Culture Montréal / Les activités / Culture Montréal en campagne / Mémoire sur « L’avenir du réseau muséal »

Les actualités

27.06.2013 Mémoire sur « L’avenir du réseau muséal »

Dans le cadre de cette consultation publique, Culture Montréal souhaite partager quelques réflexions quant à l’importance du développement de relations plus étroites avec les communautés – citoyens, jeune public et partenaires d’affaires – pour l’avenir du réseau muséal.

Mémoire présenté au Groupe de travail sur l’avenir du réseau muséal, Ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 

Extrait :

POLITIQUE MUSÉALE: PLACE À LA COMMUNAUTÉ

Comme toutes les grandes institutions, les musées et centres d’interprétation sont de plus en plus appelés à jouer pleinement leur rôle de « citoyen corporatif » au sein des communautés et des territoires qu’ils desservent. Aujourd’hui, les organismes culturels repensent leur façon de faire et tentent d’établir de nouvelles formes de dialogue avec leur public.

À Culture Montréal, nous croyons que ce dialogue doit s’inscrire dans une perspective de participation et de citoyenneté, qui transcende le modèle conventionnel fondé sur la fréquentation/consommation. Le public n’est pas un consommateur passif, mais un citoyen qui désire participer pleinement aux arts et à la culture. Les enquêtes récentes démontrent l’importance d’intégrer cette nouvelle vision au coeur de nos politiques de développement des publics.

En 2012 et 2013, Culture Montréal a organisé une série de Cafés citoyens dans différents arrondissements et territoires de la ville. Les ateliers de discussion se sont révélés très riches, et la somme d’informations et de réflexions que nous avons recueillie est volumineuse. Une tendance marquée émerge toutefois de ces discussions : une volonté de rapprochement entre les arts, la culture et la communauté. Mot-clé : proximité.

STRUCTURE MUSÉALE : MISER SUR LE TERRITOIRE ET L’ÉDUCATION

Lors des Cafés citoyens, le développement des quartiers culturels a été clairement identifié comme une priorité pour Montréal. Les participants ont souligné ainsi l’importance des arts et de la culture pour la qualité d’un milieu de vie, y compris à l’extérieur des lieux de diffusion conventionnels, sur la rue, dans les parcs et les autres espaces publics (écoles, commerces, etc.).

Dans une perspective de rapprochement avec la communauté, les musées et centres d’interprétation peuvent certainement investir ces territoires et se déployer à l’échelle locale à travers différentes initiatives, dont les activités et projets dits « hors-les-murs ».

Déjà, dans cette même perspective, plusieurs institutions muséales sont très actives auprès des écoles et du milieu de l’éducation. Certaines ont fourni un effort supplémentaire en ce sens ces dernières années, notamment le Musée des Beaux-Arts de Montréal. L’agrandissement et le nouvel aménagement des studios Art & Éducation, entièrement dédiés aux familles et aux écoliers, s’inscrit tout à fait dans cette vision d’ouverture et de participation.

La pérennité de nos institutions culturelles passe obligatoirement par le renouvellement des publics, et ce renouvellement ne peut se faire sans un partenariat étroit et adapté avec le milieu de l’éducation. Ces initiatives doivent être adéquatement soutenues et se multiplier, tant dans le milieu scolaire que dans les autres lieux d’apprentissage des enfants et des jeunes (centres de la petite enfance, maisons des jeunes, loisirs culturels municipaux, etc.).

En clair, territoire et éducation sont deux clés pour renouveler la mission de nos institutions culturelles. Décloisonnons l’art, comme on dit parfois. Concrètement, nous devons non seulement amener les gens à l’art, mais aussi amener l’art aux gens… Oui aux sorties culturelles mais aussi, pourquoi pas, à l’exposition d’oeuvres à l’école ou à la bibliothèque du quartier?

FINANCEMENT : RENFORCER LE MÉCÉNAT ET L’APPORT DU SECTEUR PRIVÉ

Depuis sa fondation, Culture Montréal a toujours insisté sur le caractère primordial, démocratique et irremplaçable d’un financement public éclairé, constant et progressif des arts et de la culture. À travers leurs ministères, conseils et autres agences, les gouvernements ont soutenu le développement du milieu culturel depuis des décennies, faisant en sorte qu’il devienne l’un des secteurs d’activités les plus florissants de notre économie et de notre société.

Afin d’assurer le développement et la pérennité des milieux artistiques et culturels, nous devons également réfléchir à de nouvelles avenues de financement et faire preuve d’imagination et de créativité pour, notamment, encourager le financement civique de la culture, qu’il provienne des corporations, des fondations privées ou des citoyens, quelle que soit la hauteur de leur contribution.

Le récent rapport Vivement, pour une culture philanthropique au Québec!, du Groupe de travail sur la philanthropie culturelle mandaté par le gouvernement du Québec, contient d’ailleurs plusieurs propositions allant en ce sens, « en complément du financement assuré par les gouvernements ». Culture Montréal adhère à l’esprit de ce rapport qui considère « la culture comme l’un des fondements du Québec et de son identité » et précise que « la philanthropie culturelle doit ainsi être vue d’abord et avant tout comme un prolongement logique de cette conviction ».

Le milieu culturel, dont le réseau muséal, pourrait profiter grandement de la mise en place de certaines des recommandations de ce rapport, notamment l’amélioration, la bonification et la pérennisation du programme Mécénat Placements Culture.

Afin de contribuer à l’émergence d’artistes, mécènes et publics de demain, le Groupe de travail propose aussi des mesures spécifiques pour les enfants et les jeunes, dont la réduction du prix d’entrée des musées d’État à 1$ pour les élèves du primaire et du secondaire. Cette recommandation devrait faire l’objet d’une réflexion et d’une analyse plus approfondies quant aux effets réels, avantages et inconvénients, qu’elle pourrait engendrer. Les musées d’État, ainsi que les autres partenaires concernés, dont le milieu scolaire, devraient être consultés sur cette question.

En résumé, dans le cadre de ces consultations publiques, Culture Montréal souhaite rappeler l’importance de renouveler le dialogue avec les publics, tout particulièrement les jeunes, notamment en investissant davantage les communautés et le territoire.

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture