Culture Montréal / Les publications / Revue de presse / Revue de presse – Le milieu culturel a son lieu de convergence

Les publications

25.02.2012 Revue de presse – Le milieu culturel a son lieu de convergence

Assïa Kettani, Le Devoir, 25 février 2012

«Il y a une signature Montréal»

Il y a dix ans, Diane Lemieux, alors ministre de la Culture, reconnaissait Culture Montréal comme instance officielle de concertation. Elle témoigne ici de l’émergence de ce mouvement et de son rôle. Une initiative qu’entérine l’Union des artistes.

À l’origine, nous explique Diane Lemieux, il y avait un désir de travailler ensemble. Regroupant des artistes de théâtre, des arts visuels, du cirque ou de l’architecture, une disparité d’initiatives individuelles constellaient la scène culturelle montréalaise. «Les gens de tous les milieux se côtoyaient, qu’il s’agisse d’arts visuels, de théâtre ou encore d’organismes à but non lucratif. Tous ces acteurs de la culture ont décidé d’unir leurs forces. Ç’a donné Culture Montréal: un lieu de convergence des différents intérêts en matière culturelle, rappelle-t-elle. L’objectif, c’était de donner une vision à Montréal et de développer des projets. C’est quelque chose qui m’a toujours plu: une prise en charge. C’est ça que je voulais saluer.»

Le premier impératif de ce projet était avant tout un souci d’efficacité: en donnant une direction commune à une série d’initiatives jusque-là non coordonnées, Culture Montréal joue un rôle administratif et financier. En dialogue avec les services publics, l’organisme permet de diriger une multitude de financements et de remédier à une dispersion contre-productive des investissements. «On sentait que Montréal avait besoin d’un plan. Où concentrer les énergies? Comment coordonner les subventions qui viennent des trois ordres de gouvernement, municipal, provincial, fédéral? Cela pose problème lorsque les efforts publics et les subventions pour la culture sont tirés dans toutes les directions. Il fallait faire en sorte que les investissements en culture soient injectés dans des programmes ciblés», poursuit Diane Lemieux.

Persévérance

L’autre grand avantage de l’organisme est, selon elle, sa persévérance. «Nous avons besoin de gens persévérants, qui gardent le cap dans les dossiers et qui restent coordonnés.» À ce titre, Diane Lemieux salue le formidable pouvoir de leadership de Simon Brault, notamment dans «la définition de grands projets culturels».

Le rôle de Culture Montréal est d’autant plus important qu’il contribue à faire reconnaître Montréal comme capitale culturelle sur la scène internationale. «Montréal doit se démarquer face à ses compétiteurs, d’où l’importance d’avoir de bons joueurs, qui avancent dans la bonne direction», affirme Diane Lemieux. À travers des projets-phares comme le Quartier des spectacles, l’organisme a ainsi contribué à «donner à cette ville une couleur culturelle forte».

Dix ans après sa création, peut-on évaluer avec précision l’apport de Culture Montréal sur la scène montréalaise? «Y aurait-il eu une telle priorisation de la culture s’il n’y avait pas eu ce regroupement des joueurs du milieu?», demande Diane Lemieux. Le bilan, selon elle, est indéniablement positif. «Cela a apporté quelque chose, estime-t-elle. Aujourd’hui, Montréal est reconnu sur la scène internationale, et l’on peut dire qu’il y a une signature Montréal.»

Créer des liens

Un avis partagé par Denis Mercier, vice-président de l’Union des artistes (UDA) et membre du conseil d’administration de Culture Montréal. «Culture Montréal a dès le début essayé de fonctionner à partir de ce qui existait déjà. Il ne s’agissait pas d’abolir mais de créer des liens, de travailler à faire briller la présence de la culture et des arts», avance-t-il, tout en saluant l’engagement des membres de Culture Montréal dans le projet du Quartier des spectacles, qu’ils ont «porté à bout de bras».

Dans l’arène politique, l’organisme a su démontrer sa force de frappe et l’importance de son rôle mobilisateur. Leurs prises de position en faveur de la vitalité culturelle se sont ainsi multipliées au fil des ans. À titre d’exemple, ils se sont prononcés en novembre dernier contre la loi C-32 sur les droits d’auteur. En 2008, ils ont participé, en collaboration avec plusieurs partenaires du milieu des arts et de la culture, à un grand rassemblement contre les coupes répétées dans la culture du gouvernement fédéral, et ils ont recueilli pour l’occasion plus de 1200 signatures pour une lettre ouverte à Stephen Harper.

Culture Montréal a également fait entendre sa voix au moment des élections municipales en 2009 et des élections fédérales en 2008. En 2009, l’organisme a organisé une rencontre avec les candidats à la mairie, invitant chaque candidat à présenter son programme en matière de culture et à répondre aux questions du public, qui portaient aussi bien sur l’aménagement urbain que sur les ateliers d’artistes ou le budget. En 2008, lors des élections fédérales, Culture Montréal avait également proposé aux candidats responsables du dossier de la culture de présenter les engagements de leur parti respectif, invitation qui avait d’ailleurs été déclinée par le Parti conservateur.

Participation citoyenne

Pour Denis Mercier, c’est comme outil de participation citoyenne que l’organisme a fait ses plus belles preuves et c’est dans cette direction que Culture Montréal sera amené à s’illustrer dans les années futures. «Son programme à venir est d’être encore plus près des citoyens. À Montréal, il y a une expression culturelle différente dans chaque quartier, du Mile End à Griffintown. La culture ne se concentre pas au centre-ville: elle passe par ces différents lieux, et Culture Montréal contribue à prendre le pouls de ces quartiers et participe à la valorisation de leur identité culturelle.»

À titre d’exemple, Culture Montréal a récemment déposé un mémoire sur l’aménagement de Griffintown, à l’occasion des consultations publiques de l’OCPM sur le développement du secteur. Leur comité Grands projets et aménagement du territoire (GPAT), créé en 2005, porte une attention particulière aux transformations du territoire montréalais et se mobilise en faveur du développement durable et de l’intégration des préoccupations culturelles, économiques, sociales ou encore architecturales.

Parmi les défis à venir, Denis Mercier insiste sur le combat commun pour la défense de la francophonie, porté par Culture Montréal et défendu par l’UDA. Un combat qui est loin d’être gagné, puisque la culture en français a forcément plus de mal à s’imposer sur une scène internationale dominée par l’anglais. «Montréal est la deuxième ville francophone de la planète, et nous sommes conscients qu’il ne faut pas perdre cet atout. Il faut continuer à valoriser l’élément francophone de Montréal, et cet aspect fait partie des priorités de Culture Montréal.»

 

[+]

« Le milieu culturel a son lieu de convergence »
Assïa Kettani, Le Devoir, 25 février 2012

http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/343545/le-milieu-culturel-a-son-lieu-de-convergence

Pour consulter tous les articles du Cahier spécial CULTURE MONTRÉAL publié par Le Devoir, ou pour télécharger la version pdf : http://www.ledevoir.com/cahiers-speciaux/2012-02-25/culture-montreal

 

 

 

 

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture