Forum « Montréal francophone, francophile et créative » — Retour d’Aurélie Garnier, chargée de projets numériques à TV5

photo : Christopher Ramirez (CC BY-NC 2.0)

par —
Aurélie Garnier, chargée de projets numériques à TV5 Québec Canada et participante au Forum « Montréal francophone, francophile et créative »

partager —

Le présent article est une contribution d’une participante au forum, Aurélie Garnier. Chaque contribution reflète l’opinion de son auteur.

Comment définiriez-vous l’identité de Montréal? Pensez-vous qu’il existe à Montréal un savoir-faire et une créativité qui lui sont propres? Et selon vous, pourrions-nous être un modèle pour les autres francophonies de la planète? Ça ne vous tente pas, parfois, d’ouvrir les vannes d’une saine prétention trop longtemps étouffée et de montrer à tous à quel point nous sommes chanceux d’être des francophones accomplis et talentueux?  Allez, sans fausse modestie, qu’en pensez-vous?

En tout cas, ce sont quelques-unes des nombreuses questions que je me pose depuis que j’ai assisté au Forum « Montréal francophone, francophile et créative » organisé par Culture Montréal les 7 et 8 février derniers, et qui réunissait différents acteurs des domaines des arts, de la culture et de l’éducation.

Tous Québécois d’origines diverses, tant géographiquement, culturellement que professionnellement, les intervenants ont soulevé un foisonnement de visions et d’interprétations de ce qu’était le fait français à Montréal, de qui nous étions, nous, les Montréalais, de ce que nous pouvions accomplir ensemble, et enfin, des solutions à mettre en œuvre pour que la métropole ait son rôle à jouer dans l’avenir du français.

Pour vous donner une meilleure idée, les discussions ont tourné autour des trois axes suivants :

→ Le français, étincelle de la créativité montréalaise.
→ La place de Montréal dans la francophonie canadienne, nord-américaine et internationale.
→ Montréal, métropole francophone et multilingue.

Cette suite d’échanges et de réflexions s’est avérée passionnante, et j’ai eu envie de les partager dans ce texte, peut-être un peu extrapolé parfois, mais qui reprend les grands constats, idées et réflexions des différents panellistes.

 

Lire la synthèse