Culture Montréal / Les publications / Éditoriaux / ÉDITORIAL – L’union fait la force

Les publications

14.03.2013 ÉDITORIAL – L’union fait la force

* Collaborer : travailler en commun à une entreprise, une œuvre. Synonymes : appui, coopération, participation.

Avec le printemps qui arrive, l’équipe de Culture Montréal a eu la bougeotte et s’est beaucoup promenée au cours des dernières semaines. Nous avons visité ÉchoFab, le premier Fab Lab du Québec. Nous avons participé à deux forums ouverts de concertation : le premier, organisé par le Living Lab de Montréal et Radio-Canada, pour explorer les nouveaux défis de l’information, et le deuxième, organisé par le Conseil québécois des arts médiatiques, pour discuter de la mise en commun des ressources numériques. Nous avons également participé à une rencontre organisée par l’Association des compagnies de théâtre sur les enjeux de la succession des directions artistiques. Finalement, nous avons pris part à la consultation publique sur le Plan de développement urbain économique et social (PDUES) du secteur Marconi Alexandra, dans le Mile-Ex, et nous étions ce matin à une rencontre organisée par le Réseau des partenaires du Plan de développement durable de la collectivité montréalaise et qui portait sur les technologies de l’information au service de la mobilité durable.

Avec le recul, de toutes ces activités et rencontres, nous constatons que les thématiques de collaboration, de mise en réseau, de partage des connaissances, des compétences et des ressources ainsi que les forums de concertation ouverts sont vraiment au cœur des discussions qui ont lieu au sein de nombreux milieux – théâtre, communications, arts médiatiques, etc. Et c’était d’ailleurs de fortes tendances pour le développement culturel local en 2013 identifiées dans notre dernier livrel publié sur Micro Culture.

Pourquoi ces nouvelles façons de faire sont-elles autant dans l’air du temps? Notamment parce qu’un contexte financier difficile et de nombreuses coupures budgétaires obligent les entreprises et les organisations du milieu culturel (mais aussi d’autres milieux) à revoir leurs modes de fonctionnement. Échanges, mises en commun d’expertises, collaborations, partage des ressources techniques et humaines sont désormais considérés comme des outils pour assurer sa survie, mais aussi pour maximiser son développement et son rayonnement.

Les bénéfices de ces nouvelles façons de penser le travail s’annoncent immenses. D’abord, un rassemblement des esprits créatifs de tous âges et de toutes origines – artistes, entrepreneurs, citoyens, usagers, chercheurs, instances décisionnelles publiques et privées – permet une mise en commun et une élaboration collective de connaissances, un partage d’idées et plus de créativité. Le milieu culturel dans son ensemble, tant les grandes institutions que les organismes de la relève, s’en trouverait consolidé, ce qui lui permettrait de voir sa solidarité (une autre condition pour sa survie) stimulée, et de se trouver ainsi plus fort pour revendiquer un meilleur financement public et privé, notamment. Un autre exemple : les consultations publiques qui sont en train de changer et d’adopter de nouvelles formes, en engageant dès le début d’un projet tous les acteurs, citoyens compris, contribuent à fabriquer des expériences collectives significatives parce que réfléchies ensemble. Cette concertation, ce pouvoir pensé au niveau de l’ensemble des Montréalais ne peut que mener à un développement plus riche de notre métropole.

Intégrer une dimension collective dans les modes de fonctionnement et de travail apparaît donc désormais comme un enjeu important pour garantir la survie et le développement de nos entreprises et organisations culturelles. Inévitablement, la mise en œuvre de ces démarches risque de se heurter à des obstacles majeurs, car elle signifie que la logique hiérarchique « traditionnelle » sera chamboulée. Oui, il faudra sortir de sa zone de confort afin de créer des espaces d’échanges véritablement ouverts et équitables. Mais la notion de partage n’est pas nouvelle. Nous partageons la rue et l’espace public. Nous partageons les transports en commun. Si nous ne sommes pas dans l’inconnu, il reste que la façon de voir la gestion devra changer, évoluer pour favoriser l’émergence de cette intelligence collective, la seule, selon plusieurs intervenants, qui puisse répondre à long terme aux défis posés au milieu culturel.

Publié dans la Lettre d’info de Culture Montréal
Le 14 mars 2013

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture