Budget 2020 — Ville de Montréal

photo : Christopher Ramirez (CC BY-NC 2.0)

par —
Culture Montréal

partager —

Que fera la Ville de Montréal en 2020 en matière de développement culturel?

Culture Montréal a passé en revue le contenu culturel du budget 2020 et du Programme triennal d’immobilisations 2020-2022 (PTI) de la Ville de Montréal. Même si nous nous situons à mi-mandat, il s’agit déjà du troisième budget présenté par l’administration de Projet Montréal. Voici ce qui a retenu notre attention.


Les quatre priorités stratégiques identifiées par la Ville

1. La transition écologique;

2. L’habitation;

3. La mobilité;

4. Le développement économique.


L’objectif 2020 du Service de la culture

« Le Service de la culture a la mission d’enrichir l’expérience culturelle des Montréalais.es dans tous les arrondissements ainsi qu’au Quartier des spectacles. Cette culture de proximité s’exprime dans un esprit d’inclusion et de diversité et dans une perspective de transition écologique. De plus, le Rendez-vous Montréal métropole culturelle réunira les milieux culturel, économique, communautaire et les partenaires gouvernementaux. »


Deux annonces importantes en matière de culture

1. Conseil des arts de Montréal
Le budget 2020 annonce qu’une somme de 1,785 M$ est accordée au Conseil des arts de Montréal. L’administration actuelle s’acquitte ainsi d’un de ses engagements électoraux. « De cette somme », peut-on lire, « 0,5 M$ seront consacrés à l’aide apportée aux ateliers d’artistes en arts visuels, créateurs de valeur, d’identité et de dynamisme dans les quartiers. » La contribution de l’Agglomération de Montréal au Conseil était de 14,450 M$ en 2017. En trois exercices budgétaires, elle est maintenant de 20,235 M$, soit une augmentation de 40 %.

2. Ateliers d’artistes
« Grâce à un partenariat avec le gouvernement du Québec, un programme de 30 M$ visant l’appui aux ateliers d’artistes sera également déployé. » Dans son budget 2019-20, en mars dernier, le gouvernement du Québec avait annoncé une somme de 25 M$ sur cinq ans pour la consolidation et le développement d’ateliers d’artistes à Montréal. La Ville ajoutera une somme de 5 M$, pour un programme total de 30 M$ sur cinq ans. Même si les modalités de ce programme seront annoncées ultérieurement (vraisemblablement en début 2020), les documents budgétaires nous apprennent qu’il s’agira d’une collaboration entre le Service du développement économique, le Service de la culture et le Conseil des arts de Montréal.


Autres faits saillants

→ Bibliothèques
Démarrage en 2020 des travaux de rénovation et d’agrandissement de deux bibliothèques : Maisonneuve (33,8 M$) et L’Octogone, dans l’arrondissement de LaSalle (22,3 M$). Pour ce qui est de Maisonneuve, les travaux permettront de mettre en valeur un remarquable édifice à caractère patrimonial, alors qu’à L’Octogone, « les bandes dessinées seront à l’honneur autant par la mise en valeur de la collection que par la programmation ».

→ Quartier des spectacles
Inauguration en 2020 de la quatrième et dernière phase des travaux du secteur Place-des-Arts du Quartier des spectacles: il a été annoncé récemment que cet espace s’appellera l’esplanade Tranquille, du nom du célèbre libraire dont le commerce était situé sur ce site.

→ Culture scientifique
Réouverture du Biodôme en 2020.

→ Festivals
Reconnaissance de Fierté Montréal au titre de grand festival montréalais, accompagnée d’un financement total de 600 000 $ de la part de la Ville de Montréal; par ailleurs, le Service de la culture a réalisé une étude économique sur « les problématiques de croissance et de financement » des festivals : « six pistes de solutions ont été élaborées et seront étudiées avec l’ensemble des partenaires ».

→ Art public
Trois nouvelles œuvres inaugurées en 2020: celle de Patrick Bernatchez sur le campus MIL, de Nadia Myre, sur la rue Laurier Ouest (angle Côte-Sainte-Catherine) et celle de Jonathan Villeneuve, à l’Espace 67 du parc Jean-Drapeau.

→ Musées
Le Musée des Hospitalières se voit attribuer 240 000 $ pour ses activités de fonctionnement (il faut rappeler que la Ville a fait l’acquisition du site des Religieuses Hospitalières en 2017); plus de 380 000 $ sont alloués au MEM (pour Mémoire des Montréalais) en prévision de son ouverture en 2021 (actuellement le Centre d’histoire de Montréal).

→ Salles alternatives
« Une étude faisant un état des lieux sur les salles alternatives a été complétée. Des recommandations devraient être confirmées pour implantation en 2020 ». Ailleurs, on peut lire que « Plus de 1,2 M$ (sur deux ans) sont prévus pour améliorer l’insonorisation des salles de spectacles alternatives ».

→ Diffusion
Une enveloppe de 250 000 $ est allouée au Centre des arts de la scène Pauline-Julien (arrondissement L’Ile-Bizard—Sainte-Geneviève) pour des équipements.


Autres éléments d’intérêt

→ Bibliothèques
– La nouvelle bibliothèque de Pierrefonds a été ouverte au public en mai 2019.
– L’objectif de procéder à un abonnement massif des élèves de première année du primaire et de première année du secondaire des cinq commissions scolaires semble en bonne voie de se réaliser : des ententes sont déjà conclues avec quatre d’entre elles (CSDM, CSMB, CSPI, CSEM). Il est prévu que l’opération se réalise entre novembre 2019 et février 2020.
– Dans le but de cultiver l’expérience numérique citoyenne, cinq Fabricathèques seront ouvertes au public début 2020 et viendront s’ajouter aux huit autres déjà existantes.

→ Quartier des spectacles
– En 2020, le Service de la culture désire, d’une part, identifier des solutions pérennes pour le soutien du volet gratuit des festivals dans le Quartier des spectacles  et, d’autre part, identifier des solutions permanentes pour combler le manque d’entreposage pour les festivals dans le Quartier des spectacles.

→ Cadre de vie
– Le Service du développement économique annonce l’adoption prochaine de l’Agenda montréalais 2030 pour la qualité et l’exemplarité en design et en architecture, ainsi que développement et déploiement d’une « Boîte à outils » pour l’aménagement des chantiers.

→ Quartiers culturels
– Le Service du développement économique se donne pour objectif, en 2020, de « renforcer le rôle des SDC afin qu’elles deviennent des actrices de premier plan dans le développement économique, culturel et social des quartiers ».
– Lors de la consultation sur les quartiers culturels, en 2011, la première priorité identifiée dans les mémoires portait sur la signalisation culturelle (i.e. pour les piétons) autant à l’échelle des quartiers que du centre-ville; en réponse à ce besoin, le projet Montréal à pied (iMAP) a cheminé et semble maintenant prêt à démarrer: le budget d’immobilisation prévoit une somme annuelle de 1,2 M$ par année pour chacune des trois prochaines années (total triennal de 3,6 M$) pour sa mise en oeuvre.


Constats additionnels 

→ Bibliothèques
La mise à jour du Diagnostic des bibliothèques, annoncée pour la fin de l’année 2018, n’est pas mentionnée dans le document budgétaire qui fait le bilan de l’année 2019 et qui présente les perspectives 2020. Il serait utile de savoir, par exemple, si l’écart majeur entre le nombre d’abonnés à Montréal et dans les autres grandes villes canadiennes s’est rétréci ou non.

→ Musée Pointe-à-Callière
La contribution de la Ville à son budget de fonctionnement est de 8 380 600$. À noter qu’une somme identique avait été attribuée dans le cadre du budget 2019; ce qui correspond à une stagnation de la contribution.

→ Mémoire des Montréalais (MEM)
La stratégie de transition du Centre d’histoire de Montréal vers le MEM a été revue en 2019. Le MEM Mobile a été mis de côté temporairement par la Ville afin de concentrer les ressources à la réalisation du nouveau centre (information recueillie lors de la présentation du 5 décembre 2019).

→ Vie nocturne
Le Service de la culture travaille conjointement avec le Service du développement économique à la réalisation d’un plan d’action. La mesure sur l’insonorisation des salles de spectacle alternatives en fait partie (information recueillie lors de la présentation du 5 décembre 2019).


Deux initiatives à suivre de près

1. Un premier budget participatif
« Cette initiative, pourvue d’une enveloppe de 10 M$, permettra à la population de proposer et de décider des projets qui seront financés par cette part du budget de la Ville de Montréal. Il offre l’occasion aux citoyennes et aux citoyens de faire connaître leurs attentes et leurs besoins et de faire naître des projets qui les touchent directement ».

2. Urbanisme transitoire
Le Service de l’urbanisme et de la mobilité développera, en 2020, un programme d’urbanisme transitoire en vue d’en faire un programme récurrent. L’urbanisme transitoire vise à innover et explorer en matière de planification urbaine afin de soutenir l’appropriation collective et la requalification des lieux en attente de vocation. Une telle démarche repose sur la volonté de révéler des lieux significatifs, d’éviter la dégradation des bâtiments et des sites dont les activités ont cessé et d’accompagner leur transformation en un nouveau projet. L’urbanisme transitoire participera au développement de Montréal avec la création d’un nouveau réseau de lieux solidaires, générant des emplois et de nouvelles activités économiques. Les fonds réservés (1 M$) permettront de soutenir des projets pilotes provenant de 3 catégories : secteurs de planification prioritaires visant une démarche d’écoquartiers; projets urbains (grands chantiers dans les secteurs en transformation); ensembles et bâtiments patrimoniaux.

Pour prendre connaissance de l’intégralité du contenu culturel du budget 2020 et du PTI de la Ville de Montréal, cliquez ici →

Pour consulter l’intégralité du budget 2020 et du PTI de la Ville de Montréal, cliquez ici