Culture Montréal / Publications / Speeches / SPEECH – Tribute to Maurice Forget, immediate past president of the Conseil des arts de Montreal

Publications

21.11.2006 SPEECH – Tribute to Maurice Forget, immediate past president of the Conseil des arts de Montreal

Notes for a tribute to Maurice Forget, upon his departure as Chair of the Conseil des arts de Montreal. By Simon Brault, Chair of Culture Montreal.

We apologize, this content is only available in French.

Cher Maurice,

je conserverai longtemps encore le souvenir des réunions de la fameuse délégation culturelle qui marqua le Sommet de Montréal en 2002, réunions qui se sont tenues dans la salle de conférence de votre propre bureau.

À la demande du Maire Tremblay, je présidais cette délégation qui était traversée par des tensions et des oppositions alors assez vives, mais qui sont maintenant choses du passé, fort heureusement.

Le pouvoir de votre humour, aussi candide que désarmant, et l’efficacité de votre pragmatisme éclairé me sont alors apparus dans tout leur éclat.

Merci beaucoup pour cela et pour bien d’autres choses auxquelles on vient de faire allusion avec respect et affection.

Assumer la présidence du Conseil des arts de Montréal, c’est d’abord accepter de servir le développement des arts dans une métropole culturelle orgueilleuse, qui aime beaucoup les avantages et les privilèges que lui confère ce statut. Mais, combien elle hésite aussi au moment de délier les cordons de la bourse, pour que nos institutions et nos compagnies artistiques soient à même d’atteindre les sommets auxquels notre créativité et notre savoir-faire nous donnent accès!

Présider le Conseil des arts de Montréal, c’est donc accepter d’être sur la ligne de feu pour attirer l’attention des élus, pour solliciter des ressources additionnelles et pour éveiller la conscience des gens d’affaires qui profitent, même à leur corps défendant, de ce dynamisme artistique qui donne tant de lustre, d’élan, de charisme et de beauté à cette ville.

Merci donc d’avoir joué ce rôle, qui est maintenant repris avec la même détermination par madame Louise Roy.

Enfin, je ne peux et ne veux pas passer sous silence votre acharnement à éviter que le CAM ne souffre du syndrome de la Vénus de Milo.

Je fais évidemment référence à la bataille livrée pour obtenir l’autonomie juridique du Conseil et ainsi protéger le principe de l’arm’s length; un principe inventé par nos amis britanniques pour s’assurer que le pouvoir politique ne décide ni de la forme, ni des contenus, ni des usages de la production artistique.
Le syndrome de la Venus de Milo : c’est la perte de cette nécessaire et précieuse distance, puisque la statue a perdu ses bras.

Nous avons toujours — et fort probablement pour très longtemps encore — besoin d’un lieu comme le Conseil : à la fois protégé et ouvert, qui concentre un haut niveau d’expertise, de sensibilité, de discernement et de connaissances dans chacune des disciplines artistiques et dans leurs imprévisibles intersections et interactions; un lieu où s’accomplit le travail forcément complexe, hautement subjectif et éminemment risqué de repérer, reconnaître, encourager, inciter, soutenir et sans cesse questionner, les pratiques artistiques de notre temps et de cet avenir qui émerge constamment et qui s’installe inévitablement.Mais, nous aurons de plus en plus à justifier et à expliquer l’essentielle fonction qui consiste à soutenir les arts avec des fonds publics.

Et cela, parce que l’essence même de ce mandat, de ce travail c’est, en autres choses, d’être à contre-courant de l’érection du marché au rang d’arbitre suprême du développement culturel; c’est, entre autres choses, de contrer un consumérisme aveugle et frénétique; c’est, entre autres choses, de remettre en question la marchandisation excessive et désespérante de la créativité artistique.La notion même de Conseil des arts est une notion volontariste. Elle suppose que les idées, les choix, les visions et les jugements peuvent et doivent façonner en bonne partie notre culture.

Le Conseil, comme tout organisme de cette nature, doit tendre l’oreille avec attention, respect et discernement quand s’expriment les artistes, les leaders d’organismes culturels, les leaders de la société civile et les simples citoyens qui prennent la peine de commenter certains aspects du développement culturel sur notre territoire.
Comme président de Culture Montréal, je peux dire que c’est ce qu’a fait Maurice Forget.

Maurice, vous quittez l’avant-scène au moment où Montréal doit faire preuve de réalisme et prendre des décisions audacieuses, notamment sur le plan de la gouvernance culturelle.

D’ailleurs, le Rendez-vous de novembre 2007 devrait nous permettre d’outiller la métropole de mécanismes de gouvernance misant sur une centralité retrouvée, des mécanismes et des structures autrement plus sophistiqués, plus efficaces et plus cohérents que ceux dans lesquels nous nous dépêtrons aujourd’hui tant bien que mal.

La mission et les attributs fondamentaux du Conseil des arts de Montréal, notamment ce principe de l’arm’s length que j’évoquais plus tôt, devront être protégés et optimisés à l’occasion d’un processus qui doterait Montréal d’une gouvernance culturelle à la hauteur de ses besoins et de ses possibilités.

Je sais que vous suivrez attentivement les travaux préparatoires du Rendez-vous de novembre 2007 – et j’aurai plaisir, comme beaucoup d’autres, à entendre vos commentaires et avis, exprimés comme il se doit avec votre humour si singulier et si frappant.

Bonne continuation Maurice Forget.

Et merci.

Simon Brault, président
Culture Montréal

Documents to download:
Speech CM – Simon Brault, Tribute to Maurice Forget (21-11-2006) (93 kb)

A bit more about us

Culture Montreal is an independent organization and place for reflexion and action that contributes to building Montreal’s future as a cultural metropolis through research, analysis and communication activities. Its mission is to assert the central role of the arts and culture in all areas of Montreal’s development: economy, buisness, politics, land-use planning, education, and social and community life while encouraging cultural diversity, emerging artists and practices and public art.

We wish to thank all our members as well as:

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Our organization is a member of:

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture