatives liées à la transition. 

Stéphanie Henry

Architecte paysagiste AAPQ-AAPC, Co-fondatrice Castor et Pollux

Architecte-paysagiste et designer depuis 2005, Stéphanie Henry, cofondatrice de Castor et Pollux, développe une pratique professionnelle fondamentalement transdisciplinaire entre art, design et paysage. Faire la ville par le territoire, défendre l’espace public ouvert et générer un droit à la ville autour d’espaces vivants, guide les projets d’aménagement auxquels elle participe. Ayant exercé en France, en Afrique et au Canada, ses référents urbains sont pluriculturels et sa pratique est multiple allant de l’étude des grands paysages, aux projets d’aménagement d’espace public en passant par les ateliers participatifs de fabrication urbaine. L’intégration des citoyens et leur participation in situ lui sont essentiels. 

Stéphane Lavoie

directeur général et de la programmation, TOHU

Stéphane Lavoie est directeur général et de la programmation de la TOHU, la Cité des arts du cirque, établie à Montréal. La TOHU est au cœur d’un engagement local et international de développement d’initiatives qui ont comme centres d’intérêt les arts du cirque, le développement durable et l’économie sociale. Aujourd’hui, la TOHU est reconnue de par le monde pour son dynamisme et l’originalité de sa mission 3 volets. Depuis plus de 25 ans, M. Lavoie est activement impliqué dans les milieux des arts de la scène et de la culture. Il a joué un rôle clé pour l’accueil de plusieurs artistes canadiens, européens et d’autres compagnies de passage au Québec et a participé à une multitude de comités consultatifs. Il est régulièrement appelé à siéger aux jurys de festivals et invité à participer à des conférences internationales. 

Anne Fleming

Administratrice, Vision Mechanics

Anne est une administratrice des affaires culturelles indépendante d’Édimbourg, qui s’occupe principalement de projets de théâtre, de spectacles de marionnettes et de danse.  Au cours des 10 dernières années, elle a travaillé sur un vaste éventail de productions de Vision Mechanics, notamment en participant à la création, à la collecte de fonds et à la gestion de projet. Le temps qu’elle a passé chez Vision Mechanics l’a sensibilisée aux défis et à la satisfaction liés aux spectacles en plein air, ainsi qu’aux liens entre les arts, les communautés et les enjeux environnementaux.

Auparavant, Anne a travaillé en tant que productrice et directrice de compagnie du Theatre Workshop d’Édimbourg, un lieu de production et de réception, voué au théâtre inclusif, qui emploie des artistes professionnels handicapés et leur offre des occasions de formation.

Dave Jenniss

Direction artistique, Les Productions Ondinnok

Né d’une mère québécoise et d’un père autochtone et de la nation Wolastoqiyik Wahsipekuk, Dave Jenniss est directeur artistique des Productions Ondinnok, compagnie autochtone francophone multidiciplinaire. Il est aussi comédien, metteur en scène, auteur de théâtre et scénariste. 

  

Depuis 2008, Dave Jenniss est reconnu pour son écriture d’une touchante vérité et proche de son identité Wolastoq. Jenniss se distingue comme auteur de théâtre avec ses textes Wulustek en (2008) et repise en (2011) par les Productions Ondinnok , le tambour du temps en (2012) , Mokatek et l’étoile disparue en (2018), Kthakomiq en (2018), Toqaq mecimi puwiht /Delphine rêve toujours à venir en 2022 et Nmithaqs Sqotewamqol / La cendre de ses os. En plus d’écrire pour la scène, Dave jenniss est scénariste.  Il a participé l’écriture de la série Méchant Trip 2 sur le réseau APTN en 2017 et présentement finalise L’écriture de son premier long métrage, Mokatek 

  

Du côté de la mise en scène et de la direction d’acteur, son talent est de plus en plus remarqué. On a pu voir son travail dans la production À te regarder ils s’habitueront (2017) coproduction Théâtre de Quat’sous et orange noyé. L’année 2021 sera mettre une fois de plus sont talent de directeur d’acteur de l’avant avec l’Enclos de Wabush (2021) co production Ondinnok et le Nouveau Théâtre expérimental et de propre texte, Nmithaqs Sqotewamqol / La cendre de ses os au théâtre La Licorne. 

  

De plus certaines œuvres de Jenniss ont été publiées. Nmithaqs Sqotewamqol / La cendre de ses os et  Pokuhule / le tambour du temps en 2021 et Wulustek en 2011 chez Dramaturges Éditeurs et Mokatek et l’étoile disparue, livre jeunesse paru chez les Éditions Hannenorak en 2018. 

Pablo Maneyrol

Directeur Affaires institutionnelles, TOHU

Possédant une quinzaine d’années d’expérience professionnelle dans le secteur culturel (et particulièrement des arts vivants), Pablo Maneyrol est actuellement Directeur Affaires institutionnelles pour la TOHU, une salle pionnière en développement durable par la culture. Avec cet organisme reconnu pour ses pratiques innovantes en environnement et développement communautaire, il retrouve ses premières amours puisque sa carrière avait débuté dans la RSE. 

Ses champs de compétence incluent les relations gouvernementales, la planification stratégique, l’implantation de plans d’action et indicateurs, et la coordination de projets en développement durable. 

Il siège aux C.A. de Culture Montréal et du CESIM. 

Ben Twist

Directeur, Creative Carbon Scotland

Ben est directeur de Creative Carbon Scotland depuis 2011. Titulaire d’une maîtrise en gestion du carbone et d’un doctorat sur l’application de la théorie de la complexité aux structures sociales dans le but de mettre en place des pratiques sociales plus durables, il possède plus de 25 ans d’expérience dans la production d’événements et la gestion de sites permanents et temporaires du milieu culturel. Il a transformé CCS en chef de file tant pour le soutien technique aux organismes culturels en matière de gestion du carbone et d’adaptation aux changements climatiques que pour accroître l’influence de la culture dans la lutte contre ces changements. Il a travaillé comme metteur en scène et producteur, notamment comme metteur en scène adjoint au Traverse Theatre d’Édimbourg et directeur artistique du Contact Theatre de Manchester. En tant que président de la Scottish Arts Council Lottery Committee, il a facilité et soutenu le changement organisationnel de plusieurs organismes culturels et piloté la distribution de plus de 150 M£ de fonds provenant de la loterie nationale, principalement pour des projets d’investissement. Il a mis en scène des pièces de théâtre et des comédies musicales en tant que pigiste au Royaume-Uni, en Europe, en Amérique du Nord et en Nouvelle-Zélande. Il a été président de Hebrides Ensemble, le principal ensemble de musique de chambre en Écosse, et vice-président du Theatres Trust et du Edinburgh Sustainable Development Partnership.

Plateforme virtuelle 

Agora est une plateforme qui permet la création de parcours expérientiels et d’événements virtuels et hybrides. Développée par l’entreprise montréalaise Atypic Labs, Agora se positionne comme la plateforme du milieu des arts et de la culture de la métropole. Au-delà d’une diffusion unidirectionnelle, la plateforme contribue à énergiser et à engager les audiences, en leur insufflant un sens de communauté, de partage d’expériences et de liberté de mouvement. La variété d’options offertes telles que la diffusion, les échanges directs et le réseautage spontané, permettent une flexibilité augmentée pour les participants qui peuvent également cheminer à leur rythme à travers les environnements virtuels.

Forum « Le français dans l’espace public : atout ou obstacle? »

Culture Montréal vous offre l’occasion de venir réfléchir et échanger sur les défis de créer, entreprendre et rayonner en français. Est-ce que le français est un facteur clé de l’identité créative de Montréal? Le numérique peut-il favoriser plus de collaborations et de maillages pour faire rayonner davantage nos projets dans la francophonie?

Jeudi 18 mai de 9h30 à 17h 

Programme de la journée

La journée sera animée par Dorothy Alexandre
Conférence d’ouverture par Sylvain Lafrance

Première partie : état des lieux
Le numérique comme outil de diffusion et/ou comme medium de création
Regard sur la Francophonie sur internet

Deuxième partie : Montréal, un leader des contenus
Laboratoire de projets inspirants l’usage du français comme levier de créativité et de rayonnement

Troisième partie : publics francophones, des avenues à explorer
Les enjeux et avantages pour la production de contenus francophones
Les marchés de la francophonie

Clôture : retour commenté par Jean-Benoît Nadeau

Dorothy Alexandre

Présidente-directrice générale d’Inspiration Communication

Communicatrice aguerrie, Dorothy Alexandre trace sa voie dans l’univers médiatique en tant qu’animatrice, chroniqueuse et productrice de contenu numérique. À la tête d’Inspiration Communication, elle est aussi coach en communication. Par ailleurs, en tant que modératrice de panels de discussion, elle est appelée à collaborer avec des OSBL, des institutions publiques et parapubliques, ainsi que des entreprises privées afin d’aborder des sujets portant sur des enjeux de société – dont la condition féminine et la jeunesse – l’entrepreneuriat, le numérique et la diversité. Antérieurement, elle a œuvré comme journaliste et recherchiste au sein du Groupe TVA pendant sept ans. Membre du Conseil des Montréalaises et ambassadrice de plusieurs causes, Dorothy Alexandre s’engage socialement depuis 15 ans.

Sylvain Lafrance

Professeur associé de l’École des dirigeants et directeur du Pôle médias et management à HEC Montréal

Sylvain Lafrance a dirigé l’ensemble des services français de Radio-Canada jusqu’en 2012. Il est maintenant professeur associé à HEC Montréal et dirige le Pôle Médias HEC Montréal, un groupe de recherche, d’enseignement et de transfert sur les enjeux du management des médias. Depuis l’automne dernier, il dirige aussi la revue «Gestion». M. Lafrance siège aux conseils d’administration du groupe Attraction médias, de D-BOX technologies et de la Société des alcools du Québec. Il préside également le Conseil du Bureau du cinéma et de télévision du Québec (BCTQ).

Hugues Sweeney

Producteur exécutif, productions interactives, Office national du film du Canada (ONF)

Après plusieurs années à tordre les lettres aussi bien que les idées en étudiant philosophie, littérature et death metal, Hugues Sweeney s’est rapidement intéressé autant aux histoires qu’aux possibilités qu’offre la technologie de les raconter. D’abord aux nouveaux médias de Radio-Canada, puis à la tête de Bande à Part et d’Espace Musique, il a rejoint l’Office national du film du Canada en 2009 en tant que producteur exécutif dédié aux œuvres interactives.

Marika Laforest

Chargée de projet — Plan culturel numérique du Québec, Culture pour tous

Marika Laforest navigue depuis près de 20 ans dans l’univers du numérique, du Web et des médias sociaux. Elle a œuvré dans plusieurs sphères du marketing numérique et des médias interactifs dans les secteurs industriel, du commerce de détail, de la construction, des technologies, de l’éducation et du tourisme. Mettant maintenant son expertise à profit chez Culture pour tous, elle occupe le poste de chargée de projet – Plan culturel numérique du Québec en y assurant la gestion du Lab culturel, un incubateur de projets innovants en culture.

Destiny Tchéhouali

Président de l’Internet Society (ISOC) Québec et directeur de l’Observatoire des réseaux et interconnexions de la société numérique (ORISON) — CEIM-UQAM

Destiny Tchéhouali est président de la section québécoise de l’Internet Society (ISOC Québec), un organisme œuvrant en faveur de l’amélioration de l’accès et la promotion de l’utilisation de l’Internet au Québec et dans le monde. Chercheur associé au Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) de l’UQÀM, il assure la direction de l’Observatoire des réseaux et interconnexions de la société numérique (ORISON).

Jonathan Roberge

Professeur agrégé à l’INRS et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les nouveaux environnements numériques et l’intermédiation culturelle (NENIC Lab)

Les travaux de Jonathan Roberge se consacrent à l’étude de la culture numérique du point de vue de la sociologie des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). À titre de titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les nouveaux environnements numériques et l’intermédiation culturelle, ses projets touchent tout autant aux objets connectés, à l’intelligence artificielle (AI), aux infrastructures technologiques, aux dispositifs interactifs et techniques du Web 2.0, à la critique et à la prescription des goûts en ligne qu’aux conséquences de l’ensemble de ces bouleversements sur la sphère et les politiques publiques.

Jeanne Dompierre

Rédactrice en chef, La Fabrique culturelle (Télé-Québec)

Jeanne Dompierre évolue dans le milieu des médias depuis plusieurs années. Rédactrice en chef pour La Fabrique culturelle de Télé-Québec, elle a précédemment travaillé pour les chaînes spécialisées de Radio-Canada, ainsi que pour les Chaînes Télé Astral. Ayant eu la chance de débuter sa carrière à une époque où le milieu des médias était en pleine mutation, elle s’est spécialisée au fil du temps en stratégie Web et médias sociaux. Elle est titulaire d’un diplôme de deuxième cycle de HEC Montréal.

Nadia Seraiocco

Chargée de cours à l’UQAM, chroniqueuse techno à Radio-Canada

Nadia Seraiocco est chroniqueuse techno à ICI Première, doctorante en communications et chargée de cours à l’École des médias de l’UQÀM. Après avoir pratiqué le journalisme culturel à Voir Québec, CKRL et le FM93, elle a travaillé en relations publiques. Au fil des ans, elle a développé une expertise en communications numériques.

Jérôme Payette

Directeur général, Association des professionnels de l’édition musicale (APEM)

Jérôme Payaette siège à divers comités québécois et canadiens liés à la musique et est membre du Comité exécutif de la Coalition pour la diversité culturelle. Musicien et gestionnaire, il a été envoyé par le gouvernement du Québec à l’UNESCO (Paris) pour travailler au Secrétariat de la diversité des expressions culturelle, a occupé le poste de directeur du développement de l’Orchestre symphonique de Laval et a réalisé divers mandats de consultant dans le milieu culturel pour ArtExpert, Torrentiel et à son compte.

Marie-Laurence Rancourt

Directrice artistique et cofondatrice, Magnéto

Marie-Laurence Rancourt est diplômée en anthropologie et en sociologie. Elle s’intéresse à la création radiophonique depuis plusieurs années. Elle a organisé la première journée d’étude sur la radiophonie québécoise (2014) et rédigé un mémoire sur l’histoire des alliances entre radio et culture. Elle est également cofondatrice de Magnéto, une maison de production de podcastsquébécois. Elle a initié un radio live l’automne dernier, au Théâtre aux Écuries, forme hybride entre la performance scénique, le documentaire sonore et le conte.

Zoé Gagnon-Paquin

Directrice générale et cofondatrice, Magnéto

Zoé Gagnon-Paquin est une entrepreneure culturelle cofondatrice de Magnéto, un nouvel organisme d’économie sociale qui tisse des liens autour de créations sonores baladodiffusées. Magnéto donne voix au chapitre aux gens, à la culture et aux idées. Inspirée par ses études en philosophie pour repenser les structures et interroger le réel, elle s’appuie sur son expérience en coordination de collectifs, en journalisme, en organisation syndicale et à titre d’animatrice et auteur radio.

Philippe Gohier

Rédacteur en chef, VICE Québec

Philippe Gohier a été nommé au poste de rédacteur en chef de VICE Québec en juillet 2016. Avant de se joindre à VICE, il a travaillé un peu plus de trois comme rédacteur en chef Web au magazine L’actualité. Philippe a commencé sa carrière à Toronto, où il a travaillé comme journaliste pour le magazine Maclean’s, avant de revenir au Québec en 2012. Il habite aujourd’hui à Montréal avec sa femme et son fils.

Jean-François Malouin

Artiste numérique et entrepreneur, Les trois grâces

Jean-François Malouin est artiste numérique et entrepreneur. Comptant 20 ans d’expérience dans l’industrie du jeu vidéo (dont 15 ans chez Ubisoft Montréal), JF s’est taillé une solide réputation en animation de personnages et en gestion d’équipes créatives. Il fut parmi les instigateurs de La Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec, une coopérative dont il est cofondateur. En plus des arts et de la production, il s’intéresse à l’apprentissage par l’accompagnement en tant que consultant en implantation de programmes de mentorat.

Vali Fugulin

Productrice, Tout garni (Éditions de La Pastèque)

Vali Fugulin est une créatrice et productrice numérique. Elle est actuellement à la barre de la série interactive Tout garni! en collaboration avec les Éditions de La Pastèque et Studio Dpt., l’un des quatre projets pilote de production interactive financés par la SODEC en 2016. Elle développe aussi en ce moment le documentaire transmédia Consolation / Resilient Songs avec la SODEC, le FMC et le Fonds Bell. Elle conçoit et produit un outil interactif de médiation théâtrale pour la Maison Théâtre avec Studio TOBO.

Samuel St-Pierre

Agent de projet, production interactive, TV5 Québec

Game designer, scénariste interactif et concepteur vidéo en tout genre, Samuel St-Pierre explore les possibilités des différents médiums et plateformes depuis plusieurs années. Ses dernières conceptions, la websérie Connexion en cours et le webdoc Climat sous tension ont eu un grand succès à travers le monde.

Fady Atallah

Co-fondateur et responsable du développement, Infinite City

Fady est un entrepreneur dans les industries culturelles. Il s’investit dans les projets situés à l’intersection de l’art, du design et de la technologie qui refaçonnent notre compréhension du monde et notre vie en communauté. Actuellement Fady dirige Infinite City, un label de diffusion d’interventions urbaines axées sur la participation du public dans les villes en transformation. Il est également concepteur et maître d’atelier de ‘Culture data’, une formation professionnelle à l’école de créativité La Factry, et conseille plusieurs entreprises technologiques dans les milieux culturels.

Philippe Lamarre

Président et directeur de création, URBANIA

Philippe Lamarre fonde son studio de création à l’an 2000 et, en 2003, il crée URBANIA, un magazine trimestriel au ton et au design audacieux qui est aujourd’hui devenu une marque média multiplateforme aux antennes multiples, dont des collaborations avec Radio-Canada, RDS et La Presse+. De nombreux prix sont venus souligner la qualité de son travail et sa vision. Philippe est le récipiendaire de la Bourse Phyllis-Lambert octroyée par DesignMontréal en 2008 et il a reçu en 2010 le titre de «Producer of the year» aux Canadian New Media Awards. Il siège sur les conseils d’administration des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) et du Nouveau Théâtre Expérimental (NTE). (Photo: Cindy Boyce)

Laurent Rabatel

Créateur de l’agence Lichen et fondateur de Robert veut lire

Né en 1970, un dimanche, un jour où normalement les bonnes âmes se reposent. Vers midi, sorti du ventre de sa mère qui avait beaucoup joui neuf mois plus tôt. À 25 ans, voyant que Paris était trop petit pour lui, il a immigré à Montréal pour piquer une femme et un emploi à un Québécois. Depuis, il fait de la pub et du numérique. Maman s’est vengée.

Pascal Nataf

Cofondateur de La Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec

Pascal Nataf enseigne le design de jeu vidéo à l’Université de Montréal. Il est cofondateur d’Affordance Studio, une entreprise qui se spécialise dans le jeu sérieux et la gamification et de La Guilde des développeurs de jeux vidéo du Québec. Il s’intéresse à l’utilisation intelligente et humaine des technologies dans un Québec résolument tourné vers l’avenir.

Benoît Beaudoin

Directeur des contenus numériques, TV5 Québec

Benoît Beaudoin travaille dans le secteur de l’interactivité et des médias numériques depuis la fin de ses études à l’Université Concordia. À titre de designer, scénariste, producteur et gestionnaire, il a contribué à la réalisation d’une centaine d’applications et contenus numériques. Benoit fut également gestionnaire d’importants projets de technologies de formation auprès d’entreprises telles que Bombardier, Air Canada, Bell, Hydro-Québec et l’Agence spatiale canadienne. En 2001, il devient producteur nouveaux médias dans le secteur de la télévision.

André d’Orsonnens

Cofondateur, président du conseil et chef de la direction, Druide informatique

Diplômé en droit de l’Université de Montréal, André d’Orsonnens fut admis au Barreau du Québec en 1984. Plaideur coloré et habile communicateur, il quitte le cabinet d’avocats Heenan Blaikie afin de se consacrer à Druide informatique, une société spécialisée en linguistique informatique dont il est cofondateur, président du conseil et chef de la direction. À ce titre, il orchestre depuis 1996 la commercialisation d’Antidote, le célèbre logiciel d’aide à la rédaction pour lequel Druide a reçu de nombreux prix, dont l’OCTAS de la Réussite commerciale.

Michel Robitaille

Président-directeur général, Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ)

Président-directeur général de LOJIQ depuis septembre 2016, Michel Robitaille compte plus de 40 années d’expérience en matière d’affaires internationales. Délégué général du Québec à Paris et représentant personnel du Premier ministre pour la Francophonie de 2010 à 2016, il a exercé plusieurs autres fonctions dans le réseau diplomatique québécois, dont celle de Délégué général du Québec à New York de 2002 à 2007. Il fut également en poste dans les représentations du Québec de Los Angeles, Lafayette et Bruxelles.

Gracia Kasoki Katahwa

Présidente, Réseau des entrepreneurs et professionnels africains (REPAF)

Femme de conviction et femme d’action, Gracia est activement impliquée dans sa communauté car elle croit en l’apport inestimable de la diversité à la prospérité socioéconomique. Comme présidente du REPAF, elle travaille à faire de l’organisation le réseau partenaire de référence en matière d’intégration et de leadership entrepreneurial et professionnel des Québécoises et Québécois d’origine africaine. À travers ses activités, le REPAF crée également des ponts entre le Québec et le continent africain.

Jean-Benoît Nadeau

Auteur et chroniqueur sur la francophonie au Devoir

Chroniqueur au quotidien Le Devoir et collaborateur au magazine L’actualité, Jean-Benoît Nadeau s’intéresse à la langue française dans le monde et à la francophonie depuis 15 ans. Il est l’auteur de La Grande Aventure de la langue française et de Le français, quelle histoire! En plus d’un livre sur la langue espagnole, il a également signé trois livres sur la France dont Pas si fous ces Français et Les Français ont aussi un accent.

Forum de réflexion sur le rôle de la métropole dans l’avenir du français

Culture Montréal vous offre l’occasion de venir réfléchir et échanger sur la place qu’occupe le fait français dans l’espace public montréalais, mais aussi ailleurs. Durant trois demi-journées, trois axes de réflexion seront explorés au travers de plusieurs tables rondes. Différents acteurs des milieux culturel, institutionnel et socio-communautaire œuvrant pour la valorisation de la langue française à Montréal échangeront sur leurs enjeux.

Consulter le programme

Merci à notre partenaire financier

Jeudi 7 février
9 h à 18 h

Vendredi 8 février
9 h à 12 h
Centre Phi
(407 rue Saint-Pierre, Montréal)

Voir sur une carte

Membre : Gratuit
Non-membre : 20 $

Suivez le forum sur Twitter!

#ForumMtlFranco — @CultureMontreal

Synthèse d’accompagnement

Afin de bien vous préparer pour le Forum de réflexion sur le rôle de la métropole dans l’avenir du français, voici la synthèse  » L’état du français dans le monde : faits saillants. »

Consulter la synthèse

Animatice

Dorothy Alexandre

Animatrice — productrice au contenu — coach en  communication

Entrepreneure en communication, Dorothy Alexandre utilise sa plume et sa voix afin de créer des ponts entre des personnes de divers horizons. Elle est consultante, conférencière et animatrice de tables rondes, forums, colloques et galas portant sur les enjeux de société, les femmes, la jeunesse, la «diversité», les médias, la participation citoyenne et l’entrepreneuriat. Elle est appelée à collaborer avec des OSBL, des institutions publiques et parapubliques, ainsi que des entreprises privées.

Dorothy produit également du contenu numérique à caractère social. Elle signe entre autres la scénarisation, la réalisation et l’animation du documentaire audio UPTOWN, LE PODCAST. Ce projet de storytelling ethnographique porte sur le quartier montréalais Côte-des-Neiges. Antérieurement, elle a oeuvré comme journaliste et recherchiste au sein du Groupe TVA pendant sept ans. Mentore d’une relève dynamique et présidente du Conseil des Montréalaises, un conseil consultatif qui présente des recommandations à la Ville de Montréal en matière d’égalité et de condition féminine, Dorothy s’engage socialement depuis 15 ans.

Rachida Azdouz

Psychologue — Université de Montréal

Rachida Azdouz est auteure, clinicienne, chroniqueuse et formatrice. Co-auteure d’ouvrages collectifs aux éditions Yvon Blais, Québec Amérique, PUQ et PUL, elle est également auteure de plusieurs articles sur le pluralisme et les politiques d’intégration. Elle a publié en 2018 un essai intitulé « le vivre ensemble n’est pas un rince bouche » aux éditions Édito. Récipiendaire du prix Ghislaine Coutu Vaillancourt pour sa contribution au dialogue interculturel en français (2014), Rachida Azdouz a été membre du Conseil des relations interculturelles (1997 à 2001) et du Conseil supérieur de l’éducation (2001 à 2010). Elle est membre depuis 2013 du Conseil supérieur de la langue française.

Marie-Pier Boisvert

Directrice générale — Conseil québécois LGBT

Marie-Pier Boisvert est directrice générale du Conseil québécois LGBT où elle travaille à la mobilisation des groupes LGBTQ+ à travers le Québec pour faire entendre leurs enjeux au public et aux gouvernements. Elle est consultante pour divers ministères québécois et canadiens sur les questions de diversité sexuelle et de genre et intervient régulièrement dans les médias sur ces questions. Co-fondatrice de la Fierté LGBT à Sherbrooke, elle est aujourd’hui sur le conseil d’ILGA Amérique du Nord et sur le comité d’orientation du Réseau LGBTQI Francophone International, en plus d’être membre de la Table de la diversité, l’inclusion et la lutte aux discriminations de la Ville de Montréal.

David Buissière

Cofondateur — Alfa Rococo, Fondateur — Regroupement des artisans de la musique

Co-fondateur du duo Alfa Rococo, David Bussières a reçu deux prix Félix en 2008 et a reçu plus de 12 autres nominations depuis lors. Il a participé à de nombreux projets musicaux et a joué dans de nombreux festivals au Québec et à l’étranger. David siège au conseil d’administration de l’Union des artistes (UDA) ainsi qu’au conseil d’administration d’ARTISTI. Enfin, il est le fondateur du Regroupement des artisans de la musique créé pour permettre aux artisans du secteur musical de s’exprimer d’une voix unie afin de définir un modèle économique plus équitable en réponse à la nouvelle réalité de la consommation de musique en ligne.

Jocelyn Chouinard

Directeur adjoint — Centre d’Accueil et de Référence sociale et économique pour Immigrants (CARI St-Laurent)

Jocelyn Chouinard est directeur adjoint au Centre d’Accueil et de Référence sociale et économique pour Immigrants (CARI St-Laurent), organisme ayant pour mission l’accueil et l’intégration des personnes immigrantes, où il travaille depuis 2012. Il s’intéresse aux enjeux d’immigration, qui furent au cœur de ses études universitaires et de son projet de maîtrise à l’Université de Montréal, qu’il a complété à la fois au Québec et en Europe. Par le passé, il a travaillé sur la mobilité jeunesse franco-québécoise, sur les programmes de mobilité de l’Union européenne auprès du Comité européen des Régions et sur les politiques d’immigration du gouvernement canadien.

Monique Cormier

Vice-rectrice associée à la langue française et à la Francophonie — Université de Montréal

Monique Cormier, professeure titulaire, spécialiste de la lexicographie historique, est  vice-rectrice associée à la langue française et à la Francophonie à l’Université de Montréal. Elle dirige également le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie depuis sa création, en 2014. Pour ses travaux et son engagement en faveur de la langue française, elle a notamment reçu le Prix Georges-Émile-Lapalme en 2009.

Maya Cousineau Mollen

Écrivaine et conseillère en développement communautaire pour les Premières nations et Inuites — EVOQ Architecture

Maya Cousineau Mollen de la nation Innu est adoptée de façon traditionnelle par des parents Québécois à la décision de sa mère Innu. Elle a commencé à écrire de la poésie dès l’âge de 14 ans. Son premier recueil de poésie doit paraître à l’automne 2019. Elle cumule 20 ans d’expérience dans le monde des Premières nations. Maintenant conseillère en développement communautaire pour le compte de la firme EVOQ Architecture, Maya poursuit son travail auprès des communautés. Dans la réalisation des divers projets, EVOQ encourage les communautés Inuit et Premières nations à reconquérir leur empreinte culturelle et historique et ainsi de l’exprimer via la poésie de l’architecture. Maya Cousineau Mollen est également coprésidente du réseau de la stratégie urbaine pour la communauté autochtone de Montréal. Elle fait partie de la Wolfpack street patrol qui regroupe des bénévoles des premières nations et québécois afin d’apporter un soutien aux itinérants. Elle a également fait partie du groupe de signataires et d’alliés pour le dossier Kanata.

Anne-Céline Genevois

Conceptrice de projets artistiques et réalisatrice, Fondatrice — Projet Ose

Après une maîtrise en anthropologie et conception de projets artistiques, elle coordonne la Caravane des dix mots en France, un projet artistique international révélateur de la richesse de la diversité culturelle de la francophonie. En 2009, elle s’installe à Montréal et fonde l’organisme de coopération artistique Projet Ose. Elle y développe des concepts artistiques collaboratifs auprès des milieux communautaires, carcéraux et éducatifs. En parallèle, son travail de documentariste explore l’impact de la langue sur la construction identitaire des peuples. Elle réalise les documentaires « intimités francophones » sur les identités et les enjeux des communautés francophones dans les Amériques. Depuis 2013, elle collabore avec le collectif Art Entr’Elles et la Société Elizabeth Fry du Québec où elle coordonne des projets d’arts communautaires pour des femmes judiciarisées.

Yara El-Ghadban

Romancière et anthropologue

Romancière et anthropologue palestinienne, Yara El-Ghadban vit et écrit à Montréal. Elle a publié chez Mémoire d’encrier son premier roman L’ombre de l’olivier (2011) et Le parfum de Nour (2015). Son plus récent roman Je suis Ariel Sharon est paru en septembre 2018. Elle a également codirigé l’essai collectif Le Québec, la charte, l’autre. Et après? en 2014. Lauréate du Prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton du Conseil des arts du Canada 2017

Jérôme Hélio

Directeur des contenus — tv5 et unis.tv

Jérôme Hellio œuvre dans le domaine du numérique et du milieu télévisuel et ce, depuis plus de 20 ans. Il a eu la responsabilité́ de l’offre de Radio-Canada.ca et de ICITou.TV ainsi que de leur déploiement sur les plateformes mobiles. Pendant plus de 10 ans, il dirige la création de contenus destinés aux plateformes numériques de Radio-Canada, notamment le développement de contenus originaux complémentaires aux émissions de la Radio et de la Télévision, ce qui lui a valu plusieurs prix Gémeaux. Il a également chapeauté la mise en œuvre de nombreux projets novateurs et distinctifs, dont le lancement de TOU.TV, la plus importante webtélé́ francophone en Amérique du Nord à cette époque. À titre de directeur de la plateforme, il en a assuré la programmation de janvier 2010 à 2015. Depuis 2017 il dirige les contenus télé et numériques pour tv5 et unis.tv les 2 chaines du groupe.

Membre de plusieurs Conseils d’administration dans l’industrie, Jérôme est passionné par les univers médiatiques en transformation et par la nécessité de raconter des histoires autrement, pour un public en constante évolution.

Carol Jolin

Président — Assemblée de la francophonie de l'Ontario

Dès 1983, Carol Jolin s’active dans la francophonie ontarienne comme moniteur d’un programme de langues. En 1984, il devient enseignant avec le Niagara South Board of Education.

Actif au sein de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens depuis 1992, il a été président local de l’unité Centre-Est catholique, ensuite président provincial en 2012. Il a siégé au sein de nombreux conseils d’administration : AEFO, Fédération des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, radio communautaire CJFO (Unique FM) et Assemblée de la francophonie de l’Ontario dont il est le président depuis octobre 2016.

Aïda Kamar

Présidente — Vision Diversité

Aida Kamar, présidente de Vision Diversité, a à son actif 30 ans d’implication dans les divers milieux de la culture à Montréal pour développer une approche avant-gardiste de la Diversité comme composante essentielle d’un développement durable et ses engagements pour le français comme langue identitaire, dynamique et rassembleuse, qui cimente un vivre ensemble dans une culture québécoise commune nourrie de sa diversité. Ses apports ont été marqués par l’Assemblée nationale en la nommant Chevalier puis Officier de l’Ordre de la Francophonie et honorés par le gouvernement du Québec qui lui a décerné l’Ordre National du Québec.

C’est au coeur des milieux de la Culture et de l’Éducation et en partenariat avec leurs grandes institutions, qu’à la tête de Vision Diversité, elle mène une action dynamique pour concrétiser ces engagements.

Vanessa Kanga

Fondatrice et Responsable des Partenariats — Afropolitan-KVN productions

Vanessa Kanga est une activiste, entrepreneure sociale et culturelle qui croit profondément que les arts et l’éducation sont des formidables moteurs de changement.   Fondatrice et conceptrice du festival afropolitain nomade depuis 2012,  elle est récipiendaire en 2013 du prix LOJIQ de l’engagement citoyen, en 2016 lauréate de la campagne Libre Ensemble de l’Organisation Internationale de la Francophonie et récipiendaire du prix de la chanson multiculturelle décerné par la société des professionnels auteurs et compositeurs du Québec, conférencière et artiste. Elle détient une maîtrise en management international de l’ENAP.

Johanne Lebel

Rédactrice en chef — Magazine de l’Acfas, chargée de projets

Johanne Lebel est au service de l’Acfas, une association de chercheurs et chercheuses de toutes disciplines. Elle est rédactrice en chef du magazine Découvrir #MagAcfas et dirige la collection des Cahiers scientifiques. Elle a la responsabilité du Forum international Science et société, rassemblant des collégiens et des chercheurs, le temps d’une fin de semaine. Les prix Acfas, le concours La preuve par l’image et le Concours de vulgarisation de la recherche sont aussi parmi ses mandats. Auparavant, elle a travaillé au sein du milieu muséal, à la réalisation d’expositions d’histoire, d’art et de science. D’esprit transdisciplinaire, elle s’intéresse à l’histoire de l’évolution tout comme à l’évolution de l’histoire.

Jean-François Leclerc

Consultant en histoire et en muséologie

Historien et muséologue, Jean-Francois Leclerc a dirigé jusqu’en 2018 le Centre d’histoire de Montréal, qui prendra bientôt le nom de MEM. Mémoires des Montréalais. Il amené cette institution muséale municipale à se redéfinir en plaçant au cœur de sa mission, l’histoire et les témoignages des citoyens montréalais dans toutes leurs diversités. Croyant à l’importance d’enrichir la société québécoise de l’apport des cultures immigrantes et de favoriser le dialogue interculturel, il a mobilisé son équipe dynamique pour créer plusieurs activités d’intégration et de francisation par l’accueil et la valorisation de leurs récits, de leur histoire et de leur patrimoine familial. En témoignent notamment l’activité pour les classes d’accueil Vous faires partie de l’histoire et le site internet Mémoires d’immigrations.

Nathalie Maillé

Directrice générale — Conseil des arts de Montréal

Nathalie Maillé est la directrice générale du Conseil des arts de Montréal depuis juillet 2013. Fondée en 1956, cette institution repère, accompagne, soutient et reconnaît l’excellence et l’innovation dans la création, la production et la diffusion artistiques professionnelles de plus de 400 organismes artistiques montréalais. Détenant une solide connaissance des politiques culturelles et des enjeux des arts et de la culture, Nathalie Maillé procédait, à son entrée en poste, à une importante restructuration organisationnelle misant sur le décloisonnement et l’assouplissement des règles de fonctionnement et mettant à l’avant plan les valeurs organisationnelles d’excellence, d’audace, de créativité, de proximité et de transparence. Elle a également contribué à l’avancement de l’équité en ce qui a trait à la reconnaissance de la contribution de la diversité culturelle dans les arts et de la relève artistique.

Nathalie Martin

Chef de section programmes, inclusion sociale et médiation du livre — Direction des bibliothèques, Service de la culture, Ville de Montréal

Nathalie Martin est titulaire d’une Maîtrise en sciences de l’information de l’Université de Montréal. Elle travaille depuis vingt ans dans le milieu des bibliothèques publiques et depuis 2005 à la Direction des bibliothèques de la Ville de Montréal. Elle occupe présentement le poste de chef de section programmes, inclusion sociale et médiation du livre et s’intéresse particulièrement aux enjeux d’accessibilité à la culture et de développement social en bibliothèque publique. Avec son équipe, elle est entre autres responsable de projets visant à soutenir l’accueil et l’inclusion des nouveaux arrivants en processus de francisation.

Stéphane Martelly, Ph.D.

Professeure adjointe affiliée en recherche-création, département de Théâtre — Université Concordia

Stéphane Martelly est née à Port-au-Prince. Écrivaine, peintre et chercheure, elle poursuit une démarche réflexive sur la littérature haïtienne contemporaine, sur la création, sur les marginalités littéraires ainsi que sur les limites de l’interprétation. Elle est l’auteure notamment d’un essai sur le poète Magloire Saint-Aude, Le sujet opaque (L’Harmattan, 2001) et d’un recueil de poésie, La boîte noire suivi de Départs (Cidihca / Écrits des Hautes Terres, 2004). Elle s’est fait connaitre ces dernières années pour son maître essai en recherche-création, Les jeux du dissemblable. Folie, marge et féminin en littérature haïtienne contemporaine (Nota Bene, 2016).

Ses plus récentes publications: le recueil de poésie Inventaires (Triptyque, 2016) et le livre-poème illustré: L’enfant-Gazelle (Remue-Ménage, 2018).

Elle est professeure affiliée en recherche-création au département de Théâtre de l’Université Concordia.

Felicia Mihali

Écrivaine

Journaliste et romancière, Felicia Mihali vit présentement à Montréal. Après des études en français, chinois et néerlandais, elle s’est spécialisée en littérature postcoloniale à l’Université de Montréal, où elle a également étudié l’histoire et la littérature anglaise. Depuis 2002, elle a publié sept romans en français et deux en anglais, dont Le pays du fromage et La bien-aimée de Kandahar ont été les plus remarqués. Présentement, elle partage son temps entre l’écriture, la traduction des œuvres littéraires et l’enseignement. Depuis 2018, elle est la présidente des Éditions Hashtag, maison d’édition qu’elle a fondée à Montréal.

Sabine Monpierre

Vice-présidente — Conseil Interculturel de Montréal

Vice-présidente du Conseil Interculturel de Montréal, Sabine Monpierre est sensible à la problématique des réfugiés et des immigrants et est reconnue pour ses connaissances dans l’accompagnement interculturel, par sa grande expérience d’organisation, de communication et de relations publiques. Impliquée dans différents espaces favorisant l’inclusion des femmes et des familles immigrantes à la société québécoise, Sabine assure aussi la conception et la coordination des projets culturels et d’intégration du Centre Pauline-Julien à la Commission scolaire de Montréal. Femme de conviction et d’action, elle milite pour la valorisation de la femme des cultures créoles, en mettant en lumière la patrimonialisation de leur histoire. En s’impliquant au CiM, elle souhaite contribuer par ses expertises à l’avancement des débats et décisions qui touchent les Montréalais.es.

François-Étienne Paré

Directeur artistique — LNI

François-Étienne Paré est comédien, auteur, animateur et improvisateur. Diplômé du baccalauréat en interprétation et de la maîtrise en art dramatique de l’UQAM, ses pièces ont été publiées aux Éditions Elaeis.

Comédien de la LNI depuis 1999, il en est maintenant le directeur artistique en plus de siéger au conseil d’administration de la compagnie. Trois fois champion du monde et six fois champion national, il est le seul joueur de toute l’histoire de la LNI à avoir son nom gravé sur tous les trophées de la ligue.

Jean-Benoit Nadeau

Chroniqueur — Le Devoir, Collaborateur — magazine L’actualité

Chroniqueur au quotidien Le Devoir et collaborateur au magazine L’actualité, Jean-Benoît Nadeau s’intéresse à la langue française dans le monde et à la francophonie depuis 15 ans. Il est l’auteur de La Grande Aventure de la langue française et de Le français, quelle histoire! En plus d’un livre sur la langue espagnole, il a également signé trois livres sur la France dont Ainsi parlent les Français (Robert Laffont, 2019).

Rober Racine

Écrivain, artiste et compositeur

Rober Racine né à Montréal. Il est est écrivain, artiste et compositeur. Il a fait des études en littérature, histoire de l’art et du cinéma à l’Université de Montréal. Il a participé, entre autres, aux Biennales de Venise et Sydney en 1990 ainsi qu’à la Documenta IX à Kassel en 1992 où il a présenté un extrait de son Parc de la langue française. Il est l’auteur de six romans, essai/récit et un texte dramatique. Son dernier roman La Petite Rose de Halley vient de paraître aux éditions du Boréal. En 2007, le Gouvernement du Québec lui remettait le Prix Paul-Émile-Borduas, arts visuels, pour la qualité exceptionnelle de son œuvre. En 2015, il recevait Prix du Gouverneur Général en arts visuels et en arts médiatiques.

Jean-Louis Roy

Président-directeur général — Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Universitaire, journaliste et diplomate, Jean-Louis Roy a été directeur du Centre d’études canadiennes-françaises de l’Université McGill (1975-1979), directeur du quotidien montréalais Le Devoir (1981-1986), délégué général du Québec à Paris (1986-1990), secrétaire général de l’Agence intergouvernementale de la Francophonie (actuelle Organisation internationale de la Francophonie) (1990-1998), chancelier de l’Université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse (2001 à 2007), président de Droits et Démocratie (2002-2007) et fondateur de l’Observatoire mondial des droits de l’homme, qu’il a créé en 2008. Il a été nommé par le Conseil des ministres président-directeur général de Bibliothèque et Archives nationales du Québec le 16 mai 2018.

Jean-Louis Roy est l’auteur de nombreux ouvrages d’histoire, d’analyse politique et de création littéraire. Ses œuvres ont été traduites en langues anglaise, portugaise, chinoise, espagnole et arabe et ont été publiées au Canada, aux États-Unis, en France, en Belgique, au Brésil, au Liban, au Maroc, au Sénégal et en Chine.

Destiny Tchéhouali

Professeur au département de communication sociale et publique — UQAM, Président — ISOC Québec

Destiny Tchéhouali est professeur de communication internationale au Département de Communication sociale et publique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) où il assure la direction de l’Observatoire des réseaux et interconnexions de la société numérique (ORISON). Il siège depuis deux ans comme expert sur le comité d’orientation des dynamiques culturelles et linguistiques de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Il assume également depuis janvier 2017 la fonction de Président du Conseil d’Administration de la section québécoise de l’Internet Society (ISOC Québec), organisme oeuvrant en faveur d’un accès et d’une diffusion généralisée de l’Internet libre, ouvert et neutre au Québec et dans le monde.

Forum sur la vitalité culturelle des quartiers

Culture Montréal, en partenariat avec le Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES), vous invite à réfléchir collectivement à des pistes d’action concrètes pour l’avenir des quartiers montréalais.

Consulter le programme

Lundi 18 mars 2019
8 h 30 à 16 h 30

Université TÉLUQ
(5800, rue Saint-Denis, bur. 1105, Montréal)

Voir sur une carte

Le forum est complet!

L’objectif de l’événement est de donner la parole aux acteurs de la culture de proximité et de la revitalisation des quartiers par la culture autour des thèmes suivants :

  • Bonnes pratiques et défis
  • Impact des activités éphémères
  • Rôle des Sociétés de développement commercial (SDC) : lien entre développement culturel et économique
  • Importance de la présence des artistes et des créateurs
  • Médiation culturelle
  • Tables de concertation de quartier : modèles de gouvernance et conditions de succès
  • Écosystèmes culturels locaux
  • Culture et Gentrification : vers une gentrification socialement acceptable?

La vitalité culturelle des quartiers selon Culture Montréal

Le pouvoir des arts et de la culture comme liant social et instrument d’expression de l’identité collective est une clé du développement culturel de Montréal à l’échelle locale. Dans cette perspective, les quartiers montréalais constituent un véritable dénominateur territorial où se vit et se joue le vivre ensemble.
Au cours des dernières années, Culture Montréal a développé une expertise en accompagnement des milieux dans leur développement culturel. Celle-ci a été mise à profit pour un projet de l’Arrondissement du Sud-Ouest : réunir les acteurs culturels sur leur territoire, afin de les mobiliser et de faire une mise à jour de l’activité de ce secteur sur son territoire.

Découvrir les grandes lignes de la démarche

Animateur

Vincent Magnat — directeur des opérations, Dynamo

D’abord ingénieur, puis comédien à la télévision et au théâtre, il fonde le Théâtre Galiléo en 2006 avec lequel il produit plusieurs spectacles joués à Montréal et en tournée. Cofondateur du Regroupement arts et culture Rosemont – Petite-Patrie qui vise à valoriser la pratique artistique professionnelle et la vie culturelle dans cet arrondissement, il met sur pied et anime pendant 6 ans les Rendez-vous culturels Rosemont – Petite-Patrie, la table de concertation en culture de ce quartier. Après avoir assuré la direction générale par intérim du Théâtre Le Clou, il devient directeur des opérations de Dynamo, une firme de consultation spécialisée dans le travail collaboratif.

Panélistes

Valérie Beaulieu

Directrice générale — Culture Montréal

Valérie Beaulieu a cofondé en 2011 l’organisme La Ligne Bleue | Réseaux et quartiers culturels qu’elle a dirigé pendant trois ans, a été consultante en direction de projets et communication au sein d’organisations comme l’École de l’innovation citoyenne de l’ÉTS et la Corporation de développement urbain du Faubourg Saint-Laurent où elle a assumé la direction générale par intérim. Depuis 2016, Valérie Beaulieu est directrice générale de l’organisme Culture Montréal, une organisation indépendante, sans but lucratif et un mouvement citoyen et non partisan dont le mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal. Au moyen d’activités de réflexion et de concertation, Culture Montréal contribue au positionnement de Montréal comme métropole culturelle.

Nelly Daou

Facilitatrice d’expression créative et poète

Nelly Daou aime créer des espaces dans lesquels les pratiques artistiques favorisent la reconnexion à soi et le renforcement du lien social au niveau local. Ainsi, parallèlement à son métier de coach spécialisée en développement professionnel et expression de soi pour les personnes créatives en quête de sens, elle a créé en 2016, un studio d’art mobile inclusif, intergénérationnel et interculturel dans Rosemont-La Petite-Patrie appelé La ruche d’art Yéléma. Elle anime également des ateliers d’écriture à Montréal-Nord depuis plusieurs mois. Immigrante engagée, elle s’implique activement dans Culture Montréal et d’autres projets de participation citoyenne.

Jérôme Glad

Co-fondateur et co-directeur — Pépinière | Espaces Collectifs

Jérôme Glad est co-fondateur de La Pépinière I Espaces Collectifs, un organisme à but non-lucratif voué à développer des villes plus participatives. Né en 2014 d’une initiative citoyenne, l’organisme est aujourd’hui le chef de file du mouvement du placemaking au Québec, avec plus de 30 projets réalisés tels que le Village au Pied-du-Courant, les Jardineries, la Marina St-Roch ou les Jardins Gamelins. Responsable du développement et de la création au sein de l’organisme, Jérôme Glad a acquis une solide expertise en conception, gestion, mobilisation et activation d’espaces à vocation publique.

Christine Gosselin

Membre du comité exécutif, responsable de la culture, du patrimoine et du design — Ville de Montréal

Christine Gosselin est passionnée d’urbanisme et d’urbanité. Cet intérêt a toujours prévalu dans sa vie professionnelle, que ce soit dans ses études médiévales au troisième cycle, ou dans son parcours comme enseignante, traductrice et gestionnaire.

Son plongeon en politique municipale était motivé par une volonté de contribuer à la renaissance de Montréal. Anciennement attachée politique et élue au Plateau-Mont-Royal entre 2009 et 2017, elle est aujourd’hui élue conseillère du district du Vieux-Rosemont, où elle préside le comité consultatif d’urbanisme. Christine Gosselin est membre du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et du design de la Ville de Montréal.

Juan-Luis Klein

Professeur titulaire au département de géographie et membre — CRISES

Juan-Luis Klein est professeur titulaire au département de géographie et membre du Centre des recherches sur les innovations sociales (CRISES). Il a réalisé ses études de premier cycle en Histoire et Géographie Économiques à l’Université de Santiago, au Chili (ex-Universidad Técnica del Estado) entre 1969 et 1972. Ensuite, il a obtenu une maîtrise (1977) et un doctoral (1981) en géographie à l’Université Laval (Québec). Ses enseignements et travaux portent sur la géographie socioéconomique, l’innovation sociale, et les nouveaux modèles d’action en développement des territoires. Il est responsable de la collection « Géographie contemporaine » des Presses de l’Université du Québec et est membre du comité de rédaction de plusieurs revues scientifiques.

Marie Lalonde

Chargée de concertation culture — Vivre Saint-Michel en santé

– Diplômée de l’Université du Québec à Montréal en Art Dramatique (Maîtrise).

– Quelques années de pratique en mise en scène et en enseignement du jeu.

– Quelques années en médiation culturelle dans les Maisons de la culture.

– Depuis 2006, chargée de concertation culture à Vivre Saint-Michel en santé.

– Participation aux FALLA de la TOHU, à la mobilisation citoyenne et à la médiation culturelle auprès des centres communautaires, des écoles de francisation, et etc.

– Organisation du «SOUK», Artistes et Artisans du Monde avec les partenaires culturels du quartier Saint-Michel.  Offrir aux artistes du quartier une scène et un espace d’exposition et des spectateurs.

– Ouverture de la Maison de la culture Brignon Lapierre de Montréal-Nord. En faire la programmation, l’animation, la promotion du site historique.

– Projet médiation culturelle en photo, dans 4 parcs de Saint-Michel, ayant comme thème : Quelles traces je laisse de mon passage dans le quartier et quelles valeurs je souhaite transmettre.

Stéphane Lavoie

Directeur général et de la programmation — TOHU

Stéphane Lavoie est directeur général et de la programmation de la TOHU, la Cité des arts du cirque, établie à Montréal. La TOHU est au cœur d’un engagement local et international de développement d’initiatives qui ont comme centres d’intérêt les arts du cirque, le développement durable et l’économie sociale. Aujourd’hui, la TOHU est reconnue de par le monde pour son dynamisme et l’originalité de sa mission 3 volets. Depuis plus de 25 ans, M. Lavoie est activement impliqué dans les milieux des arts de la scène et de la culture. Il a joué un rôle clé pour l’accueil de plusieurs artistes canadiens, européens et d’autres compagnies de passage au Québec et a participé à une multitude de comités consultatifs. Il est régulièrement appelé à siéger aux jurys de festivals et invité à participer à des conférences internationales.

Nathalie Maillé

Directrice générale — Conseil des arts de Montréal

Nathalie Maillé est la directrice générale du Conseil des arts de Montréal depuis juillet 2013. Fondée en 1956, cette institution repère, accompagne, soutient et reconnaît l’excellence et l’innovation dans la création, la production et la diffusion artistiques professionnelles de plus de 400 organismes artistiques montréalais. Détenant une solide connaissance des politiques culturelles et des enjeux des arts et de la culture, Nathalie Maillé procédait, à son entrée en poste, à une importante restructuration organisationnelle misant sur le décloisonnement et l’assouplissement des règles de fonctionnement et mettant à l’avant plan les valeurs organisationnelles d’excellence, d’audace, de créativité, de proximité et de transparence. Elle a également contribué à l’avancement de l’équité en ce qui a trait à la reconnaissance de la contribution de la diversité culturelle dans les arts et de la relève artistique.

Marie-Josée Parent

Conseillère municipale du district Champlain-l’île-des-Soeurs dans l’arrondissement de Verdun et conseillère associée à la culture et à la réconciliation avec les peuples autochtones — Ville de Montréal

Marie-Josée Parent est montréalaise, d’origine Mi’kmaq et Acadienne. Elle est conseillère municipale du  district Champlain-l’Île-des-Soeurs dans l’arrondissement de Verdun et conseillère associée au comité exécutif à la culture et à la réconciliation avec les peuples autochtones. Elle est titulaire d’un baccalauréat en philosophie et d’une maîtrise en histoire de l’art, en plus d’un Fellow d’Action Canada en politiques publiques, ce qui l’a amenée à commencer son parcours professionnel comme directrice générale de DestiNATIONS, un projet d’ambassade culturelle autochtone à Montréal.

Par ailleurs de 2012 à 2015, elle a été désignée membre à la fois du comité des arts visuels du Conseil des arts de Montréal, du conseil d’administration du Centre Native Montréal ainsi que du comité ART CULTURE.  Elle a également été co-présidente du Réseau pour la stratégie urbaine de la communauté autochtone de Montréal et est membre de la commission sectorielle en culture de la commission canadienne pour l’UNESCO et représente la Ville de Montréal à la coalition canadienne des municipalités contre le racisme et la discrimination.

Geneviève Pichet

Directrice du développement culturel — Service de la culture, Ville de Montréal

Geneviève Pichet cumule plus de 28 années d’expérience professionnelle dont plus de 15 années dédiées au milieu de la culture, des arts de la scène et du domaine du savoir.

De 2004 à mai 2018, Mme Pichet a occupé diverses fonctions à la Société de la Place des Arts de Montréal dont celle de secrétaire générale, directrice des affaires corporatives et PDG par intérim et également à l’emploi de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec à titre de secrétaire générale et directrice des affaires juridiques et de la commercialisation et présidente-directrice générale intérimaire de l’institution.

Présentement, directrice du développement culturel au Service de la culture de la Ville de Montréal, Mme Pichet a pour mandat de concevoir et déployer une vision stratégique du développement culturel pour l’ensemble du territoire de la Ville. Plus particulièrement, ses champs d’intervention concernent le développement des Quartiers culturels, de la programmation et la diffusion dans le Réseau Accès culture, des équipements culturels et de l’art public ainsi que du Centre d’histoire de Montréal, futur MEM au Carré St-Laurent.

Elle est détentrice de deux baccalauréats et membre du Barreau du Québec, Mme Geneviève Pichet est diplômée en criminologie et en droit. De plus, elle détient le titre d’administratrice de société certifiée.

Marco Pronovost

Artiste-médiateur, consultant, formateur, conférencier, auteur et commissaire — Tangente

Nommé en 2017 l’un des cinq Jeunes innovateurs culturels canadiens par le Conseil des Arts du Canada, Marco Pronovost est un artiste-médiateur dont le travail se qualifie d’art social. Chorégraphe, metteur en scène et chercheur, il explore dans ses œuvres la relation avec le public et remet en question le quatrième mur. Marco est Fellow du Global Salzburg Seminar, en Autriche, et manifeste d’ailleurs son intérêt envers l’art social dans d’autres sphères professionnelles : commissaire, médiateur, consultant, formateur, conférencier et auteur, il fait partie des rares spécialistes qui abordent les questions de médiation culturelle et d’engagement des publics à la fois comme artiste et comme théoricien. Diplômé de l’IHEID en Suisse en études du développement, il est notamment le commissaire de Tangente, diffuseur en danse contemporaine à Montréal.

Diane-Gabrielle Tremblay

Professeure en gestion des ressources humaines — Université Téluq

Diane-Gabrielle Tremblay est professeure en gestion des ressources humaines à l’École des sciences administratives à l’Université Téluq. Elle est directrice de l’ARUC (Alliance de recherche université-communauté) sur la gestion des âges et des temps sociaux (www.teluq.uqam.ca/aruc-gats ) et  a été titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socio-organisationnels de l’économie du savoir (www.teluq.uqam.ca/chaireecosavoir) jusqu’en 2016. Elle mène des recherches sur les nouvelles formes d’organisation du travail (coworking, espaces ouverts),  le télétravail, le travail précaire et les politiques d’emploi. Elle dirige la revue Interventions économiques et a été professeure invitée dans plusieurs universités européennes et au Vietnam.

Laurent Sauvage

Doctorant en études urbaines — Université du Québec à Montréal

Laurent Sauvage est diplômé en histoire de l’art, en chant lyrique et en science politique. Après un parcours professionnel dans diverses institutions culturelles (musées, opéras, compagnies musicales et festivals), il est maintenant doctorant en études urbaines à l’Université du Québec à Montréal. Sous la co-direction de Juan-Luis Klein et Diane-Gabrielle Tremblay, il travaille sur les communs culturels et sur la mobilisation de la culture dans les opérations de revitalisation urbaine intégrée mises en place à Montréal.

Claire-Acélie Sénat

Agente de développement culturel — Arrondissement de Montréal-Nord

Claire-Acélie Sénat cumule près d’une vingtaine d’années d’expérience dans le développement de projets touchant à une variété de domaines culturels. Ses principaux intérêts portent sur les différentes formes de médiation culturelle, les pratiques culturelles novatrices pouvant soutenir le développement des publics et le rayonnement des artistes de même que les mécanismes du développement culturel.

Marco Margot Silvestro

Travailleur autonome en rénovation, membre actif du Bâtiment 7, chargé des chantiers d'aménagement Do It Yourself.

Détenteur d’un doctorat en sociologie de l’UQÀM, Marco Margot Silvestro intervient dans les mouvements sociaux urbains et le mouvement communautaire depuis une quinzaine d’années. Iel a coordonné des Opérations populaires d’aménagement, des luttes dans le domaine du logement, une murale communautaire et diverses autres initiatives s’inspirant de la philosophie anarchiste dans la ville. Iel fait partie des fondateurs du Centre social autogéré de Pointe-Saint-Charles, l’ancêtre de l’actuel Bâtiment 7.

Billy Walsh

Directeur général — Promenade Wellington

Billy Walsh est directeur de la Société de Développement Commercial de la Promenade Wellington et Président de l’Association des SDC de Montréal. La culture fut l’un des piliers avec lesquels Verdun relança la vitalité de Wellington. Sa vision de la renaissance des artères implique inévitablement le retour des fonctions sociales et culturelles au sein de ces territoires essentiels à nos à quartiers.