Culture Montréal / Les grands dossiers / Citoyenneté culturelle des jeunes / Éditorial – Participation culturelle : s’outiller, analyser, agir

Les publications

27.10.2011 Éditorial – Participation culturelle : s’outiller, analyser, agir

Les 3 et 4 octobre derniers, le foisonnement de points de vue aussi diversifiés qu’éclairants exprimés lors du colloque La Participation culturelle en mutation a démontré, d’emblée, à quel point cet enjeu suscite un intérêt grandissant chez les experts, planificateurs et travailleurs de la culture.
Le basculement de l’expérience directe et balisée vers l’expérience libre sur le Web; la place des réseaux sociaux dans la construction du goût et des identités; l’autonomie croissante des citoyens dans l’expérimentation de la création, de la production et de la diffusion culturelles; les nouvelles mesures d’impact de la culture sur la vie individuelle et collective…ne sont que quelques pistes d’observation d’une mouvance incitant le secteur culturel à redéfinir ses approches et se redéployer dans l’espace, tant physique que virtuel.

Plusieurs organisations se penchent sur la question ces jours-ci, adoptant divers angles d’analyse. L’Association canadienne des organismes artistiques (CAPACOA) profitait de la rencontre annuelle du Réseau indépendant des diffuseurs d’événements artistiques unis (RIDEAU), le 27 septembre dernier, pour animer un dialogue dans le cadre d’une étude intitulée «L’importance et l’incidence de la diffusion au Canada» (www.diffusionartspresenting.ca). Interrogés sur divers aspects de leur travail et de leur rôle, les diffuseurs présents ont manifesté le désir que soit reconnu, aussi bien par les citoyens que par les bailleurs privés et les instances gouvernementales, le caractère indispensable de leur contribution à la vitalité artistique de leur milieu et à la qualité de vie des communautés. Cette reconnaissance est particulièrement cruciale lorsque liée aux enjeux de direction artistique et de prise de risques financiers, particulièrement dans les communautés où les pouvoirs municipaux répondent timidement à leur responsabilité croissante en matière de développement culturel.

Les outils numériques et les technologies de communication sont également au cœur des préoccupations actuelles. Perçus aussi bien comme un problème que comme une solution, ils sont largement utilisés par le milieu culturel selon les participants de la rencontre RIDEAU et les répondants du sondage réalisé dans le cadre du projet @LON : Arts et lettres – option numérique, commandé par le Conseil des arts et des lettres du Québec (www.calq.gouv.qc.ca/alon/sommaire.htm). L’utilisation de nouveaux supports et de nouvelles technologies n’est pas une panacée; elle nécessite même des ressources dédiées souvent inabordables pour les organismes culturels. Comprendre et maîtriser les nouveaux modes de partage d’expertise, de création et de communication qu’offrent les nouvelles technologies demeure l’un des plus importants défis des prochaines années pour le secteur. Ce constat est relayé notamment par l’Étude sur l’engagement des arts en Ontario (www.arts.on.ca/Page4404.aspx), selon laquelle les médias en ligne sont au cœur de l’expérience des arts chez les adultes, jeunes et moins jeunes. La maîtrise des technologies sous-tend donc la construction indispensable d’un nouveau lien entre œuvres, artistes, publics et communautés.

L’heure n’est plus autant aux données statistiques brutes et aux constats alarmistes qu’à la recherche, à la planification et à l’expérimentation de modèles novateurs permettant une relation accrue, privilégiée et porteuse, entre les citoyens et la culture. C’est ce saut quantique que nous sommes appelés à faire, tous ensemble.

Publié dans la Lettre d’info de Culture Montréal
Le 27 octobre 2011

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture