Saint-Laurent : questionnaire culture pour les candidats à la mairie

par —
Culture Montréal

partager —

Portrait

Saint-Laurent

L’arrondissement de Saint-Laurent compte 98 828 habitants et se divise en 2 districts électoraux : Côte-de-Liesse et Norman-McLaren. Une très large majorité des citoyens de Saint-Laurent est issue directement ou indirectement de l’immigration : 81 % des citoyens sont soit nés à l’étranger ou ont au moins l’un de leurs parents nés à l’extérieur du Canada. L’arrondissement est le deuxième bassin d’emplois de la grande région métropolitaine, après le centre-ville de Montréal avec plus de 4 600 entreprises offrant 105 000 emplois qui œuvrent dans les domaines de : l’aérospatiale, des sciences de la vie, des technologies de l’information et des communications. C’est également l’un des principaux pôles industriels du Québec.

L’arrondissement compte plusieurs lieux culturels d’importance. Le Musée des maîtres et artisans du Québec valorise l’ingéniosité et la créativité des créateurs et artisans de l’objet fait main dans la tradition et dans sa continuité contemporaine au Québec. On y retrouve des objets et les œuvres des artisans et des gens de métiers d’art de toutes les périodes et allant de la production d’artisanat domestique aux œuvres d’artistes de métiers d’art, en passant par les objets fonctionnels uniques et de petites séries.
La bibliothèque du Boisé offre pour sa part de nombreux services, dont le prêt d’instruments de musique, de tablettes numériques et de jeux de société. On y propose aussi des activités pour enfant, incluant des cours sur les bases de la programmation et des activités en arabe et en espagnol. Au sein de la Bibliothèque se trouve également le Centre d’exposition Lethbridge où les citoyens peuvent profiter d’expositions gratuites d’œuvres d’artistes professionnels d’ici et d’ailleurs. On retrouve aussi, au Centre des loisirs de Saint-Laurent, une grande diversité d’activités sportives, récréatives et culturelles spécifiques aux différentes générations et aux familles, en plus de locaux mis à disposition pour les organismes communautaires. Il s’agit d’un lieu d’exposition, de diffusion, de rassemblement, d’information, de détente et d’aide. L’arrondissement abrite aussi le parc du Bois-Franc, regroupant des espaces verts et des lacs, ainsi que plus de 5 km de sentiers. Il est possible d’y pratiquer plusieurs activités extérieures, telles que le patin, la glissade, la marche ou le basketball.

3 questions aux candidats aux mairies des 19 arrondissements de Montréal

Quel rôle pour la culture dans leurs visions pour leurs arrondissements?

Plus que jamais, les Montréalaises et les Montréalais s’intéressent à leur quartier et aux moyens de l’améliorer, autant qu’à leur ville, à son histoire et à son patrimoine. Sur le plan de la vitalité culturelle des quartiers, les arrondissements jouent un rôle décisif. À cet égard, les élus locaux disposent de leviers et d’outils déterminants pour le développement de l’activité culturelle. À la veille de l’élection municipale, Culture Montréal a donc invité les candidats et candidates aux mairies d’arrondissements à répondre à 3 questions portant sur la réalité et les enjeux culturels de leur arrondissement respectif.

Démarche et méthodologie

Un questionnaire unique élaboré par Culture Montréal a été présenté à tous les candidats aux mairies d’arrondissements afin de leur permettre de partager leur vision pour la culture à la veille des élection municipales. Une méthodologie précise a été élaborée afin d’assurer l’impartialité de la démarche.

Consulter toutes les réponses obtenues dans les 19 arrondissements

Réponses du maire élu
dans l’arrondissement Saint-Laurent

Alan De Sousa

Depuis 2001, Alan DeSousa est maire de l’arrondissement de Saint-Laurent. Il a siégé au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal de 2001 à 2012, dont trois ans à titre de Vice-président. Depuis 2013, M. DeSousa est membre du conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal et du Conseil d’agglomération en plus d’être le président de la Commission de la Ville de Montréal sur les finances et l’administration.

Quelles sont les forces de votre arrondissement en termes culturels? 

Saint-Laurent peut compter sur plusieurs forces agissant comme tremplin du développement culturel ainsi que sur de nombreuses occasions pour faire rayonner la culture.

• Saint-Laurent offre une programmation culturelle riche et diversifiée à la salle Émile-Legault, au Centre des loisirs, dans les bibliothèques, dans les espaces publics ainsi qu’au Centre d’exposition Lethbridge de la Bibliothèque du Boisé.

• Le public des activités culturelles est fidèle et participe à celles-ci de manière assidue.

• Des relations bien établies entre l’arrondissement et divers partenaires comme le Musée des maîtres et artisans du Québec, le cégep Saint-Laurent, l’organisme VertCité ainsi que la Commission scolaire Marguerite-Bourgeois donnent lieu à des collaborations fortes et des projets porteurs.

Nous avons un potentiel de développement intéressant dû à une très importante communauté d’affaires composée de 107 000 travailleurs, quotidiennement. Nos cégeps attirent 13 000 étudiants.  En plus, notre population aux origines très diversifiées amène une grande richesse de traditions culturelles.

Quels sont les défis auxquels votre arrondissement fait face? 

Bien que Saint-Laurent puisse compter sur une offre culturelle bien établie, il reste encore plusieurs défis et enjeux, notamment :

• Il demeure difficile de rejoindre l’ensemble de la population à cause des facteurs sociodémographiques et géographiques. Nous avons plusieurs secteurs enclavés (secteurs Lebeau-Chameran, Hodge-Place Benoît).  Une part importante de la population (81 %) est issue de l’immigration.  On constate des écarts de revenus annuels moyens importants au sein de la population: de 26 922 $ à 75 840 $ selon les quartiers;

• Près de 90 % de l’offre culturelle du territoire émane de l’arrondissement. Il y a une quasi absence du milieu culturel professionnel;

• Certains groupes sociodémographiques, notamment les adolescents et les membres des communautés culturelles, sont peu nombreux à fréquenter les activités;

• Saint-Laurent se trouve dans une situation de forte concurrence avec la présence, dans la grande région de Montréal, d’une abondance d’activités culturelles.

Selon vous, quelles doivent être les priorités d’un plan d’action en culture dans votre arrondissement pour les quatre prochaines années?

Le 8 août 2017, le conseil de Saint-Laurent a adopté notre premier Plan local de développement culturel 2018-2021. Les citoyens et citoyennes peuvent le consulter à www.ville.montreal.qc.ca/saint-laurent

Fruit d’un travail collectif, ce plan a été développé en collaboration avec nos partenaires du milieu culturel laurentien.  Avec eux, nous avons procédé à un diagnostic, échangé, puis réalisé une consultation citoyenne afin d’aboutir à des actions concertées sur un horizon à court, moyen et long termes.

Notre plan contient, entre autres, les orientations suivantes:
• Développer et consolider l’offre culturelle de Saint-Laurent;
• Stimuler et soutenir les initiatives de la communauté;
• Promouvoir l’offre culturelle et susciter la demande.

Il y a des stratégies et des actions bien précises pour appuyer ces orientations. Ce plan est riche d’initiatives et de projets qui place la culture au cœur de notre quotidien.

En tant que maire de Saint-Laurent, je suis très fier de cette réalisation.

Élections municipales 2017

Réponses des autres candidats à la mairie d’arrondissement

Nora Chénier-Jones

Nora Chénier-Jones

Projet Montréal - Équipe Valérie Plante