Bilan 2022 et perspectives 2023 de l’action culturelle de la Ville de Montréal

par —
Culture Montréal

Quel est le bilan de l’année 2022 et que fera la Ville de Montréal en matière de développement culturel en 2023 ? Culture Montréal a passé en revue le budget 2023 et le programme décennal d’immobilisations (PDI) 2023-2032. Voici ce qui a retenu notre attention.

La mission du Service de la culture

« Le Service de la culture a pour mission de favoriser l’accès à la culture pour toutes et tous et d’enrichir l’expérience culturelle des Montréalaises et des Montréalais dans tous les arrondissements et au Quartier des spectacles. Cette culture de proximité s’exprime dans un esprit d’inclusion et de diversité et dans une perspective de transition écologique. »

Champs d’action: bibliothèques, lieux de diffusion, loisir culturel et pratique artistique amateur, patrimoine immatériel, art public et patrimoine artistique, musées, vitalité culturelle des quartiers, événements publics, festivals et événements culturels, industrie du cinéma et de la télévision, industries culturelles et créatives.

 

Changement dans l’équipe de direction

Après une longue carrière à la Ville, dont les trois dernières comme directeur du Service de la culture, Ivan Filion a pris sa retraite cet automne. Valérie Beaulieu, pendant six ans directrice générale de Culture Montréal, a été choisie pour lui succéder. Culture Montréal souhaite à Ivan Filion une heureuse retraite et à Valérie Beaulieu tout le succès possible dans cette fonction essentielle et exigeante.  

 

Données financières générales

Service de la culture: la prévision budgétaire 2022 était de 66 727 M$. Celle de 2023 est de 69 373 M$, soit une augmentation de près de 4%.

Conseil des arts de Montréal: la contribution de l’Agglomération passe de 20 836 M$ en 2022 à 21 506 M$, soit une augmentation de 3,2%.

Pointe-à-Callière: la contribution de la Ville passe de 9 131 M$ à 9 359 M$, soit une augmentation de 2,5%.

 

Autochtonie, diversités et inclusion

Pour 2022, le document budgétaire recense « plus de 250 initiatives, dont un sondage des publics des Maisons de la culture et des bibliothèques pour faire état de la mixité des usagers; nouveau volet en art mural pour les artistes de la relève autochtone; centaines de spectacles d’artistes issus de la diversité et autochtones; des activités pour les aînés en bibliothèque et dans des résidences pour personnes âgées ».

Pour ce qui est de la valorisation de la langue française, le même document fait état de «quelque 900 activités déployées, dont un projet de francisation auprès des communautés culturelles; une compétition de rap en français pour ados, financée par un programme de l’UMQ; 40 ateliers entre le théâtre La Roulotte et 20 organismes avec plus de 650 participants.»

Dans les indicateurs du Service de la culture, on constate une «augmentation de 78% de candidatures de personnes racisées dans le cadre des concours d’art public, qui passe de 9% à 16%.» Un autre indicateur souligne que «80% des concours ont reçu au moins une candidature de personnes autochtones en 2022 contre 0% en 2021.»

Parmi les objectifs 2023, on souhaite notamment présenter l’exposition AfroMusée dans six bibliothèques, appliquer l’indice ÉDI (équité, diversité, inclusion) aux organismes financés par la Division festivals et événements, dont le soutien est supérieur à 10 000$ annuellement, présenter au moins deux tournées d’artistes autochtones dans le réseau des Maisons de la culture et offrir en bibliothèque vingt activités de mise en valeur des cultures autochtones.

 

Vitalité culturelle des quartiers

→ Bibliothèques

Les travaux d’agrandissement des bibliothèques Maisonneuve (Mercier-Hochelaga-Maisonneuve) et L’Octogone (LaSalle) sont en voie d’être complétés. Inauguration prévue: d’ici le printemps.

D’autres projets en sont aux étapes préliminaires.

  • Sanaaq  (Ville-Marie): appel d’offres.
  • Coeur-Nomade (Montréal-Nord et Ahuntsic-Cartierville): fin des plans et devis à l’été 2023.
  • Espace-Rivière (Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles): début des plans et devis dès que les lauréats du concours de design seront connus.

Par ailleurs: un concours de design sera lancé en 2023 pour la bibliothèque Saint-Charles (Sud-Ouest). Prochains projets: Villeray et Saint-Léonard.

 

→ Diffusion

Il est à noter que, dans la rubrique précédente, Sanaaq comprend également un lieu de diffusion, tout comme l’Espace Rivière. Coeur-Nomade dispose d’un espace culturel.

Réouverture en juin 2022 du Théâtre de Verdure (architecture: Lemay; ingénierie: Bouthillette & Parizeau), après une pause qui aura finalement duré huit ans. Au cours de l’été, 32 spectacles y ont été présentés et ont rassemblé plus de 47 000 spectateurs. 

La Ville amorcera en 2023 la mise à niveau de la Maison de la culture Ahuntsic par la réalisation d’un programme fonctionnel et technique (PFT).

La réouverture du bain Saint-Michel, prévue pour 2022, est reportée. Des problèmes techniques et administratifs ont amené la Ville à mettre fin aux contrats en cours. Un nouveau processus repousse la réouverture du bain à la fin de l’année 2025.

La Ville a lancé en juin sa nouvelle Vision de développement 2030 pour les Maisons de la culture. Nous y reviendrons un peu plus loin.

 

→ Loisir culturel et pratique artistique amateur

Un travail effectuant l’analyse des lieux et équipements dédiés à la pratique artistique amateur ainsi qu’une étude comparative de modèles municipaux innovants en loisir culturel a été réalisé. Ce document sera rendu public dans le cadre de l’élaboration de la nouvelle politique de développement culturel de la Ville, au cours de l’année 2023.

 

→ Musées

Les travaux d’aménagement du Centre des mémoires montréalaise (MEM), qui succédera au Centre d’histoire de Montréal, ont dû être prolongés. L’ouverture au public est prévue pour la fin du printemps 2023.

Pointe-à-Callière: la fréquentation annuelle pour 2022 est estimée à 450 000 visiteurs (en date du 15 novembre), ce qui se rapproche des chiffres d’avant-pandémie.  Par ailleurs, un peu plus d’1 million $ chaque année sera versé au musée pour contribuer au renouvellement des expositions. Total pour les trois prochaines années: 3 255 M$.

Le Musée de Lachine est doté d’une nouvelle mission, centrée sur la conservation et l’interprétation du site patrimonial Le Ber-Le Moyne, ainsi que sur le développement et la conservation d’une collection archéologique et historique, «afin de faire connaître les présences autochtones et européennes, l’industrialisation et le développement urbain».

Par ailleurs, un projet de stratégie de développement et de soutien pour le milieu muséal montréalais a été réalisé. Ce document sera rendu public dans le cadre de l’élaboration de la nouvelle politique de développement culturel de la Ville, au cours de l’année 2023.

 

→ Culture scientifique

Après trois ans de travaux majeurs, l’Insectarium a rouvert ses portes en avril 2022. Le projet Métamorphose de l’Insectarium avait fait l’objet d’un concours international de design, remporté par un consortium Berlin-Montréal → Architecture :
Kuehn Malvezzi / Pelletier De Fontenay / Jodoin Lamarre Pratte; architecture de paysage: Atelier Le Balto (Berlin); ingénierie: Dupras Ledoux, NCK, Génie+.

Entre avril et novembre, plus de 175 000 personnes ont visité l’Insectarium.

Principaux projets à venir: la restauration du bâtiment Marie-Victorin du Jardin botanique, amorcée depuis août 2022; le renouvellement de l’offre de la Biosphère et la restauration du bâtiment intérieur (à compter de 2024): cela inclut de « nouveaux espaces d’éducation, alliant expositions permanente et temporaires, salles immersives et de diffusion citoyenne ». 

 

→ Ateliers d’artistes

Du programme conjoint Ville-MCC de 30 M$ annoncé en septembre 2021, 14 M$ ont déjà été engagés pour rénover des bâtiments accueillant des ateliers d’artistes. 

 

→ Quartier des spectacles

Inauguration en février 2022 de la patinoire réfrigérée et du chalet urbain de l’esplanade Tranquille (consortium FABG, Fauteux et associés, Alto Design et Dikini). Le festival Montréal en lumière y a présenté un spectacle de cirque sur patin des 7 Doigts, qui a connu un vif succès.

À l’extrémité ouest du QdS, le nouveau square Phillips est maintenant complété. Le monument Edouard VII a été restauré et la plaque commémorative en hommage aux victimes de l’incendie du Blue Bird a été remise en place. 

Le projet d’édicule de service sur la place des Festivals, Le Campanile, est inscrit pour une réalisation en 2023-24.

Le projet des Coulisses (espace logistique souterrain, chapeauté par un parc urbain) progresse: on complétera en 2023 les études et le développement du projet. Il est inscrit pour réalisation en 2024-25-26. 

 

→ Vie nocturne

Le «Programme de soutien financier pour la mitigation des nuisances nocturnes liées au bruit pour les salles alternatives» a été lancé au printemps comme prévu. En 2022, 7 salles alternatives ont été soutenues.

Par ailleurs, la Ville a collaboré avec l’organisme MTL 24/24 et a rendu publique, en amont du Sommet de la nuit, sa Feuille de route pour la vie économique nocturne montréalaise, dotée d’un budget de 2,1 M$. 

Cadre de vie

→ Art public

Installation de quatre oeuvres en 2022:

  • Entrelacs  de Giorgia Volpe dans le parc de l’Ukraine (Rosemont-La Petite-Patrie);
  • Renouée de Nadia Myre sur Laurier Ouest (Outremont); 
  • Réciprocités de Marie-Michelle Deschamps à la place des Arrimeurs dans Griffintown (Sud-Ouest);
  • Errances d’Anna Binta Diallo à l’Auditorium de Verdun (Verdun).

D’autres œuvres annoncées pour 2022 sont reportées en 2023.

Cinq murales en 2022:

  • au parc Dickie-Moore (Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension), une œuvre de Carlito Dalceggio;
  • à la promenade Jean-Brillant (Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce), une œuvre d’Agostino Iacurci;
  • sur le mur de l’aréna Raymond-Bourque (Saint-Laurent), une œuvre de Pavitra Wickramasinghe;
  • au parc Armand-Bombardier (Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles), une œuvre de Mariane Chevalier;
  • sur le mur d’un immeuble de la rue Milton (Plateau-Mont-Royal), une œuvre de Marc Séguin, dans le cadre de l’Année Jean-Paul Riopelle.

La fiche PDI nous apprend que la Ville souhaite installer de nouvelles œuvres dans le cadre de projets d’immobilisations. C’est le cas notamment sur la future placette à l’angle de l’avenue des Pins et de la rue Jeanne-Mance, où une œuvre en hommage à la profession infirmière y sera installée. L’œuvre s’intitulera Notre souffle par delà et est une création de la Société des archives affectives (Fiona Davis et Véronique La Perrière M.).

Une œuvre monumentale fera partie du réaménagement du parc Médéric-Archambault (Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles), parc dont la superficie sera décuplée et qui sera deviendra une entrée de ville, près du pont Le Gardeur, d’ici 2025; d’autres projets sont prévus au parc René-Lévesque (Lachine) en 2024 et sur le Site du Musée de Lachine en 2025.

 

→ Patrimoine bâti

Conformément à la Loi sur le patrimoine culturel, le Service de l’urbanisme et de la mobilité (SUM) a finalisé une entente totalisant 10 M$ avec le ministère de la Culture et des Communications afin de réaliser l’inventaire des bâtiments construits avant 1940 sur le territoire de l’agglomération présentant une valeur patrimoniale.

En août 2022, la Ville a annoncé une «nouvelle vie» pour la station de pompage Craig. L’immeuble qui l’abrite devra être démantelé en vue de « sécuriser les lieux ». Par la suite, on prévoit une « phase de restauration sur le site, qui accueillera un pôle culturel et communautaire ». Le PPU des Faubourgs prévoit un réaménagement éventuel de la géométrie des voies rapides, qui permettra de décloisonner la station Craig et de l’intégrer au quartier.

 

→ Vieux-Montréal et environs

Après l’ouverture en 2021 de l’îlot Chénier et la réinstallation du monument en l’honneur de Jean-Olivier Chénier, c’est maintenant l’îlot Daudelin du square Viger (NIP Paysage) qui est accessible au public depuis le début de l’été 2022.  En 2023, il restera à compléter la restauration et à installer l’œuvre Mastodo (fontaine) de l’artiste Charles Daudelin.

Par ailleurs, les travaux de la place des Montréalaises ont été lancés en mars 2022; il s’agit d’un projet majeur qui reliera directement l’est du centre-ville et le Vieux-Montréal, via le Champ-de-Mars et la place Vauquelin. Les lauréats du concours international de design sont Lemay, Angela Silver et SNC Lavalin. Les travaux seront terminés en 2024.

La fiche PDI confirme que l’année 2023 sera la dernière année d’investissements majeurs dans la réfection de l’hôtel de ville. La réouverture devrait donc pouvoir s’effectuer au cours de l’année 2024. Par ailleurs, la poursuite des travaux de réaménagement de la rue Saint-Paul, à l’ouest du boulevard Saint-Laurent, est prévue à compter de 2024.

 

→ Parc du Mont-Royal

Les travaux de l’entrée Trafalgar ont été complétés.

Les travaux qui visent le réaménagement de l’intersection Côte-des-Neiges-Remembrance vont bon train. Il est prévu qu’ils soient complétés en début 2024.

 

→ Commémoration

Le nouveau Cadre d’intervention en reconnaissance a été adopté. Celui-ci a pour objectif de remplacer l’actuelle attribution d’une reconnaissance au cas par cas par une vision d’ensemble, qui inclut une clarification des divers outils de reconnaissance. La Ville en est actuellement à créer la nouvelle instance consultative en reconnaissance, qui aura à « gérer l’ensemble des reconnaissances de façon globale et d’assurer rigueur et impartialité dans leur attribution ». 

Parmi les nouveaux toponymes de 2022, notons que la bibliothèque de Pointe-aux-Trembles portera dorénavant le nom de l’anthropologue, auteur et animateur Serge Bouchard. Celle de la Maison culturelle et communautaire de Montréal-Nord s’appellera Julio-Jean-Pierre, auteur, journaliste et enseignant d’origine haïtienne. Dans l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, un parc portera le nom d’Henry Morgentaler et un autre celui de la docteure Francine Léger. Dans Ville-Marie, un parc rendra également hommage à la Grande Montréalaise Gretta Chambers. 

Quelques constats

→ Année faste

L’esplanade Tranquille, l’îlot Daudelin du square Viger, l’Insectarium, le Théâtre de Verdure… Certains retards expliquent cette abondance de bonnes nouvelles toutes signées 2022. La fin espérée de la pandémie s’annonce sous de bons augures, pour ce qui est de l’offre d’équipements et d’espaces culturels montréalais.

Parmi les nouveaux espaces publics locaux, citons également la place des Fleurs-de-Macadam (Plateau Mont-Royal) et le nouveau parc Dickie-Moore, dans le quartier Parc-Extension.

 

→ Vision 2022-2030 pour le réseau des Maisons de la culture

En 2022, la Ville a fait connaître une nouvelle vision de développement 2022-2030 pour son réseau de diffusion. Le réseau Accès culture est maintenant identifié comme le réseau des Maisons de la culture. 

  • Les composantes de cette nouvelle vision: accessibilité et proximité, inclusion et équité, connexion et communautés, excellence et innovation. Approche 360°: la médiation culturelle, l’implication dans la communauté, la diffusion, l’incubation.  
  • L’énoncé de vision :  En 2030, les Maisons de la culture sont connues et reconnues par tous et toutes comme la principale porte d’entrée vers les arts et la culture dans les quartiers de la ville. Elles enrichissent le tissu social en encourageant la participation active des Montréalais-es. L’écosystème local a le réflexe de s’associer aux Maisons de la culture pour intégrer les arts et la culture au quotidien.
  • Une phrase à retenir : Auparavant plus définies, les frontières entre diffusion professionnelle, médiation culturelle, pratique artistique amateur et pratiques citoyennes s’estompent. Les modes de création et de collaboration se multiplient,   les méthodes d’accueil aussi.
  • Engagement local : Chaque arrondissement s’engage à déployer une action culturelle de proximité professionnelle et variée, répondant localement aux objectifs fixés pour l’ensemble des Maisons de la culture, dans un lieu dédié avec des ressources humaines et financières conséquentes.
  • Engagement central : Le Service de la culture s’engage à travailler en concertation avec les arrondissements et à favoriser la mutualisation des ressources pour permettre non seulement de pérenniser les actions déployées, mais aussi d’en maintenir la qualité sur l’ensemble du territoire, au bénéfice de la population.

Après plusieurs années d’attente, une première étape est franchie avec cette nouvelle Vision, qui reconnait explicitement les multiples rôles que les lieux municipaux de diffusion doivent jouer sur leur territoire respectif. « Plus qu’une salle de spectacle », rappelle la Vision. Certainement, mais à condition d’y consacrer les ressources humaines et financières conséquentes. Le document n’était pas bavard à ce sujet et le Budget 2023 pas davantage. Faudra-t-il attendre l’adoption d’une nouvelle politique ?

 

→ Bientôt une nouvelle politique de développement culturel pour la Ville

La Politique 2017-2022 tire à sa fin. La Ville annonce donc une nouvelle politique 2024-2030. Son élaboration sera le grand événement de l’année 2023 et celle-ci inclura, en plus des services municipaux et des arrondissements, la société civile montréalaise, à commencer par les milieux culturels.

Les modalités de cette «co-construction» ne sont pas encore connues. Quoi qu’il en soit, Culture Montréal sera au rendez-vous et offrira son entière collaboration pour cette étape majeure. Étape qui devra être suivie par un plan d’action et un événement rassembleur. Le Rendez-vous Montréal, métropole culturelle était prévu en 2020. Après la pandémie, il aura plus que jamais sa raison-d’être !

Pour consulter l’intégralité du budget 2022 et du PDI 2023-2032 de la Ville de Montréal, cliquez ici →