Élections Québec 2018 : Réponses de la Coalition Avenir Québec


« Festival Musique du bout du monde »
Photo: CHOK 

Élections générales provinciale 2018

La Coalition Avenir Québec répond à
notre questionnaire culture.


Dans le cadre des élections québécoises 2018, les principaux partis en lice ont fait connaitre leur vision pour la culture en répondant au questionnaire préparé par le Réseau des conseils régionaux de la culture du Québec dont fait partie Culture Montréal.

Découvrez les réponses de la Coalition Avenir Québec (CAQ).

01 

Si votre parti forme le prochain gouvernement, vous engagez-vous à respecter les grandes orientations de la politique culturelle Partout la culture et à maintenir ou bonifier le budget annoncé en juin pour son plan d’action?

Tout à fait. Un gouvernement de la CAQ s’engage à maintenir le cap sur les orientations et sur les investissements annoncés dans le cadre du dévoilement de la politique culturelle. Considérant que sa mise en oeuvre concrète sera la prérogative du prochain gouvernement, voici nos quatre priorités :

→  Faire de l’école une voie d’accès privilégiée pour les arts et la culture;

→  Prendre, enfin et résolument, le virage numérique en culture;

→  Miser sur la culture comme moteur économique;

→ Protéger le patrimoine, la diversité culturelle et la liberté d’expression.

02

L’été a été animé par plusieurs débats notamment sur l’inclusion, la
représentativité de la société québécoise sur les scènes, l’appropriation culturelle et la liberté de création. Tous s’entendent sur la nécessité de poursuivre le dialogue sur ces questions importantes. De quelle façon votre gouvernement compte-t-il s’impliquer dans la poursuite de ce dialogue?

Pour la CAQ, la liberté d’expression et de création est un droit inaliénable, garant de notre liberté de penser. Un gouvernement de la CAQ défendra la liberté d’expression des créateurs québécois.

La CAQ s’engage à soutenir les efforts de valorisation et de promotion des cultures autochtones, notamment en ce qui a trait à la revivification et à la transmission des langues autochtones, dans le respect de l’autonomie des nations concernées. Nous voulons accroître l’accessibilité à une littérature jeunesse de langues autochtones. La
CAQ s’engage également à soutenir l’inspirant projet DestiNATIONS.

Nous sommes ouverts à collaborer avec les intervenants des milieux artistiques et culturels pour assurer une meilleure représentation de la diversité dans les manifestations culturelles.

03

Quelles mesures votre parti compte-t-il mettre en place pour assurer une vie culturelle riche et dynamique sur l’ensemble du territoire?

La culture s’avère un moteur économique pour toutes les régions du Québec. Dans chacune d’elles, il faut favoriser les partenariats entre les entreprises culturelles elles-mêmes, mais également avec les autres industries créatives et l’ensemble du milieu des affaires. Les budgets réservés à la production culturelle en région seront préservés. Un gouvernement de la CAQ s’engage également à soutenir les municipalités dans l’élaboration de leurs stratégies culturelles propres.

04

Il n’est plus à démontrer que les arts et la culture génèrent de multiples
bienfaits sur le développement personnel et collectif des jeunes. Comment votre gouvernement travaillera-t-il à renforcer les liens entre Culture et Éducation afin que les arts et la culture soient présents tout au long du cursus préscolaire et scolaire des jeunes Québécoises et Québécois?

Nous voulons faire de l’école une voie privilégiée vers la culture. Nous proposons que chaque élève puisse participer à au moins deux activités culturelles par année, gratuitement. De plus, nous allons réinvestir pour mettre à niveau les bibliothèques scolaires. Enfin, nous allons ajouter 1 h de plus au secondaire pour offrir des activités
parascolaires à tous les adolescents, une proposition qui touche plus de 300 000 jeunes. Les activités proposées seront notamment de nature artistique et culturelle.

05 

La politique culturelle intègre une stratégie de promotion et de valorisation de la langue française. Au-delà des objectifs de francisation auprès des immigrants, comment votre gouvernement veut-il valoriser le français auprès des jeunes Québécoises et Québécois?

L’une de nos propositions phare en matière de langue s’avère la création d’un Commissaire à la langue française, nommé aux deux tiers de l’Assemblée nationale, et donc indépendant. Son mandat sera de faire appliquer la loi 101 et de mener des études relatives à son évolution.

Pour les jeunes, l’attrait de la langue passe par la littérature, la musique, le théâtre, la poésie, etc. Il faut encourager la création artistique de langue française d’une part, et de l’autre, amener nos enfants à aimer la lecture, à aimer la musique, pour les intéresser à nos artistes francophones; ce sont eux les ambassadeurs de notre langue. Nos
propositions pour accroître les compétences en littératie de nos enfants dès le plus jeune âge vont également en ce sens.

06 

Comment votre gouvernement compte-t-il accompagner les artistes, les créateurs et les entrepreneurs culturels dans les nouveaux défis de
développement des marchés et de diffusion des contenus culturels amenés par l’essor du numérique?

Nos entreprises artistiques et culturelles ont besoin d’un soutien important et immédiat afin de s’adapter à l’environnement numérique. Voici les actions que nous proposons d’entreprendre :

→  Augmenter l’investissement public consacré à l’industrie musicale;

→  Négocier pour obtenir des ententes de visibilité pour les artistes québécois avec les principaux joueurs; sur les pages d’accueil des plateformes Web concernées et dans les listes d’écoute, par exemple;

→  Encourager et soutenir la création d’entreprises dans le domaine  artistique et culturel;

→  Faire de Télé-Québec le vaisseau amiral de la diffusion en ligne de la culture québécoise;

→ Réviser les deux lois sur le statut de l’artiste, qui datent respectivement de 1987 et 1988, une époque, technologiquement parlant, révolue;

→ S’assurer que le CALQ et la SODEC disposent des ressources nécessaires pour remplir leur mandat et atteindre leurs objectifs.

Découvrez les réponses des autres principaux partis politiques