Culture Montréal / Les publications / Revue de presse / REVUE DE PRESSE – Les jeunes de Montréal : la culture mobile

Les publications

01.10.2012 REVUE DE PRESSE – Les jeunes de Montréal : la culture mobile

Jean Siag, La Presse, 1er octobre 2012

 

L’intérêt des jeunes pour la télévision traditionnelle est en déclin; les bibliothèques de quartier n’ont plus la cote; les musées sont boudés par les jeunes de moins de 25 ans… En revanche, les spectacles de musique et le cinéma font partie des activités préférées des jeunes, qui les considèrent comme des occasions de socialiser. Sinon, les jeunes lisent toujours, particulièrement les filles, mais sur le web essentiellement. Pour le reste, ils sont indissociables de leurs appareils mobiles.

Voilà quelques-unes des conclusions d’une étude qualitative sur la participation culturelle des jeunes de Montréal, dévoilée par Culture Montréal la semaine dernière. Menée par Christian Poirier, l’équipe de chercheurs a rencontré 58 jeunes le printemps dernier, pour discuter de leurs pratiques culturelles, que ce soit comme créateurs ou comme consommateurs de produits culturels. Des jeunes âgés de 12 à 34 ans, de toutes les régions de Montréal, des francophones en majorité, mais aussi des anglophones et des Montréalais issus des communautés culturelles. Des jeunes qui aiment mélanger les genres, écouter du classique et du rap, fréquenter un festival, créer et diffuser des vidéos. Bref, des «omnivores culturels avec un déficit d’attention», pour reprendre l’expression du président de Culture Montréal, Simon Brault. Beaucoup moins faciles à catégoriser qu’on le croit.

«Plusieurs études statistiques ont été faites récemment, notamment par l’Observatoire de la Culture, a-t-il précisé. On sait que certaines disciplines artistiques sont plus populaires que d’autres. Mais cette fois, nous voulions savoir ce que pensent les jeunes de la culture, ce qui les motive aussi. Ce n’est pas tant ce qu’ils consomment ou ce qu’ils font comme transactions qui nous intéresse, mais la représentation qu’ils se font de la culture.»

Tout en même temps

Pour colliger ces informations, Christian Poirier a eu des entretiens d’une à deux heures avec ces jeunes. Dans 37 cas, il s’agissait de rencontres privées. Un des éléments centraux de l’étude révèle, on ne sera pas surpris de l’apprendre, que les jeunes sont nombreux à combiner par exemple l’écoute musicale, la lecture et même le visionnement d’émissions et de vidéos sur le web. La mobilité est, en tout cas, centrale dans leur comportement culturel.

Les obstacles à la participation culturelle demeurent le temps, l’argent et la motivation. Les jeunes sont par ailleurs très influencés par leurs pairs, leurs amis et leurs parents. En ce sens, l’intérêt des parents et de l’école pour la pratique culturelle est déterminant. Le lieu géographique est aussi très important, selon Christian Poirier. Les jeunes des quartiers les plus excentrés de Montréal ayant une participation culturelle moins grande, étant donnée l’offre culturelle moins présente.

L’étude dresse enfin une dizaine de portraits d’acteurs culturels qui seraient assez représentatifs des différentes tendances constatées par les chercheurs. Au final, Simon Brault espère ainsi poursuivre le dialogue avec les jeunes pour que les institutions s’adaptent à la réalité des pratiques culturelles d’aujourd’hui, ce que font très bien, selon lui, la Grande Bibliothèque et le Musée des beaux-arts de Montréal. «Les jeunes créent leurs propres événements culturels, en marge des institutions. Mais il faut être à l’écoute de ce qu’ils font, pour maintenir ce dialogue.»

[+]

« Les jeunes de Montréal : la culture mobile »

Jean Siag, La Presse, 1er octobre 2012

http://www.lapresse.ca/arts/201210/01/01-4579112-les-jeunes-de-montreal-la-culture-mobile.php

 

 

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture