Le Plateau-Mont-Royal : questionnaire culture pour les candidats à la mairie

par —
Culture Montréal

partager —

Portrait

Le Plateau-Mont-Royal

Situé au pied du Mont-Royal, il s’agit du septième arrondissement le plus populeux, avec 100 390 habitants. L’arrondissement affiche cependant la plus forte densité de population des 19 arrondissements de la ville. Cette dernière est âgée de 25 à 34 ans, la population la plus jeune de la ville si l’on se base sur l’âge média. L’arrondissement se divise en trois districts électoraux : le Mile-End, De Lorimier et Jeanne-Mance. Le français demeure la langue la plus utilisée à la maison, même si l’anglais, l’espagnol, le portugais et le yiddish sont utilisés au quotidien par un grand nombre de personnes. Les 3 000 commerces des rues du Plateau-Mont-Royal présentent une offre commerciale distinctive et hétérogène avec des commerces dédiés à la vente de produits, au secteur du divertissement (restaurants, bars, théâtres et galeries d’art) ainsi qu’à l’offre de services. De plus en plus d’entreprises, du secteur des technologies de l’information et du multimédia cherchent aussi à s’y installer. Le Plateau-Mont-Royal est également un secteur au riche patrimoine qui possède plusieurs sites et monuments à caractère historique, entre autres les immeubles situés dans le site patrimonial déclaré du Mont-Royal ou dans le site patrimonial cité de l’Église-de-Saint-Jean-Baptiste.

La maison de la culture de l’arrondissement présente chaque année près de 125 représentations et une vingtaine d’expositions qui font connaître aux citoyens toutes les facettes de l’activité artistique, notamment la photographie, la danse, la musique, la performance, les arts visuels et le théâtre. La bibliothèque du Plateau Mont-Royal, qui figure parmi les plus fréquentées à Montréal, se trouve dans le même édifice que la maison de la culture, l’ancien pensionnat Saint-Basile. Le parc La Fontaine est l’un des grands parcs de Montréal et constitue un lieu rassembleur du Plateau-Mont-Royal. On y trouve plusieurs œuvres d’art public, un théâtre de verdure, ainsi que des installations sportives et un étang qui se transforme en patinoire l’hiver. Au cœur du parc, le centre culturel Art Neuf encourage la pratique amateur et offre des cours de sculpture, de dessin, d’aquarelle, mais aussi de théâtre, de chant et de création littéraire. Inauguré en 2011, le café culturel Espace La Fontaine est un lieu de rassemblement culturel qui présente des expositions d’œuvres d’art, des spectacles et des ateliers gratuits pour toute la famille. L’arrondissement fait aussi la promotion de l’art urbain grâce à son programme Muralité, qui permet aux propriétaires d’immeuble, artistes et OSBL d’obtenir une subvention afin de réaliser des murales dans l’arrondissement.

3 questions aux candidats aux mairies des 19 arrondissements de Montréal

Quel rôle pour la culture dans leurs visions pour leurs arrondissements?

Plus que jamais, les Montréalaises et les Montréalais s’intéressent à leur quartier et aux moyens de l’améliorer, autant qu’à leur ville, à son histoire et à son patrimoine. Sur le plan de la vitalité culturelle des quartiers, les arrondissements jouent un rôle décisif. À cet égard, les élus locaux disposent de leviers et d’outils déterminants pour le développement de l’activité culturelle. À la veille de l’élection municipale, Culture Montréal a donc invité les candidats et candidates aux mairies d’arrondissements à répondre à 3 questions portant sur la réalité et les enjeux culturels de leur arrondissement respectif.

Démarche et méthodologie

Un questionnaire unique élaboré par Culture Montréal a été présenté à tous les candidats aux mairies d’arrondissements afin de leur permettre de partager leur vision pour la culture à la veille des élection municipales. Une méthodologie précise a été élaborée afin d’assurer l’impartialité de la démarche.

Consulter toutes les réponses obtenues dans les 19 arrondissements

Réponses du maire élu
dans l’arrondissement Le Plateau-Mont-Royal

Luc Ferrandez

Projet Montréal

Luc Ferrandez est maire du Plateau Mont-Royal depuis deux mandats. Il a acquis la réputation largement méritée d’être un homme de parole et d’action. Ses qualités de gestionnaire lui ont permis de mobiliser le personnel de l’arrondissement autour d’objectifs clairs et de lignes directrices ambitieuses. Il implante les changements promis dans son programme avec constance et célérité quelles que soient les difficultés rencontrées.

Avant de devenir politicien, il a été consultant en management et en gestion du changement pendant dix ans. Il a d’abord été directeur des communications chez CAE Électronique, conseiller principal en communication chez Hydro-Québec et chercheur au CNRS dans un laboratoire spécialisé sur les questions environnementales. Détenteur d’un diplôme de troisième cycle en politiques économiques de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, à Paris, il a d’abord obtenu une maîtrise et un baccalauréat en Sciences Politiques à l’Université du Québec à Montréal.

À titre de citoyen, Luc Ferrandez s’est investi dans plusieurs causes visant la protection et l’épanouissement de la qualité de vie dans les quartiers anciens de Montréal.

Quelles sont les forces de votre arrondissement en termes culturels?

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a ceci de particulier, il est un des arrondissements qui comprend le plus grand nombre d’artistes qui y habitent ou y travaillent au kilomètre carré. En tant que quartier central, plusieurs compagnies artistiques, dans tous les domaines, s’y sont établies. L’offre culturelle est sans doute la plus importante de tout Montréal, et ce, dans toutes les disciplines artistiques.

La notoriété du Plateau en tant que destination touristique et artistique n’est plus à faire, qu’il s’agisse du mythique Mile End, du Festival Mural qui attire depuis de nombreuses années son lot de visiteurs, du Plateau littéraire de Michel Tremblay ou encore de la célèbre Main de Leonard Cohen. Même l’architecture du Plateau contribue aux forces culturelles de l’arrondissement.

Quels sont les défis auxquels votre arrondissement fait face?

L’un des principaux défis auxquels devra faire face l’arrondissement dans les prochaines années sera de s’assurer de garder sur son territoire les artistes et les organismes culturels qui font du Plateau-Mont-Royal LE lieu culturel montréalais. Le coût des loyers qui ne cesse d’augmenter avec son corollaire, les taxes, fragilise grandement le milieu culturel qui est déjà sous-financé.

Plus près de nous, nous devrons être très créatifs pour conserver notre offre culturelle à laquelle nos citoyens sont habitués, malgré les coupures imposées par la réforme du financement des arrondissements et le plan quinquennal de réduction de la main-d’œuvre.

Enfin, il faudra aussi, dans les années à venir, assurer aux citoyens de l’est du Plateau une offre culturelle aussi intéressante et variée.

Selon vous, quelles doivent être les priorités d’un plan d’action en culture dans votre arrondissement pour les quatre prochaines années?

Le Plateau-Mont-Royal a déjà adopté un plan d’action en culture et mis sur pied une table de concertation de même qu’un programme de soutien aux actions culturelles, nous avons comme priorité que chaque citoyen fasse la rencontre de la culture dès qu’il sort de chez lui. Certes, nous voulons consolider l’offre dans nos bibliothèques et notre Maison de la culture. Mais nous voulons aussi que nos rues, nos parcs et nos places publiques deviennent plus régulièrement des lieux de culture.

Nous voulons aussi que la culture soit diversifiée, qu’elle s’adresse à tous et toutes, quelque soit l’âge, quelque soit sa connaissance des arts. On veut aussi créer des ponts avec les écoles et les commerces.

Élections municipales 2017

Réponses des autres candidats à la mairie d’arrondissement

Zach Macklovitch

Zach Macklovitch

Équipe Denis Coderre pour Montréal