Culture Montréal / Publications / Press releases / Press Release – Nouvelle gouvernance culturelle à Montréal : LE CAM SOUSCRIT À LA VISION PROPOSÉE PAR CULTURE MONTRÉAL

Publications

04.06.2007 Press Release – Nouvelle gouvernance culturelle à Montréal : LE CAM SOUSCRIT À LA VISION PROPOSÉE PAR CULTURE MONTRÉAL

In order to provoke an enlightened debate on the necessity of reinventing cultural governance of our metropolis, Culture Montreal put forward, last February, the idea of creating the Agence Montréalaise de Développement des Arts et de la Culture (AMDAC), an Agency for the development of Arts and Culture in Montreal.

We apologize, this content is only available in French.

Dans le but de susciter un débat public éclairé sur la nécessaire réinvention de la gouvernance culturelle de la métropole, Culture Montréal proposait, le 22 février dernier, la création d’une Agence Montréalaise de Développement des Arts et de la Culture (AMDAC) et en étayait l’orientation, la mission et les contours organisationnels dans un document de réflexion intitulé La vision avant la structure.

Au terme d’une période intensive de trois mois de consultations, de discussions et de rencontres au sein des milieux culturels de la Métropole, notamment avec la présidente, la directrice générale et le conseil d’administration du Conseil des arts de Montréal (CAM), Culture Montréal accueille avec contentement et optimisme la « Proposition pour une mission élargie du CAM » rendue publique il y a quelques jours.

Dans son document, le CAM souligne d’entrée de jeu que la proposition de Culture Montréal « arrive à point nommé et qu’il en est solidaire». Le CAM spécifie qu’il « partage le diagnostic sur l’importance de doter Montréal d’un outil cohérent de développement des arts et de la culture sur le territoire montréalais », allant jusqu’à soumettre qu’il souhaite que lui soit confiée « une mission élargie pour en faire cette organisation forte
attendue de tous ».

Le conseil d’administration de Culture Montréal salue cette prise de position du CAM et considère qu’elle constitue un point tournant autant dans le débat sur la nouvelle gouvernance que dans le processus de préparation du Rendez-vous novembre 2007 –
Montréal métropole culturelle.

Dans la foulée des consensus qui ont été cristallisés dans les politiques culturelles de Montréal adoptées à l’été 2005; et pour relever les défis que posent la compétition internationale, l’émergence du nouveau talent et la reconfiguration de l’interculturalisme dans la ville, il était devenu urgent de débattre de gouvernance culturelle tout en réclamant les investissements supplémentaires publics et privés nécessaires pour établir Montréal comme une métropole culturelle du 21e siècle.

Dès le départ, Culture Montréal a abordé la question de la gouvernance en proposant de miser sur 3 grandes conditions de succès inter reliées :
1. La concentration au sein d’un même organisme de capacités stratégiques, propres à Montréal, en matière de planification, de décision, de financement et de mise en œuvre des interventions en faveur d’un développement et d’un rayonnement soutenus des arts et de la culture;
2. La pleine mobilisation et l’engagement de tous les acteurs du développement de Montréal;
3. La complémentarité et la synergie accrue des grands volets du développement culturel d’une ville que sont, au niveau de l’offre, le (1) soutien à la création et à la production artistique et, au niveau de la demande, (2) la démocratisation culturelle (accès, diffusion, médiation, art public, bibliothèque, etc.) et (3) la promotion de la qualité du cadre de vie (patrimoine, design, aménagement urbain, etc.).

La prise de position du CAM souscrit globalement à cette approche et suggère même qu’il pourrait se voir doter d’une mission, de moyens financiers et d’une gouvernance lui permettant de « devenir la structure forte qui favorisera la collaboration entre les acteurs
et une meilleure intégration entre les arts et les affaires… qui servira à la fois les créateurs et les citoyens, rassemblant les efforts de tous pour créer une métropole culturelle forte ».

Dans l’immédiat, le groupe de travail sur la gouvernance culturelle mis sur pied dans le cadre des travaux préparatoires du Rendez-vous novembre 2007 – Montréal métropole culturelle s’apprête à soumettre sa recommandation finale au comité de pilotage, comité réunissant Monsieur Benoît Labonté, membre du comité exécutif responsable de la Culture, du Patrimoine, du Centre-Ville et du Design à la Ville de Montréal, Monsieur Gérald Tremblay, Maire de Montréal, Madame Christine St-Pierre, Ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, Monsieur Raymond Bachand, Ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation du Québec et responsable de la région de Montréal, Monsieur Michael Fortier, Ministre fédéral des Travaux publics et responsable de la région de Montréal, ainsi que Madame Isabelle Hudon, présidente de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et Monsieur Simon Brault, président de Culture Montréal.

La réponse à la volonté de transformation en profondeur du Conseil des arts de Montréal, qui voudrait dorénavant assumer la totalité des fonctions de soutien aux arts et à la culture, appartient il va sans dire à la Ville de Montréal et au Conseil d’agglomération au sein duquel elle détient une majorité absolue. Mais la Ville voudra sans doute débattre de la question avec ses grands partenaires du Rendez-vous de l’automne, puisqu’ils seront partie prenante des concertations induites par une nouvelle gouvernance culturelle.

Culture Montréal participera donc pleinement aux discussions à venir sur le modèle optimal de gouvernance culturelle pour la Métropole, en s’inspirant des conclusions des consultations qu’elle a organisées et en faisant valoir les considérations suivantes :

• La nouvelle entité, qu’elle qu’en soit l’origine, la structure juridique et la dénomination finale, devrait être constituée de services jouissant chacun d’une autonomie quant à leurs opérations spécifiques qui auront accès à des capacités stratégiques communes d’analyse, de recherche, d’évaluation, de planification, de concertation, de relations intergouvernementales, de relations internationales, de gestion d’équipements culturels, de communication, de financement et de subvention. Ces capacités seraient donc mises au service du développement des arts, des industries culturelles, du patrimoine, des bibliothèques et de l’accès à la culture à Montréal;
• Il faut viser une intégration horizontale des préoccupations et des capacités stratégiques mises au service des grandes fonctions du développement culturel, et non pas une intégration verticale des opérations qui provoquerait une rigidité bureaucratique et une hiérarchisation des fonctions ou même une hégémonie d’une fonction sur les autres.
• Le soutien aux organismes et aux projets artistiques doit être bonifié par sa mise en rapport étroite avec les autres aspects du développement culturel. Le jugement par les pairs pour l’attribution des fonds publics destinés au soutien à la création, à la production et à la diffusion des œuvres doit être non seulement préservé mais renforcé. En effet, une instance composée d’artistes et de gestionnaires d’organismes artistiques doit être souveraine quant aux décisions d’attribution de fonds aux organismes et projets artistiques;
• La composition même du conseil d’administration de la nouvelle entité devra refléter et articuler la mobilisation des nombreux partenaires du développement de Montréal, mobilisation nécessaire pour réaliser l’ambitieux projet d’une métropole culturelle internationale et inclusive.
• La nouvelle entité devra disposer de ressources financières nettement plus importantes que celles qui sont présentement disponibles, notamment grâce à réengagement de la Ville et à des ententes de financement à long terme avec les gouvernements.

Alors que les travaux sur la gouvernance culturelle arrivent à conclusion, Culture Montréal poursuit son action au sein des autres groupes de travail traitant des enjeux au cœur du Rendez-vous novembre 2007 – Montréal métropole culturelle : les instruments
et les programmes de financement; les infrastructures et l’aménagement urbain et les plateformes de diffusion locale, nationale et internationale.

Le conseil d’administration de Culture Montréal se réunira pendant 2 jours, à la fin du mois d’août, pour dresser la liste des projets et mesures qui lui apparaissent prioritaires pour la confection du plan d’action du Rendez-vous novembre 2007 – Montréal métropole culturelle.

C’est dans cette perspective que Culture Montréal invite ses membres et tous les acteurs du développement artistique culturel à Montréal à lui faire connaître, par le biais de son site Internet (www.culturemontreal.ca) ou à l’occasion de ses activités publiques, leurs préoccupations et priorités.

— 30 —

Renseignements :
Sandra O’Connor
Directrice des communications
(514) 845-0303, poste 21

Documents to download:
Press Release CM – Agence Montréalaise de Développement des Arts et de la culture (04-06-2007) (101 kb)

A bit more about us

Culture Montreal is an independent organization and place for reflexion and action that contributes to building Montreal’s future as a cultural metropolis through research, analysis and communication activities. Its mission is to assert the central role of the arts and culture in all areas of Montreal’s development: economy, buisness, politics, land-use planning, education, and social and community life while encouraging cultural diversity, emerging artists and practices and public art.

We wish to thank all our members as well as:

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Our organization is a member of:

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture