Culture Montréal / Les publications / Éditoriaux / Éditorial – Un budget encore trop opaque pour une métropole culturelle digne de ce nom

Les publications

02.12.2010 Éditorial – Un budget encore trop opaque pour une métropole culturelle digne de ce nom

Culture Montréal réagit au budget 2011 de la Ville de Montréal, présenté le mercredi 1er décembre par le maire Gérald Tremblay.
Dans la présentation des faits saillants de son budget, la Ville de Montréal annonce une hausse de 5,3 % (23,1M$) du budget du loisirs et de la culture, incluant le patrimoine, comparativement à l’année précédente, ce qui est légèrement supérieur à la hausse du budget global de la Ville (5%, budget de fonctionnement de 4 509, 9M$).

Au premier coup d’œil, voilà une bonne nouvelle pour les arts et la culture à Montréal qui fait écho à l’une des propositions de Culture Montréal à l’occasion des dernières élections municipales. Nous avions demandé en effet que les dépenses de la Ville en matière d’art et de culture croissent au même rythme que ses dépenses globales.

Toutefois, en y regardant de plus près, on se demande quelle part de cette enveloppe sera réellement allouée au développement culturel. Difficile à dire. Des données peu explicites et un manque de transparence récurrent contribuent à la difficulté d’analyser finement les dépenses culturelles de la Ville de Montréal.

Calculons ensemble : le poste de dépense « Loisirs et culture » regroupe une panoplie d’activités de loisirs, y compris sportives, et se décline en différentes catégories : piscines, parcs et jeux; centres communautaires; bibliothèques; patrimoine, musées et centres d’exposition, patinoires; etc. Pour chaque dollar perçu en taxes municipales, 0,10 $ sont alloués aux loisirs et à la culture. Lorsqu’on soustrait les dépenses associés aux patinoires, piscines, parcs et terrains de jeux, il reste environ 0,05 $ pour les arts et la culture…

Dans un contexte où Montréal tente de s’établir en tant que métropole culturelle; et dans la perspective où le dynamisme des quartiers, la vitalité économique de la ville, et la rétention des familles à Montréal (des priorités identifiées maintes fois par la Ville) passent inéluctablement par un accès plus large à une vie culturelle riche et diversifiée, ces 5 sous sont-ils suffisants?

D’après les plus récentes analyses de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec, les grandes municipalités du Québec (soit Montréal et Québec) consacreraient en moyenne 6 % de leur budget aux arts et à la culture, un chiffre probablement plus représentatif des sommes réelles investies dans le secteur à Montréal. Mais ce sera impossible à vérifier, tant que la Ville n’aura décidé d’injecter un peu plus de clarté dans ses énoncés budgétaires.

Liens utiles :
Ville de Montréal – Budget 2011
http://bit.ly/8ZsZyl

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture