Culture Montréal / Les publications / Allocutions / ALLOCUTION – Les réseaux des créateurs montréalais : facteur de prospérité et de rayonnement

Les publications

26.05.2011 ALLOCUTION – Les réseaux des créateurs montréalais : facteur de prospérité et de rayonnement

Allocution présentée par Simon Brault le 26 mai 2011, à Montréal, lors d’un déjeuner-causerie du Conseil des relations internationales de Montréal

(Pour la version intégrale de ce discours, veuillez consulter le document téléchargeable)

Extrait :

«Mesdames,
Messieurs,

C’est un véritable honneur pour moi d’être invité à la tribune du CORIM qui joue depuis plus de 25 ans un rôle essentiel pour mettre en lumière et stimuler le rayonnement international de Montréal sur tous les fronts.

Mon engagement de longue date en faveur de l’affirmation et de la construction de Montréal comme véritable métropole culturelle du 21ième siècle m’a amené – comme bien d’autres parmi vous – à conclure que la force, la diversité et l’intensité de la création artistique qui s’affirme ici doit dépasser et dépassera de plus en plus les frontières du Québec et du Canada pour toutes sortes de raisons qui s’éloignent des seuls impératifs économiques qu’il ne faut pas pour autant négliger, ni encore moins mépriser.

Quand je parle de dépasser nos frontières je parle évidemment de circulation de nos artistes à l’international et d’exportation de nos productions artistiques et culturelles. Je parle aussi de notre capacité à attirer des touristes intéressés par les expériences urbaines sophistiquées que nous avons à offrir.

Si nos auteurs, concepteurs, réalisateurs, musiciens, chorégraphes ou interprètes sont irrésistiblement attirés – et éventuellement invités et célébrés – sur la scène mondiale, c’est d’abord et avant tout parce qu’ils cherchent à assouvir un véritable besoin d’exprimer et de présenter au reste de la planète ce qui s’élabore ici même, dans cette ville. Montréal est en train de devenir un creuset exemplaire et envié d’expérimentation, de formation, de création et de diffusion artistiques parmi les plus libres, les mieux soutenus et protégés, les moins dispendieux, les plus ouverts, les plus performants et les plus internationalistes dans le monde actuel.

En moins de 50 ans, Montréal a vécu un revirement complet en ce qui a trait à la place qu’elle fait à la communauté artistique. Alors, nos meilleurs artistes devaient souvent s’expatrier pour étudier ou pour échapper à la censure ou à l’enfermement provincialiste. Maintenant, Montréal est devenue une ville-refuge pour un nombre grandissant de créateurs, une ville-tremplin pour celles et ceux qui inventent, créent et perfectionnent les contenus, les formes, les approches artistiques et les événements culturels qui seront de plus en plus en demande dans ce monde aux prises avec autant de contraintes économiques, politiques, religieuses ou idéologiques qui briment la création et qui découragent la prise de risque.

Notre réputation de ville ouverte, curieuse et créative est un de nos actifs intangibles les plus stratégiques. Cette réputation repose en bonne partie sur un certain nombre d’individus et d’entreprises qui ont atteint, au cours des vingt dernières années, le rang d’icones mondiales à cause de la qualité, de la constance, de l’ampleur de la diffusion de leur production culturelle

Immédiatement, on pense au Cirque du Soleil : 100 millions de spectateurs dans plus de 250 villes depuis 1984; 4 000 employés, dont un millier d’artistes originaires de dizaines de pays. Un siège social montréalais où travaillent plus de 1 800 personnes. Le Cirque du Soleil est une immense pépinière de créativité.

(…)

La renommée de Montréal repose aussi sur une centaine de festivals – oui, une centaine – dont plusieurs comme le Festival International de Jazz, les Francofolies ou Juste pour rire sont aujourd’hui les plus importants au monde dans leurs champs respectifs.

La plupart de nos festivals, toutes tailles confondues, jouissent d’une capacité d’attraction et de rayonnement reconnue tant par les spécialistes que par leurs publics. Cette attractivité est fondée sur une qualité de programmation de haut niveau comme c’est le cas pour MUTEK, le Festival TransAmériques ou le Festival du nouveau cinéma pour ne nommer que ceux-là. Nous avons déjà 100 festivals, et nous n’avons pas encore été vraiment atteints par le phénomène des micro-festivals qui déferlent déjà sur l’Europe. Cette tendance commence toutefois à se manifester chez nous alors que l’on voit émerger des festivals à l’échelle locale. Mentionnons entre autres la rue Kitétonne dans Rosemont-La-Petite-Patrie, un événement initié par le collectif Toxique Trottoir et le NDG Arts Week, une initiative d’artistes travaillant et résidant à Notre-Dame-de-Grâce. On sent ce désir des créateurs, artistes et artisans d’occuper la rue, et d’interpeller les citoyens dans leurs quartiers, dans leurs milieux de vie.

Notre réputation hors frontières s’appuie aussi sur une très haute densité de spectacles pour une ville de la taille de Montréal : environ 8000 représentations dans plus de 150 salles de spectacle offrant 65 000 sièges achetés par près de 3,5 millions de spectateurs par année! Y contribuent aussi grandement la soixantaine d’institutions muséales réparties sur l’île, qui reçoivent 5,2 millions de visites par année. C’est sans compter les 700 ateliers d’artistes et la trentaine de centres d’artistes autogérés qui valent à Montréal cette aura unique sur la planète de l’art contemporain. (…)»

Documents à télécharger:
201100526 discours SB CORIM (157 ko)

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture