Culture Montréal / Les publications / Revue de presse / REVUE DE PRESSE – Entrevue avec Anne-Marie Jean, directrice générale de Culture Montréal

Les publications

28.02.2013 REVUE DE PRESSE – Entrevue avec Anne-Marie Jean, directrice générale de Culture Montréal

Conseil régional de l’environnement Montréal, 28 février 2013

Quelle est la mission générale de Culture Montréal ?

Culture Montréal est un mouvement citoyen indépendant, non partisan et sans but lucratif qui rassemble toutes les personnes intéressées à promouvoir la culture, dans sa richesse et sa pluralité, comme élément essentiel du développement de Montréal. C’est un lieu de réflexion, de concertation et d’intervention dont l’action est orientée vers le milieu culturel, les instances décisionnelles et politiques, la société civile et les citoyens. Nos grands objectifs sont de promouvoir le droit, l’accès et la participation à la culture pour tous les citoyens, mais aussi de susciter la participation des milieux culturels professionnels à la vie de la collectivité, et finalement de contribuer au positionnement de Montréal comme métropole culturelle par la mise en valeur de sa créativité, de sa diversité culturelle et de son rayonnement national et international.

La culture à Montréal, qu’est-ce que cela rassemble ?

Pas mal de choses! La prise en compte de la culture comme dimension du développement de la métropole est essentielle à son progrès sur les plans économique, social et environnemental et elle se décline à la fois dans l’aménagement du territoire, dans l’architecture et le design, dans la programmation d’activités mais aussi dans le financement public et privé de la qualité et de la diversité de l’offre artistique et culturelle. La culture est un espace ouvert à tous qui peut devenir un point de rencontre entre les citoyens de toutes tendances et de toutes appartenances linguistiques et autres, parce qu’elle a la capacité de générer le dialogue et d’accroître le sentiment de partager une trajectoire commune.

Quels liens voyez-vous entre le développement durable et la culture ?

La compréhension populaire du développement durable le réduit souvent à une obligation de prise en compte des considérations environnementales dans les décisions économiques. L’aspect social du développement durable reste, quant à lui, trop peu évoqué, expliqué et compris. Un développement qui ne prend pas en compte la culture – comprise dans son sens le plus large – comme dimension essentielle est forcément hypothéqué parce qu’il entraîne un désengagement des citoyens.

Aujourd’hui, la vision du développement durable doit être présentée pour susciter l’engagement émotif et créatif du plus grand nombre des êtres humains qui sont les premiers responsables et bénéficiaires de ce qui doit devenir un vaste projet de civilisation élaboré et déployé avec résolution. Or comment y arriver sans faire appel aux arts, au patrimoine et à la culture comme espace possible, disponible, gratuit et sans cesse renouvelable de création et de citoyenneté? Les arts et la culture, lorsque présents dans un environnement donné, contribuent au mieux-être de la communauté et permettent de  mener une vie intellectuelle, émotionnelle, morale, sociale et spirituelle plus épanouissante.

Comment percevez-vous l’intérêt et l’implication de vos membres dans le domaine de l’environnement et du développement durable?

C’est vrai qu’on voit souvent les artistes prendre fait et cause pour dénoncer les menaces à notre environnement. Mais, d’abord et avant tout, les artistes sont des citoyens engagés qui se révèlent des acteurs clé du développement, parce que ce sont des éclaireurs : en voyant les choses autrement, ils nous aident à mieux prendre conscience de grands enjeux contemporains et à mieux comprendre notre monde.

Au Québec, le ministère de la Culture a lancé, en septembre 2010, le premier projet d’Agenda 21 de la culture réalisé par un gouvernement. Issu d’un processus de réflexion et de discussion entre différents secteurs de la société, l’Agenda 21 de la culture du Québec vient établir les principes et les objectifs pour faire de la culture une composante majeure et essentielle de la société, intégrée aux dimensions sociale, économique et environnementale du développement durable. Ce chantier se déploie grâce à la participation de différents acteurs de la société qui souhaitent contribuer à la recherche d’un développement durable par la prise en compte de la culture dans leurs actions, qu’ils soient des personnes, des organismes de la société civile, des entreprises ou des organismes gouvernementaux. C’est un grand chantier que nous avons entrepris collectivement, et il y a encore beaucoup de travail devant nous.

À Montréal, l’aménagement du territoire est au cœur de nombreux enjeux liés au développement durable.

Quelles sont les enjeux qui interpellent particulièrement Culture Montréal à ce niveau?

Culture Montréal a mis sur pied en 2005 un Comité sur les grands projets et l’aménagement du territoire (GPAT), qui assure une veille en ce qui a trait aux projets, lois et règlements qui influent sur l’aménagement du territoire montréalais et présente des avis tant aux instances publiques décisionnelles et de consultation qu’aux promoteurs de grands projets. À ce jour, s’inspirant des travaux de réflexion du GPAT, Culture Montréal est intervenu dans de nombreux dossiers ayant prise sur la qualité de vie des citoyens tels que le PPU du Quartier des spectacles, le projet du CHUM, l’échangeur Turcot, les ateliers d’artistes à Montréal, le cadre d’intervention en art public de la Ville de Montréal, le Plan métropolitain d’aménagement et de développement 2011-2031, etc. Le comité GPAT a développé six principes directeurs pour l’étude de projets et pour la formulation de recommandations : la contribution réelle du projet au développement culturel de la ville; l’apport du projet à la réalisation d’objectifs collectifs reconnus; les retombées sociales et économiques du projet; les bénéfices urbains du projet; la contribution du projet au développement durable et la qualité du processus de développement du projet. Finalement, dans toutes ses interventions publiques portant sur les projets d’aménagement, Culture Montréal affirme d’emblée un parti pris en faveur d’un développement durable, capable d’intégrer, de concilier et d’équilibrer les préoccupations culturelles, économiques, sociales, patrimoniales, urbanistiques et écologiques.

Quels sont les autres grands défis que Montréal aura à relever au cours des prochaines années au niveau de la culture ?

La prise en compte de la culture comme dimension essentielle du développement de la ville suppose l’augmentation de la participation culturelle des Montréalais de toutes origines et conditions grâce à des programmes d’éducation, de sensibilisation, de diffusion et de médiation, notamment à l’école. Il faut aussi penser à l’international, au global, car une métropole culturelle risquerait de suffoquer si elle n’était pas en mesure d’accueillir et d’embrasser ce qui se crée de meilleur dans le monde et de diffuser et faire circuler sur tous les continents ce qu’elle parvient à incuber de grand, de beau, de profond, de spectaculaire, d’intimiste, d’introspectif ou d’expressif grâce à ses artistes et à ses entreprises et institutions culturelles. Enfin, Culture Montréal continue de plaider pour que notre métropole se démarque en innovant encore et davantage sur le plan du financement de la culture. D’abord et avant tout, nous continuons d’insister sur le caractère primordial, démocratique et irremplaçable d’un financement public éclairé, constant et progressif des arts et de la culture. Mais nous pensons aussi qu’il est possible et nécessaire de faire preuve d’imagination et de créativité pour encourager un financement civique de la culture, qu’il provienne des corporations, des fondations privées, des individus plus fortunés et des citoyens qui veulent donner à la culture comme ils donnent aux hôpitaux ou à d’autres causes qui leur sont chères.

[+]

« Entrevue avec Anne-Marie Jean, directrice générale de Culture Montréal »
Conseil régional de l’environnement Montréal, 28 février 2013
http://cremtl.qc.ca/publication/entrevues/2013/entrevue-anne-marie-jean-directrice-generale-culture-montreal

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture