Culture Montréal / Les publications / Allocutions / ALLOCUTION de Simon Brault, président de Culture Montréal, lors de l’AGA 2008

Les publications

30.10.2008 ALLOCUTION de Simon Brault, président de Culture Montréal, lors de l’AGA 2008

Merci Anne-Marie.

Le bilan dont tu viens de nous présenter les grandes lignes est plus qu’impressionnant. Il convient de souligner, d’entrée de jeu, la contribution déterminante de l’équipe de professionnelles et de collaborateurs que tu as réunis autour de toi et que tu diriges brillamment. Je suis certain de me faire le porte-parole des membres de Culture Montréal en affirmant que vous méritez pleinement l’admiration, la reconnaissance et l’affection dont vous faites l’objet.

Culture Montréal vient donc de vivre une année exceptionnellement intense pendant laquelle notre ambition de placer les arts et la culture au cœur du développement de la ville s’est déployée et déclinée d’une façon constante, marquante et remarquée.

Mais je voudrais profiter du fait que nous soyons réunis à l’occasion de notre Assemblée générale pour faire quelques commentaires sur des enjeux qui font surface à l’approche du premier anniversaire du Rendez-vous novembre 2007, Montréal, métropole culturelle.

En effet, lundi dernier, une éditorialiste du Devoir faisait écho à un récent texte de La Presse et aux propos du Maire Tremblay lors de notre colloque sur la gouvernance culturelle, ce dernier réclamant un «Capitaine Culture», personne crédible à la vision rassembleuse, qui assumerait la responsabilité de la mise en œuvre du Plan d’action 2007-2017 adopté lors du RV07. La Presse, quant à elle, suggérait l’idée d’un « porteur de ballon» pour la métropole culturelle.

Or il faut savoir qu’Isabelle Hudon, la présidente de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, et moi-même avions proposé la création d’un poste de directeur général du Plan d’action qui répondrait au comité de pilotage il y de cela plusieurs mois et que cette proposition n’a jamais reçu l’aval des gouvernements provincial et fédéral. Or, cette question refait surface alors que les ponts avec le gouvernement fédéral doivent être rétablis et que le gouvernement du Québec s’apprête à déclencher des élections. Disons que cette fois, les astres ne sont pas tout à fait bien alignés…

Aussi, bien que nous souhaitions toujours l’embauche d’un directeur général du Plan d’action 2007-2017 qui aurait la confiance et l’appui des cinq grands partenaires du RV07, Culture Montréal est résolument prêt et décidé à agir comme le chien de garde des consensus et décisions émanant du RV07 et, surtout, comme le catalyseur actif et engagé des volontés et initiatives nécessaires pour réaliser le Plan d’action 2007-2017.

Nous réitérons donc qu’une planification et une mise en œuvre du Plan d’action, coordonnées par une personne qui relève des cinq partenaires représentés au comité de pilotage et non de l’une ou l’autre des trois fonctions publiques, serait souhaitable et sans doute très efficace. Toutefois, nous croyons que le bouillonnement créatif et entrepreneurial qui caractérise la métropole culturelle survivra à ce déficit de cohérence et que la réalisation du plan se fera malgré tout si Culture Montréal assume tout au long des suivis un rôle minimalement aussi stratégique que celui qu’il a tenu pour que se réalise ce Rendez-vous historique.

J’aimerais également aborder très brièvement la question plus large de la gouvernance culturelle, qui se pose ici et ailleurs avec beaucoup d’acuité comme nous l’ont confirmé nos invités au colloque sur ce sujet que nous avons organisé dans le cadre des Entretiens Jacques Cartier. Je dirai simplement que nous allons poursuivre un travail de longue haleine pour faire évoluer la compréhension de cet aspect de l’édification de la métropole culturelle.

Cependant, il faut rappeler que la question du leadership civique ou citoyen, et plus particulièrement du leadership culturel est encore plus déterminante que celle de la gouvernance pour l’émergence de la métropole culturelle et de ses différentes composantes comme, par exemple, le Quartier des spectacles. Avant les structures et les modèles d’organisation et de gestion, il y a les idées et l’intelligence portées par des personnes et soutenues par des institutions ou des entreprises.

Le leadership présuppose l’alignement réussi de 3 éléments clés que sont la vision, la crédibilité et l’intégrité. Je crois qu’on peut affirmer que Culture Montréal a réussi a démontrer depuis 6 ans une grande capacité à articuler une vision qui s’exprime dans sa plate-forme et dans le travail de ses comités; à générer une crédibilité illustrée et appuyée par de nombreuses réalisations incontestables; et à préserver une intégrité qui a été maintes fois mise à l’épreuve dans ses nombreuses alliances, comme à l’occasion de débats plus complexes ou confrontants, dont ceux qui ont marqué la dernière campagne électorale fédérale.

Culture Montréal est donc bien placé pour regrouper, coaliser, renforcer et activer les acteurs du
développement culturel à Montréal, au niveau métropolitain comme des quartiers ou des secteurs, et pour jouer un rôle stratégique à l’échelle du Québec, parfois du Canada (comme au sein de la Coalition canadienne des arts) et dans des réseaux internationaux. Pour y parvenir, nous devons continuer de nous préoccuper et de nous occuper des grands chantiers que sont la diversité, l’émergence, l’éducation, la démocratisation et la médiation culturelles, ainsi que la qualité de l’aménagement urbain et de la vie quotidienne dans la ville.

Tout cela passe par la mobilisation de nos membres et par le recrutement constant de nouveaux
membres qui s’intéressent à la refondation de notre vie urbaine sur des bases culturelles.

Je vous, je nous souhaite, à toutes et à tous, une prochaine année remplie d’avancées et de solidarités plus que jamais nécessaires alors que l’économie est bruyamment dysfonctionnelle et que nos démocraties et nos institutions sont mises à mal par une crise des valeurs qui résulte en bonne partie d’une marginalisation systématique des arts et de la culture comme source  de développement individuel et collectif.

Enfin, je nous souhaite d’élire les dirigeantes et les dirigeants qui seront capables, collectivement, de guider et d’influencer la trajectoire de Culture Montréal dans des contextes aussi complexes et de maintenir cette plate-forme ouverte, inclusive et dynamique. À cet égard, je tiens à féliciter toutes les personnes qui ont posé leur candidature pour cette sixième élection des membres du conseil d’administration. Cette année encore nous aurons des choix difficiles à faire parce que nous avons des candidatures de haut calibre. Je suis convaincu que la sagesse de l’assemblée des membres s’exprimera encore une fois.

Merci.

Documents à télécharger:
Allocution CM Simon Brault _ AGA 2008 (30-10-2008) (34 ko)

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture