Culture Montréal / Les publications / Mémoires / Mémoire – Projet de reconstruction du complexe Turcot

Les publications

13.07.2009 Mémoire – Projet de reconstruction du complexe Turcot

Lettre envoyée au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE)

Montréal, le 13 juillet 2009

Bureau d’audiences publiques sur l’environnement
Édifice Lomer-Gouin
575, rue Saint-Amable, bureau 2.10
Québec (Québec) G1R 6A6

Objet : Projet de reconstruction du complexe Turcot à Montréal, Montréal-Ouest et Westmount

Madame, Monsieur,

Culture Montréal est une organisation fondée en 2002 pour réunir les acteurs et organismes en faveur de la contribution des arts et de la culture au développement de Montréal et de ses quartiers. Pour remplir son mandat, Culture Montréal s’est doté de plusieurs comités de travail dont le Comité sur les grands projets et l’aménagement du territoire (GPAT).

Depuis sa création en 2005, le comité GPAT assure une veille et joue un rôle conseil auprès de la Ville de Montréal et des promoteurs de grands projets. Dans la mise en œuvre de sa mission, Culture Montréal considère la ville et son espace comme un ensemble vivant qui favorise l’expression des identités, de la créativité et des pratiques artistiques. Le territoire est porteur de
valeurs, et de ce fait, influence, reflète et subit les interactions sociales et culturelles. Les transformations du territoire montréalais bénéficient d’une attention toute particulière de la part de Culture Montréal puisqu’elles s’inscrivent dans un horizon temporel qui dépasse les objectifs immédiats des projets urbains. Nous affirmons d’emblée un parti pris en faveur d’un développement durable, capable d’intégrer, de concilier et d’équilibrer les préoccupations culturelles, économiques, sociales, patrimoniales, urbanistiques et écologiques. Le comité GPAT a développé six principes directeurs, lesquels ont été adoptés lors de l’assemblée générale annuelle du 18 mars 2005, principes qui lui servent de guide dans la formulation de recommandations. Vous trouverez le texte de ces principes en annexe à titre informatif. Nous espérons qu’ils complètent d’autres instruments de cette nature qui contribueront à alimenter vos réflexions et prises de décision relatives aux projets d’aménagement. Nous invitons le MTQ à se référer à ces principes pour apporter les améliorations proposées au projet de reconstruction de l’échangeur Turcot.

Par son engagement à être reconnue comme métropole à l’échelle internationale, Montréal doit s’assurer de maintenir sur le territoire de l’île une grande qualité d’élaboration et de réalisation de tous les projets d’aménagement en cours et à venir. Cet objectif ne pourra être atteint que s’il reçoit le soutien des gouvernements provincial et fédéral dans le cas de projets qui ne relèvent pas de l’administration municipale, tel celui concernant la reconstruction du complexe Turcot.

L’aménagement urbain est en soi un acte culturel qui, de surcroît, est l’occasion d’interventions artistiques pour le bénéfice de l’ensemble de la société, depuis les résidents des quartiers aux visiteurs étrangers ou aux entreprises de la métropole. Dans cette perspective, Culture Montréal considère que le projet de reconstruction de l’échangeur Turcot n’est pas à la hauteur de l’effervescence créative qui caractérise Montréal. Désignée « ville de design » par l’UNESCO, Montréal se doit d’intégrer la créativité et l’art à sa vision de développement des grands projets appelés à redéfinir le paysage de la métropole. Ainsi, Culture Montréal suggère au ministère des Transports du Québec (MTQ) d’inviter des artistes et créateurs à participer étroitement au processus de révision du projet du complexe Turcot. Ces derniers pourraient, au regard de leur approche et de leur expérience, contribuer à faire de cet axe de circulation névralgique non seulement le symbole d’une vision durable du transport, mais aussi l’incarnation d’un mariage réussi entre la créativité et l’efficacité, entre l’utilitaire et l’inspirant, entre l’humain et le bâti.

Il serait regrettable que la reconstruction de l’échangeur aille à l’encontre d’une des valeurs centrales portée par les élus et les citoyens de la Ville de Montréal, ainsi que par les membres de Culture Montréal, soit l’amélioration de la qualité de vie des citoyens. Ainsi, Culture Montréal s’inquiète des conséquences possibles de la centaine d’expropriations annoncées par le MTQ, et se questionne sur les nouvelles dynamiques sociales et économiques qu’engendrera le nouveau complexe Turcot. Culture Montréal suggère que le plan de reconstruction de l’échangeur Turcot soit révisé afin de minimiser, dans les limites du possible, les expropriations, relocalisations et transformations du territoire dans sa topographie, son patrimoine bâti comme dans les autres dimensions de ce paysage urbain, qui viendraient interférer agressivement avec le tissu social du quartier Saint-Henri et porter ombrage au développement culturel du quartier. Le plan de reconstruction de l’échangeur devrait être élaboré de manière à ce que les acquis culturels du secteur soient protégés et valorisés – il est ici question, entre autres, du Musée des ondes Émile Berliner ainsi que de la présence de créateurs dans le secteur, notamment ceux établis au 780, rue St-Rémi.

Le projet révisé de l’échangeur Turcot devrait faciliter l’appropriation territoriale par les citoyens et les artistes, en veillant à l’aménagement de places publiques et d’espaces de rassemblement et de rencontre permettant, entre autres, la tenue de manifestations culturelles. De plus, il faut s’assurer que le projet favorise le décloisonnement du secteur touché au bénéfice du quartier plutôt que du seul transit véhiculaire et encourage, du coup, une vie de quartier plus animée.

Dans cette optique, le projet de reconstruction de l’échangeur Turcot doit intégrer pleinement la notion de du transport collectif et durable, tant dans les voies autoroutières que dans les voies de circulation du quartier touché. Évitons à tout prix un projet qui viendrait encore une fois ghettoïser une partie de l’arrondissement qui a été trop longtemps coupé de l’activité débordant du centre-ville et du Vieux-Port.

Enfin, Culture Montréal déplore le manque de consultation et de concertation, en cours d’élaboration du projet, auprès des élus municipaux directement touchés par la reconstruction de l’échangeur Turcot. Une étroite collaboration entre le MTQ et ces élus aurait permis l’élaboration d’un plan plus respectueux des objectifs de développement de la Ville de Montréal,
notamment ceux du Plan de transport et du Plan stratégique de développement durable, et une meilleure compréhension des besoins des habitants du quartier.

Ensemble, nous pouvons développer des pratiques innovatrices et ainsi contribuer, par la présence de l’art et la participation citoyenne dans toutes les sphères de développement de la ville, à faire de Montréal une métropole culturelle d’envergure, dont la créativité, le leadership et la vision sont reconnus comme modèles à travers le monde.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments les meilleurs,

Les membres du comité sur les Grands projets et l’aménagement du territoire (GPAT) de
Culture Montréal,

Rose-Marie E. Goulet, présidente du comité GPAT, membre du conseil d’administration de Culture Montréal et artiste en art visuel
Simon Brault, président de Culture Montréal et directeur général, École nationale de théâtre
Dinu Bumbaru, membre du directeur des politiques, Héritage Montréal
Philippe Côté, Atelier du patrimoine urbain de Montréal
Michel DesJardins, directeur, Imago
André Dudemaine, directeur, Société pour la diffusion de la culture autochtone / Terres en vue
Anne-Marie Jean, directrice générale, Culture Montréal
Philippe Lupien, architecte, Lupien Matteau architectes.
Sandra O’Connor, directrice des communications, Culture Montréal
Pierre Richard, vice-président du développement stratégique, RESO Regroupement économique et social du Sud-Ouest
Michel Sabourin, président du Club Soda et président de la Corporation de développement urbain du Faubourg Saint-Laurent

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture