Culture Montréal / Les publications / Éditoriaux / Éditorial – « Rien n’est acquis – 10 bonnes résolutions pour faire progresser Montréal comme métropole culturelle en 2010 »

Les publications

07.01.2010 Éditorial – « Rien n’est acquis – 10 bonnes résolutions pour faire progresser Montréal comme métropole culturelle en 2010 »

Par Simon Brault, Opinion, La Presse, 7 janvier 2010

 

En ce début d’année et de décennie, la Métropole culturelle du Québec doit être très consciente que rien ne lui est acquis. En effet son secteur culturel subit les mêmes assauts économiques et technologiques qui mettent partout à mal les modèles d’affaires qui avaient fait les beaux jours des entreprises de presse, de l’édition, du disque, de la télévision ou du cinéma. Des milliers d’emplois sont en jeu tout comme les possibilités de créer, produire et diffuser en français. La grande majorité de nos artistes vivent dans la précarité, sinon l’indigence, en dépit d’un discours officiel sur la ville des créateurs.  Le positionnement de Montréal comme métropole culturelle lui est aussi âprement disputé. Cette concurrence multiforme ne s’affaiblira  pas maintenant qu’un nombre croissant d’élus et de décideurs économiques ont saisi que les arts et la culture sont en voie de devenir le nécessaire liant social des grandes villes et l’étendard à hisser pour attirer l’attention sur leurs potentialités.    Désinvestir, tergiverser, improviser ou, pire encore, gaspiller talent, temps et ressources dans de mauvais projets coûtera plus cher que jamais. Les politiques, plans et consensus culturels adoptés depuis 5 ans doivent être concrétisés, validés et précisés en comptant sur toutes les forces vives qui composent la ville avec ce que ça suppose de nuance, de discussions, de négociation et de ralliements. Montréal ne gagnerait rien à remettre son destin entre les mains de quelques leaders plus prospères parce que c’est à la base et dans les marges que s’invente et s’expérimente en ce moment ce qui la définira et la singularisera demain.

C’est dans cet esprit que nous proposons les 10 résolutions suivantes :

1.    Inscrire l’édification de la métropole culturelle dans un plan d’urbanisme actualisé et doté des moyens et de l’expertise nécessaires à sa mise en œuvre.

2.    Préserver et mettre en valeur le patrimoine bâti sur tout le territoire, notamment en priorisant des fonctions sociales et culturelles lors des opérations de réhabilitation

3.    Consolider les institutions, événements et industries qui constituent l’épine dorsale de la métropole culturelle en facilitant leur reconfiguration technologique et économique et leur rencontre avec des publics plus nombreux et diversifiés.

4.    Prévoir un plan  d’augmentation du budget de base du Conseil des arts de Montréal pour éviter le morcellement de sa mission et l’effritement de l’impact de ses subventions.

5.    Insuffler un supplément d’âme à la Place des festivals en misant sur les créateurs montréalais qui privilégient de nouvelles formes d’interactions et de co-création avec les citoyens et en offrant des possibilités d’interventions à différentes échelles spatiales et budgétaires pour ne pas écarter l’émergence artistique ou nier la diversité dont regorge la ville.

6.    Investir davantage dans le rayonnement national et international de la création métropolitaine.  C’est un créneau où Montréal domine au Canada et il est impératif qu’elle conserve cet avantage.

7.    Accélérer et conclure les travaux de « branding » de la Métropole en privilégiant l’authenticité, l’ancrage dans la diversité montréalaise, et l’audace dans la conception avec la persévérance dans l’exécution.

8.    Adopter une stratégie intégrée de développement des événements et festivals de toutes natures  proposés à l’année longue à Montréal de façon à optimiser  l’excellence, la diversité et la complémentarité de l’offre

9.    Maintenir et renforcer le Comité de pilotage qui a réalisé le Rendez-vous Montréal Métropole culturelle en 2007 en embauchant un secrétaire général dont la tâche consistera à faciliter la coopération quotidienne entre les élus et la société civile pour mettre en œuvre le plan d’action 2007-2017.

10.    Mobiliser les milieux de l’éducation et de la culture appuyés par le secteur privé et la société civile pour augmenter et diversifier la participation culturelle des Montréalais.

 

 

 

 

 

 

 

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture