Budget 2021 — Ville de Montréal

© Patrick Tomasso (Unsplash)

par —
Culture Montréal

Après une année 2020 fortement bouleversée par la crise de la COVID-19[1], que fera la Ville de Montréal en matière de développement culturel en 2021 ?

Culture Montréal a passé en revue le contenu culturel du budget 2021 et du Programme décennal d’immobilisations 2021-2030 (PDI) de la Ville de Montréal. Il s’agit du quatrième et dernier budget présenté par Projet Montréal pour le mandat quadriennal qui se termine début novembre 2021. Voici ce qui a retenu notre attention[2].

La mission du Service de la culture

« Le Service de la culture a pour mission de favoriser l’accès à la culture pour tous et d’enrichir l’expérience culturelle des Montréalais.es dans tous les arrondissements ainsi qu’au Quartier des spectacles. Cette culture de proximité s’exprime dans un esprit d’inclusion et de diversité et dans une perspective de transition écologique. »


Changements dans l’équipe de direction

En 2020, M. Ivan Filion a été nommé officiellement directeur du Service de la culture. Madame Dominique Gazo dirige maintenant la Direction des bibliothèques, succédant ainsi à M. Filion.


Une contribution financière globale relativement stable

    • Le Service de la culture : le budget global de 2020 était de 65,833 M$; celui de 2021 est de 65,785 M$.
    • Le Conseil des arts de Montréal (CAM) : la contribution de l’Agglomération passe de 20,235 M$ à 20,425 M$.
    • Pointe-à-Callière : après une année de gel, la contribution de l’Agglomération passe de 8,380 M$ à 8,880 M$.

Faits saillants

Diversités, inclusion et représentativité

    • Le Plan d’action en autochtonie 2020-2022 a été complété.
    • Un mandat a été octroyé à une firme-conseil autochtone pour le développement du programme d’art public à l’intention des artistes autochtones.
    • Les collections d’œuvres littéraires autochtones qui se trouvent dans le réseau des bibliothèques seront bonifiées et mises en valeur.
    • La Ville prévoit l’élaboration d’un portrait de la fréquentation dans le réseau Accès culture et les bibliothèques en regard de l’enjeu central de la diversité et de l’inclusion. Culture Montréal en avait fait l’une de ses recommandations dans le mémoire déposé en 2019 auprès de l’Office de consultation publique de Montréal, dans le cadre de la consultation sur le Racisme et la discrimination systémiques.
    • Déploiement prévu d’un projet collaboratif en médiation culturelle avec le réseau Accès culture dans tous les arrondissements « permettant des créations artistiques avec les citoyen(ne)s à travers des activités favorisant des rencontres inclusives, dans une approche d’égalité et d’équité entre artistes et participant(e)s issu(e)s des diversités et de l’autochtonie, ou éloigné(e)s de l’offre culturelle ».
    • Dans le cadre de la révision des critères du Programme de soutien aux festivals et événements culturels (PSFEC), « une refonte importante intégrant l’ajout d’un Indice des diversités (IDD), développé avec Diversité artistique Montréal, est en préparation. Les organismes seront invités à le compléter pour générer une base de référence en vue d’une intégration en 2021 ».

Vitalité culturelle des quartiers

→ Bibliothèques – Programme Rénovation, agrandissement et constructions de bibliothèques (RAC)

    • Les travaux de rénovation et d’agrandissement de la bibliothèque Maisonneuve, dans l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, ont démarré comme prévu en 2020. Ceux de la bibliothèque L’Octogone dans l’arrondissement de LaSalle débuteront, quant à eux, en 2021.
    • Le lancement à court terme du concours d’architecture du projet Interarrondissement (arrondissements Montréal-Nord et Ahuntsic-Cartierville) est prévu. Rappelons que six années se sont écoulées depuis l’annonce de ce grand projet de bibliothèque de nouvelle génération.
    • Les projets à venir inscrits au plan décennal : Espace Rivière (Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles), Saint-Charles (Le Sud-Ouest), Le Prévost (Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension) et Saint-Léonard (Saint-Léonard).

→ Diffusion

    • Une mise à niveau des équipements numériques et scénographiques de la Chapelle historique du Bon-Pasteur, de la Maison de la culture Ahuntsic et du Bain Saint-Michel est prévue.
    • La reconstruction du théâtre de Verdure au parc La Fontaine est planifiée pour 2021.

Musées

    • L’ouverture du MEM, prévue en 2021, a été reportée en 2022, en raison de retards occasionnés par la pandémie. Tandis que l’année 2020 a permis de compléter la conception des espaces publics et de l’exposition permanente, l’année 2021 sera consacrée à « finaliser la muséographie et le design des expositions ».
    • La réalisation en 2021 d’une cartographie des besoins du milieu muséal et la finalisation du plan d’action pour le rayonnement des musées montréalais sont prévues.

→ Loisir culturel et pratique artistique amateur

    • En 2021 seront réalisés un diagnostic des lieux et équipements dédiés à la pratique artistique amateur et une étude comparative de modèles municipaux innovants en loisir culturel.

→ Signalisation culturelle

    • Le projet Montréal à pied (iMAP) a cheminé et semblait prêt à démarrer en 2020. Retardé par la pandémie, le projet est toujours vivant: le PDI prévoit une somme totale de 4,6M$ pour la période triennale 2021-2023. 

Quartier des spectacles

    • L’inauguration en 2021 de l’esplanade Tranquille (auparavant esplanade Clark), la quatrième et dernière phase des travaux du secteur Place-des-Arts, est attendue. Le budget de fonctionnement du PQdS a été ajusté en conséquence.
    • Conformément à l’annonce de juin dernier, la Ville va de l’avant en vue de planifier un espace d’entreposage à l’usage des festivals et du PQdS (« espace coulisse »); la mise en service est prévue en 2025.
    • À la suite de l’étude économique réalisée par le Service de la culture concernant notamment le soutien du volet gratuit des festivals, « trois solutions ont été discutées davantage, incluant une augmentation des revenus autonomes des festivals par la tarification d’activités ».

Art public

    • Cinq nouvelles œuvres ont été inaugurées en 2020 : 29-53, de Patrick Bernatchez (campus MIL); Limite temps II, de Guerino Ruba (parc de l’Ile-de-la-Visitation), Utopie, de Jonathan Villeneuve (parc Jean-Drapeau); Le gâteau de mariage, de Geneviève Desrosiers (bibliothèque Saint-Léonard); coyote2coyote, de Jacqueline Metz et Nancy Chew (place Rodolphe-Rousseau, Saint-Laurent).
    • Quatre oeuvres ont été confirmées pour installation en 2021 : Renouée, de Nadia Myre (angle Côte-Sainte-Catherine et Laurier); Leurs effigies, de Yann Pocreau (Place des commencements, au Vieux-Port); Les éléments, d’Alexandre David (trois interventions : une sur la rue de la Commune et deux place d’Youville); une oeuvre d’art murale à l’aréna Raymond-Bourque dans l’arrondissement de Saint-Laurent.
    • Une oeuvre a été installée en 2020 et sera inaugurée en 2021 : Dans l’attente – While waiting, de Nadia Myre (projet Bonaventure).

Culture scientifique

    • La réouverture de l’Insectarium est annoncée pour l’été 2021.
    • La publication et l’adoption, au cours des prochains mois, du nouveau Plan directeur du parc Jean-Drapeau, devraient permettre d’en savoir plus sur l’avenir de la Biosphère.

Cadre de vie

→ Commémoration

    • La Ville s’engage à « entreprendre une démarche participative pour l’élaboration du cadre de reconnaissance (toponymie et patrimoine immatériel) » en lien avec l’engagement du Plan d’action en patrimoine 2017-2022.

→ Site patrimonial du Vieux Montréal et environs

    • Toute la partie Est de la rue Saint-Paul est maintenant réaménagée. Même si les plans et devis pour le secteur entre Saint-Laurent et McGill sont complétés, aucune somme n’est budgétée dans le PDI avant 2024; le plus gros des travaux serait effectué à compter de 2025.
    • À la suite des travaux réalisés sur la place Vauquelin en 2017, l’Hôtel de Ville a été fermé en 2019 jusqu’en 2022 pour des travaux majeurs. Par la suite, un budget est prévu (jusqu’en 2025) pour le réaménagement des abords de l’hôtel de ville. Dans une perspective décennale, des travaux importants de réaménagement sont prévus pour le Champ-de-Mars à compter de 2026.
    • Des crédits sont prévus pour poursuivre le déploiement du Plan lumière du Vieux-Montréal. Le prochain édifice ciblé est la Gare-hôtel Viger.
    • Le chantier de la Place des Montréalaises (métro Champ-de-Mars) débutera en 2021 et s’achèvera à la fin de l’année 2023.
    • En ce qui concerne le square Viger, le réaménagement de l’îlot Chénier est pratiquement complété. Le réaménagement de l’îlot Daudelin sera complété à la fin de l’année 2021. Aucune indication n’est fournie dans le PDI 2021-2030 pour les phases subséquentes, soient les îlots Théberge et Gnass.

 → Concours de design

    • En 2020, dans le cadre du concours international de design, le consortium Civiliti + Mandaworks et SNC Lavalin a été choisi pour imaginer la future place de l’avenue McGill College.
    • Le concours de design pour l’aménagement intérieur du Centre Peter-McGill tire à sa fin : les quatre finalistes sont identifiés. L’annonce du lauréat se fera au début de l’année 2021.
    • Un concours d’architecture de paysage pluridisciplinaire a été lancé récemment pour le « terrain no 066 », mieux connu sous le nom de l’îlot Eugène-Lapierre, situé au nord-ouest du Quartier des spectacles.

Suivis

    • Le budget participatif est maintenant mis en œuvre et doté d’une somme de 10 M$. Pour en savoir plus, cliquez ici.
    • L’année 2020 a été consacrée à présenter à la Commission du développement économique, de l’urbanisme et de l’habitation un projet de programme préliminaire d’urbanisme transitoire, ainsi qu’à effectuer une tournée des arrondissements pour inclure leur contribution à la définition d’une charte des quartiers favorisant la transition écologique. L’objectif 2021 du Service de l’urbanisme et de la mobilité est de proposer pour adoption un « programme d’urbanisme transitoire municipal et une charte montréalaise des quartiers favorisant la transition écologique ». Cette initiative apparait particulièrement intéressante en vue de soutenir des projets pilotes concernant des ensembles et bâtiments patrimoniaux.

Quelques constats

    • Montréal métropole culturelle
      L’année 2020 a commencé par une consultation majeure des milieux culturels — organisée par Culture Montréal — dans le but d’élaborer un plan d’action 2020-2030, en vue du prochain Rendez-vous Montréal métropole culturelle. Cette démarche a été un succès et une première version du plan d’action a été élaborée. Toutefois, d’un commun accord, il a été convenu que le contexte n’était pas favorable à la tenue, même virtuelle, du Rendez-vous en 2020. Ce n’est que partie remise !
    • Équité territoriale
      La bibliothèque de Pierrefonds, cinquième bibliothèque de nouvelle génération, a été inaugurée au printemps 2019. De ces cinq premiers projets, le plus à l’Est est la bibliothèque Marc-Favreau, au métro Rosemont. Parmi les projets à venir, on peut constater qu’un meilleur équilibre géographique est en vue.
    • Relance du centre-ville
      Dans le cadre de son Plan de relance économique dévoilé en juin dernier, la Ville a annoncé son engagement dans le projet des « coulisses » du Quartier des spectacles. Le PDI 2021-2030 confirme que les fonds sont disponibles à court terme. C’est un message fort, à la fois pour les promoteurs de festivals et d’événements culturels qui présentent un volet extérieur sur le domaine public, mais aussi pour la relance du centre-ville.
    • Citoyenneté culturelle
      Parmi les études financées par l’Entente de développement culturel en 2021, trois apparaissent particulièrement pertinentes et prometteuses : le portrait de la fréquentation dans le réseau Accès culture et les bibliothèques, le diagnostic des lieux et équipements dédiés à la pratique artistique amateur et l’étude comparative de modèles municipaux innovants en loisir culturel. Ces études contribueront à une meilleure connaissance de la réalité culturelle montréalaise et, par conséquent, favoriseront le développement de la citoyenneté culturelle. Culture Montréal suivra avec attention les conclusions de ces recherches.
    • L’éléphant dans la pièce
      Il s’agit du dossier des ateliers d’artistes, celui-ci étant une priorité politique pour l’administration actuelle qui a obtenu une somme de 25 M$ sur cinq ans dans le budget du Québec 2018-19. L’année suivante, la Ville a annoncé dans son Budget 2020 la mise en œuvre du Plan d’action pour le développement et la protection des ateliers d’artistes, assorti d’une contribution additionnelle de 5 M$. Malheureusement, aucune entente formelle n’a pu être annoncée depuis. Inutile d’insister davantage sur l’urgence de débloquer rapidement les fonds annoncés.

Pour prendre connaissance de l’intégralité du contenu culturel du budget 2021 de la Ville de Montréal, cliquez ici →

Pour consulter l’intégralité du budget 2021 et du PDI 2021-2030 de la Ville de Montréal, cliquez ici →

[1] En raison de la pandémie de nombreux projets ont dû être ralentis et plusieurs ont été reportés à l’année prochaine. En revanche, de nombreuses activités ont été adaptées: « activités et concerts virtuels, baladodiffusions, déambulatoires et pop-up surprises, exposition d’œuvres temporaires et murales, ainsi que projets de médiation culturelle en extérieur ».

[2] Les citations entre guillemets proviennent des documents officiels de présentation budgétaire préparés par la Ville de Montréal.