Élections Québec 2018 : Réponses du Parti Libéral du Québec


« Festival Musique du bout du monde »
Photo: CHOK 

Élections générales provinciale 2018

Le Parti Libéral du Québec répond à
notre questionnaire culture.


Dans le cadre des élections québécoises 2018, les principaux partis en lice ont fait connaitre leur vision pour la culture en répondant au questionnaire préparé par le Réseau des conseils régionaux de la culture du Québec dont fait partie Culture Montréal.

Découvrez les réponses du Parti Libéral du Québec (PLQ).

01 

Si votre parti forme le prochain gouvernement, vous engagez-vous à respecter les grandes orientations de la politique culturelle Partout la culture et à maintenir ou bonifier le budget annoncé en juin pour son plan d’action?

Basée sur les grands fondements de la politique de 1992, mais actualisée en fonction de l’évolution de la société, la nouvelle politique culturelle du Québec Partout, la culture a été dévoilée en juin dernier. Assortie d’un plan d’action jumelé à un budget historique de 600,9 M$, cette politique permettra d’enraciner davantage la culture dans la vie de la population et d’appuyer les artistes, les organisations et les entreprises qui sont au cœur du dynamisme culturel québécois. Après plus de 25 ans, il était nécessaire de renouveler cette politique, afin de réitérer certains principes, mais aussi, et surtout, de l’actualiser aux nouveaux enjeux. Il est donc évident que nous souhaitons qu’elle se déploie et rencontre tous les objectifs qu’elle vise. Nous nous engageons donc à respecter le budget de la Politique culturelle et à demeurer à l’écoute du milieu.

02

L’été a été animé par plusieurs débats notamment sur l’inclusion, la
représentativité de la société québécoise sur les scènes, l’appropriation culturelle et la liberté de création. Tous s’entendent sur la nécessité de poursuivre le dialogue sur ces questions importantes. De quelle façon votre gouvernement compte-t-il s’impliquer dans la poursuite de ce dialogue?

La liberté d’expression et de création sont des valeurs fondamentales de notre société. Il est légitime que tous les Québécois voient leur reflet dans les créations artistiques, qui sont universelles et appartiennent d’une certaine façon à la collectivité. Nous sommes d’avis que la sensibilisation et le dialogue sont les meilleurs leviers pour aborder cette question et que le milieu artistique québécois prend bien la mesure de l’importance de refléter la réalité de la société québécoise dans son ensemble. Il est important de rappeler que la Politique culturelle annoncée le 12 juin dernier présente des mesures concrètes afin de favoriser davantage la représentativité de la diversité dans l’expression culturelle. C’est donc une question que nous avons jugée importante, au-delà des récents débats. La diversité est une question qui nous appartient tous et toutes, comme collectivité, et c’est en cherchant toujours à maintenir le dialogue que nous trouvons les réponses, ensemble.

03

Quelles mesures votre parti compte-t-il mettre en place pour assurer une vie culturelle riche et dynamique sur l’ensemble du territoire?

Notre Politique culturelle comprend plusieurs mesures pour nos régions en favorisant la diffusion culturelle sur tout le territoire québécois et en améliorant la qualité des milieux de vie de toutes nos régions grâce à la culture. Nous nous sommes également engagés à revoir notre offre de service de proximité et à faire preuve de souplesse et d’équité dans la planification de nos interventions. Au-delà de la Politique culturelle, nous avons appuyé financièrement de nombreux projets en régions, que l’on pense au Théâtre du Bic à Rimouski, au Théâtre de la Vieille Forge à Petite-Vallée, à la Maison de la Culture de Sainte-Anne-des-Monts, au Théâtre Gilles-Vigneault à St-Jérôme et au Théâtre Patriote à Ste-Agathe-des-Monts, pour ne nommer que ceux-là. Nous avons aussi bonifié de 25% l’enveloppe consacrée à la conservation du patrimoine religieux dans toutes les régions du Québec, ce qui est aussi important.

04

Il n’est plus à démontrer que les arts et la culture génèrent de multiples
bienfaits sur le développement personnel et collectif des jeunes. Comment votre gouvernement travaillera-t-il à renforcer les liens entre Culture et Éducation afin que les arts et la culture soient présents tout au long du cursus préscolaire et scolaire des jeunes Québécoises et Québécois?

L’intérêt et le goût à la culture doivent se développer tôt. Il faut absolument encourager le contact des jeunes avec la culture dès la petite enfance. Nous avons voulu créer une nouvelle alliance culture-éducation-famille avec une aide de 30,5 M$ afin d’enrichir l’offre culturelle des jeunes en impliquant les parents et l’école. De plus, 35 M$ sont disponibles pour bonifier les sorties scolaires et les activités culturelles du Québec en plus d’enrichir les disciplines artistiques dans nos écoles. Nous avons également instauré une mesure afin de rendre l’accès aux musées gratuit chaque premier dimanche du mois. Aussi, nous avons augmenté les budgets pour qu’il y ait davantage de livres dans les bibliothèques scolaires en rendant disponible 870 000 $.

05 

La politique culturelle intègre une stratégie de promotion et de valorisation de la langue française. Au-delà des objectifs de francisation auprès des immigrants, comment votre gouvernement veut-il valoriser le français auprès des jeunes Québécoises et Québécois?

Le français est notre langue officielle, c’est le socle de notre identité, le ciment de notre culture. Notre politique culturelle met de l’avant la valeur culturelle de la langue française, que nous voulons vivante et vibrante. Éclatante de fierté et de santé dans nos institutions, dans l’espace public et dans l’expression artistique. Une importante mesure de la Politique culturelle est dédiée à cette mission, prévoyant 11,5 M$ pour la promotion et la valorisation du français en fonction de ses liens indissociables avec la culture.

06 

Comment votre gouvernement compte-t-il accompagner les artistes, les créateurs et les entrepreneurs culturels dans les nouveaux défis de
développement des marchés et de diffusion des contenus culturels amenés par l’essor du numérique?

La liste des défis liés au numérique est impressionnante. Aujourd’hui, nous mesurons davantage l’ampleur des phénomènes qui nous interpellent et qui touchent la création, la diffusion, les supports et les médias de toutes natures. Pourtant, un monde de possibilités extraordinaires vient avec le numérique. L’accélération technologique de nos sociétés comporte une somme d’opportunités à saisir. Afin de faciliter cette adaptation de nos industries, nous investissons 168,2 M$ pour accompagner les acteurs clés face à ces défis. À cela s’ajoute un investissement de 112 M$ pour soutenir la création, la production et la diffusion.

Découvrez les réponses des autres principaux partis politiques