Culture Montréal / Les publications / Mémoires / Mémoire – Les projets immobiliers du 2-22, rue Sainte-Catherine Est et du Quadrilatère Saint-Laurent de la Société de développement Angus

Les publications

08.06.2009 Mémoire – Les projets immobiliers du 2-22, rue Sainte-Catherine Est et du Quadrilatère Saint-Laurent de la Société de développement Angus

Présenté par Anne-Marie Jean, Directrice générale de Culture Montréal, à l’Office de consultation publique de Montréal

Extrait
(Veuillez télécharger le document PDF pour consulter la version intégrale)

(…)

Le projet de revitalisation du Quartier des spectacles est l’une des priorités citées au Plan d’action 2007-2017 – Montréal, métropole culturelle. Déjà, des investissements majeurs ont été faits par nombre d’acteurs, publics et privés, dans un effort d’amélioration des infrastructures culturelles et des espaces publics du secteur de la Place des Arts. Le dévoilement imminent de la Place du Quartier des spectacles; l’ouverture prochaine de la Maison du Jazz; le début du chantier de l’Adresse symphonique; la redéfinition prochaine du Hall des pas perdus et de l’entrée de la Place des arts; le soutien public à l’animation de la future Place des festivals et à la mise en œuvre du Plan de lumière du Quartier des spectacles sont autant de gestes qui contribuent à la pérennité de nos festivals et manifestations culturelles; au maintien de la réputation internationale de Montréal comme ville d’art et de culture et à la confirmation du secteur à titre de carrefour culturel international et haut lieu de création, de production et de diffusion artistique.  Les projets du 2-22, rue Sainte-Catherine Est et du Quadrilatère Saint-Laurent s’inscrivent dans ce mouvement de requalification et de revitalisation de ce quartier hautement stratégique pour Montréal.

Le Quartier des spectacles couvre, grosso modo, le territoire contenu entre la rue Berri à l’est, la rue Saint-Alexandre à l’ouest, la rue Sherbrooke au nord et le boulevard René-Lévesque au sud. Les projets étudiés dans le présent mémoire, soit celui du 2-22, Sainte-Catherine Est et du Quadrilatère Saint-Laurent se situent à l’intérieur des limites d’un Plan particulier d’urbanisme adopté par le Ville de Montréal. Ce dernier vise à orienter le développement d’un secteur spécifique représentant environ le quart du Quartier des spectacles, soit le « secteur Place des arts »; Culture Montréal s’est prononcé publiquement sur le document lors de la veillée de consultation tenue en 2008 par l’arrondissement Ville-Marie.

L’analyse des projets du 2-22 Sainte-Catherine Est et du Quadrilatère Saint-Laurent vient confirmer le bien-fondé de certains commentaires émis par Culture Montréal à l’époque. Par exemple, nous avions insisté à ce moment sur le fait que « la bonification du quartier repose […] sur l’existence d’institutions et de lieux s’ouvrant au citoyen et sur la présence d’une masse critique et extrêmement diversifiée de créateurs, d’artistes et d’organismes culturels. La présence du milieu culturel doit être renforcée en proposant des résidences, des lieux de création, de production et de diffusion adaptés aux besoins des créateurs, notamment ceux des organismes de la relève et des pratiques émergentes. » Ainsi, de façon générale, Culture Montréal se réjouit que le projet du 2-22, dont 75 % de l’espace habitable sera occupé par des organisations culturelles, réponde à cet impératif. Nous sommes aussi heureux du fait que la partie du boulevard Saint-Laurent comprise entre le boulevard René-Lévesque et Sainte-Catherine – un secteur serti de bijoux culturels tels que le Club Soda, le Monument National, la S@T et VOX, centre de l’image contemporaine et doté d’un patrimoine aussi riche qu’unique –, se voit offrir l’occasion de refaire peau neuve. Nous y voyons l’occasion de donner, à cette portion du boulevard Saint-Laurent et aux axes de circulation environnants, une vitalité nouvelle, qui à terme s’avérera bénéfique pour les institutions culturelles qui y ont élu domicile. Culture Montréal est donc favorable à la réalisation de projets qui viendraient revitaliser ce secteur aux prises avec de nombreux enjeux sociaux, économiques et architecturaux.

En plus de porter fièrement une image de marque à haute teneur artistique, le Quartier des spectacles de demain sera habité par une nouvelle dynamique dans laquelle doivent dès aujourd’hui s’inscrire une vitalité culturelle et artistique propre à l’identité et à l’histoire du secteur, ainsi qu’une qualité de vie découlant de la mise en place de services et composantes – environnementales ou autres – répondant aux besoins des résidents, tant individuels qu’institutionnels. De plus, il va sans dire que le respect du contexte urbain global dans lequel s’inscrit le développement du Quartier des spectacles garantira son succès sur un horizon temporel prolongé. Ainsi, tout projet immobilier pressenti sur le territoire du Quartier des spectacles doit être porteur d’une vision de développement durable capable d’intégrer, de concilier et d’équilibrer les préoccupations culturelles, économiques, sociales, patrimoniales, urbanistiques et écologiques, locales et métropolitaines. Sans vouloir mettre un frein aux projets d’immobilisations et d’infrastructures déjà envisagés ou présentement en cours de réalisation dans le Quartier des spectacles, Culture Montréal enjoint la Ville de Montréal et l’arrondissement à se doter le plus rapidement possible d’un plan de développement intégré, couvrant la périphérie entière du Quartier des spectacles, qui servira à l’avenir d’étalon et de guide dans l’élaboration et l’évaluation de projets de développement immobilier. Tout en comprenant que le Quartier des spectacles présente de « nombreuses problématiques […], dont certaines fort complexes, ce qui rendrait périlleuse l’élaboration d’un PPU prétendant en couvrir l’ensemble1 », Culture Montréal demeure d’avis qu’un plan de développement pour l’ensemble du Quartier, qui établirait une réglementation de base en matière d’occupation des lieux, d’architecture, de design, d’aménagement des espaces publics et d’art public, s’avère essentiel pour la pérennité de la vocation des lieux. Faute de présence d’un service d’urbanisme à la Ville, Culture Montréal
espère la prise en charge de ce plan par une personne répondant de l’administration centrale et travaillant en collaboration étroite avec l’arrondissement Ville-Marie et les acteurs du développement local, culturels ou autres.

Recommandation : sans vouloir freiner les projets d’immobilisations et d’infrastructures envisagés ou présentement en cours de réalisation dans le Quartier des spectacles, Culture Montréal recommande l’élaboration d’un plan de développement pour ce secteur, plan qui assurera une certaine cohérence en matière d’occupation du territoire, d’architecture, de design, d’aménagement et d’art public, et qui viendra assurer le respect d’une vision de développement durable à haute teneur artistique pour les projets futurs. Culture Montréal est d’avis que la Ville de Montréal doit s’assurer de la cohérence absolue de ce plan, dont les orientations et moyens de mise en œuvre doivent être conséquents avec le Plan d’urbanisme et le Plan de transport de la Ville de Montréal. Ce plan doit démontrer le souci d’établir une synergie entre le secteur visé et les secteurs
environnants, dont certains sont sujets à des transformations majeures dans un avenir rapproché.

Pour compléter ces commentaires d’ordre général, il appert important de préciser que c’est d’abord et avant tout leur degré de fusion dans ce magma unique, bouillonnant et extrêmement complexe qu’est le carrefour des « Main » qui sera garant du succès du 2-22 et du Quadrilatère Saint-Laurent. L’appropriation des lieux par les riverains, par la communauté artistique, par les citoyens montréalais et par les visiteurs dépend de la force symbolique et de la très réelle énergie qui habiteront tant le 2-22 que le Quadrilatère.  Ces projets ne peuvent donc faire abstraction de leur devoir d’encourager de nouvelles synergies dans un secteur prometteur où devront évoluer, ensemble, résidents, travailleurs de tous les secteurs, organismes communautaires, touristes et amateurs d’art de tout acabit.

(…)

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture