Culture Montréal / Les publications / Éditoriaux / Éditorial – Budgets du Canada et du Québec : à quand le dégel?

Les publications

12.03.2010 Éditorial – Budgets du Canada et du Québec : à quand le dégel?

 

C’est connu: les premiers signes du printemps amènent les annonces budgétaires… ou est-ce le contraire? En cette période de planification financière et économique, Culture Montréal souhaite rappeler l’apport du secteur artistique et culturel à la relance et au développement des communautés.

Dans son récent budget, le gouvernement fédéral a maintenu les engagements énoncés dans le cadre de son plan de relance et son niveau  global de dépenses culturelles. Il a aussi renoncé à obliger le Conseil des arts du Canada, Radio-Canada, Téléfilm et l’ONF a procéder à des coupes de programmes ou à des réallocations budgétaires qui auraient pu être dommageables. Culture Montréal croit cependant que le milieu culturel, par sa capacité d’innovation et de création d’emplois de qualité, pourrait être mis davantage à profit dans le cadre du plan de relance du Canada qui prendra fin dans un an. Nous déplorons aussi l’entêtement du gouvernement dans le dossier du rayonnement international de nos artistes et de nos créations culturelles. Par ailleurs, il faudra être prêts à défendre le caractère crucial des investissements gouvernementaux dans les arts et la culture alors qu’on entend déjà le bruit menaçants des grands ciseaux qui seront utilisés pour rétablir l’équilibre budgétaire au cours des prochaines années.

À la veille de la présentation du budget du Québec, prévue le 25 mars, Culture Montréal espère que le gouvernement du Québec fera preuve de perspective et de vision en renforçant ses interventions en faveur du secteur culturel en dotant les artistes, créateurs, organismes artistiques et acteurs culturels de nouveaux moyens et d’outils de développement qui viendront contribuer à la pérennité la chaîne culturelle dans son ensemble.

Le soutien public à la création, à la production, à la diffusion et à la formation demeure une priorité pour la société québécoise. Ainsi, le gouvernement du Québec doit s’engager à maintenir les acquis et à intervenir de façon structurante. Il appartient aussi au gouvernement, de même qu’à tous les acteurs culturels, d’initier de nouvelles façons de faire, porteuses d’une vision à la fois réaliste et englobante, qui ouvrent la voie vers la nécessaire réinvention des liens entres les artistes et leurs communautés.

Face à l’écart qui se creuse entre une offre culturelle croissante et une demande relativement stagnante, nous devons nous questionner et, plus encore, nous obliger à trouver collectivement des solutions. Force est d’admettre que l’avenir des organismes artistiques et culturels est intimement lié à la présence et à la participation de publics intéressés et de plus en plus diversifiés. C’est pourquoi Culture Montréal suggère de rediriger la TVQ perçue sur la vente des produits culturels vers un « Fonds culturel » qui servirait notamment au développement de la participation culturelle. Les sommes amassées pourraient être redistribuées à des organismes culturels désirant enrichir leurs activités de médiation ou de développement de publics; ou à des programmes déjà existants, mais clairement sous-financés, tels que les mesures visant à favoriser l’intégration de la dimension culturelle à l’école ou la médiation culturelle dans les communautés. De nouveaux incitatifs pourraient également être proposés pour faciliter la fréquentation des lieux culturels par les familles et les différentes communautés culturelles qui composent la société montréalaise et québécoise.

Que voulons-nous, en clair? Nous voulons voir plus d’enfants de toutes origines dans nos théâtres, nos musées et nos salles de spectacles, et plus d’artistes en résidence dans nos écoles. Nous voulons plus de sorties culturelles, plus d’ateliers d’artistes, plus de projets de médiation et de tournée, plus de contacts entre ceux qui créent, aujourd’hui, et ceux qui créeront, demain. Nous voulons que l’artiste, le créateur, l’auteur et l’organisme culturel aient les moyens – i.e. le temps et l’argent – d’investir dans cette rencontre nécessaire avec nos concitoyens. C’est dans cette rencontre, à la fois individuelle et collective, à la fois intime et universelle; à la fois spontanée et tellement riche de sens, que nous devons choisir d’investir, ensemble.

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture