Culture Montréal / Les publications / Éditoriaux / ÉDITORIAL – L’inquiétant recul de l’emploi en culture et ses impacts sur notre mieux-être collectif

Les publications

17.01.2013 ÉDITORIAL – L’inquiétant recul de l’emploi en culture et ses impacts sur notre mieux-être collectif

Au lendemain de l’annonce du licenciement de 400 employés au Cirque du Soleil, qui doit désormais réviser ses opérations en profondeur, le milieu culturel est sous le choc. On s’aperçoit avec inquiétude que les arts et la culture ne sont vraiment pas à l’abri des secousses économiques.
L’annonce d’hier s’ajoute aux coupes fédérales annoncées au printemps l’an dernier. L’Office national du film, Téléfilm et Radio-Canada ont en effet dû revoir leurs effectifs à la baisse en 2012 suite au budget et les effets, dans certains cas, se feront sentir encore au cours des prochaines années…

Déjà, le nombre de personnes employées dans les industries culturelles de la région métropolitaine a littéralement chuté entre 2010 et 2011, passant de plus de 60 000 à tout juste au-dessus de 50 000, d’après le rapport Signes vitaux du Grand Montréal 2012 de la Fondation du Grand Montréal.

La situation est définitivement à surveiller. Rappelons que les retombées économiques directes et indirectes de la culture dans la région métropolitaine se chiffrent à 12 milliards de dollars par année, soit 6 % du P.I.B. (1) Cependant, – faut-il-le rappeler? – les impacts des arts et de la culture ne se comptent pas seulement en billets de spectacle et de banque. Les impacts sociaux des arts et de la culture vont bien au-delà de la formation de citoyens diplômés et capables d’intégrer le marché du travail. Ils s’inscrivent dans une dynamique communautaire et sociétale, qu’on néglige de mesurer. Il y a tout simplement une absence d’indicateurs permettant d’évaluer l’impact social des arts et de la culture à Montréal. Les études le démontrent, pourtant : les arts et la culture, lorsque présents dans un environnement donné, contribuent au mieux-être de la communauté et permettent de mener une vie intellectuelle, émotionnelle, morale, sociale et spirituelle plus épanouissante. On constate d’ailleurs une corrélation étroite entre la vitalité culturelle d’un territoire et de nombreux critères de qualité de vie : bon voisinage, amélioration de la sécurité urbaine, dynamisme, cohésion sociale et meilleure compréhension entre les cultures, etc.

À Culture Montréal, on en ressent bien l’importance avec le travail de concertation que nous avons effectué dans différents quartiers depuis trois ans, notamment à travers les cafés citoyens que nous avons tenus en 2012. Notre étude sur la participation culturelle des jeunes à Montréal, publiée l’automne dernier, démontre bien aussi que, au-delà de la consommation et de la vitalité économique, ce sont ces valeurs de cohésion et de participation, un sentiment d’appartenance grandissant, qui imprègnent de plus en plus le discours culturel à l’échelle locale. On ne parle plus seulement de l’accès aux arts et à la culture, qui peut se traduire par la fréquentation des œuvres et des spectacles, mais d’une intégration de plus en plus naturelle des arts et de la culture au sein de la communauté. En d’autres mots, la notion de participation est au cœur de la dynamique culturelle montréalaise. Le rayonnement de notre métropole ne doit pas seulement être souligné, mais s’appuyer sur cette vitalité interne, sur une volonté de mieux-être collectif. Il faut en prendre compte lorsqu’on trace le bilan de notre métropole ainsi que dans l’élaboration de nos politiques, tant culturelles que sociales.

 

(1) La culture à Montréal : impact économique et financement privé, CCMM, novembre 2009. Les retombées économiques du rapport de la CCMM ont été calculées sur une population de travailleurs culturels plus nombreuse que celle du rapport de la FGM. La définition de « travailleurs culturels » était plus large et incluait notamment les personnes travaillant dans l’industrie des nouvelles technologies.

Publié dans la Lettre d’info de Culture Montréal
Le 17 janvier 2013

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture