Impacts de la crise de la COVID-19 — Commerce local et vitalité culturelle des quartiers

Photo by Manny Fortin sur Unsplash

par —
Culture Montréal

partager —

D’ordinaire, le retour du beau temps apporte une effervescence que l’on peut sentir aux quatre coins de la métropole. Les nombreux commerces de proximité, marchés publics et cafés reprennent vie après de longs mois d’hiver où un rythme beaucoup plus lent est imposé. Cette année, en raison de la crise sanitaire causée par la COVID-19, les Montréalais ont déserté les artères commerciales de la métropole.

Encourager le commerce local, c’est aussi contribuer à la vitalité culturelle de nos quartiers

Coeur de nos quartiers, lieux emblématiques de rassemblements, d’échange et aussi de manifestations culturelles, nos rues commerçantes ont un impact direct sur la qualité et le dynamisme de nos milieux de vie. À Montréal, depuis quelques années déjà, certaines sociétés de développement commercial (SDC) se sont même transformées en promoteurs culturels significatifs.

Par ailleurs, l’intérêt pour une meilleure alimentation favorise les marchés publics, l’agriculture urbaine et l’implantation de cafés et bistros de quartier. L’alliance culture/commerce/gastronomie se manifeste partout. En prenant en considération tous les acteurs qui contribuent à la vitalité culturelle de nos quartiers, nous favorisons un développement local, intelligent et durable.

Quelques initiatives intéressantes

Jusqu’à nouvel ordre, la vie culturelle est mise sur pause. Nous pouvons tout de même préparer la relance de nos quartiers en encourageant nos commerces de proximité et en privilégiant la consommation locale. Pour ce faire, le gouvernement du Québec a lancé Le Panier Bleu, un portail web visant à encourager et à venir en aide aux entrepreneurs québécois durement touchés par la crise. Ma Zone Québec, une plateforme transactionnelle pour découvrir les entrepreneurs locaux et acheter des produits et services d’ici, sera quant à elle bientôt en ligne.

Plusieurs restaurants, cafés et petites épiceries de proximité se sont également tournés vers la livraison afin de continuer à servir leur quartier et ainsi contribuer au bien-être de leur voisinage. Dans la même veine, la Ville de Montréal a lancé une initiative de livraison urbaine destinée aux commerces offrant d’autres services que des repas ou des produits frais, comme les librairies ou les boutiques spécialisées, situés sur le territoire ou à proximité d’une SDC. Plus que jamais, ces petites entreprises ont besoin de nous afin d’assurer leur survie et, par la même occasion, le maintien de la richesse des identités locales.

Stimuler la vitalité culturelle dans les quartiers, c’est encourager la participation proactive de la communauté et des citoyens à tous les niveaux. En ces temps incertains, même les plus petits gestes contribueront à la relance de nos milieux de vie.