Culture Montréal / Les publications / Communiqués / COMMUNIQUÉ – Pour une refonte complète de la gouvernance culturelle à Montréal : la vision avant la structure

Les publications

26.02.2007 COMMUNIQUÉ – Pour une refonte complète de la gouvernance culturelle à Montréal : la vision avant la structure

Culture Montréal publie aujourd’hui une proposition de refonte des instruments de financement et de développement dont dispose la Ville pour être à la hauteur de ses ambitions de métropole culturelle de calibre mondial, par une Agence montréalaise de développement des arts et de la culture.

Le président de Culture Montréal, Simon Brault, explique « qu’en développant cette proposition, nous avons cherché des solutions concrètes au déficit de cohérence, de centralité, d’efficacité et de ressources stratégiques qui minent quotidiennement l’élan des artistes, des institutions et des acteurs culturels publics et privés de Montréal. » Ce document est le point d’ancrage d’une consultation qu’entreprend Culture Montréal au sein des milieux culturels et qui intéresse directement les partenaires du Rendez-vous novembre 2007, soit la Ville de Montréal, la Chambre de commerce du Montréal Métropolitaine et les gouvernements du Québec et du Canada.

Fidèle à sa trajectoire des cinq dernières années, Culture Montréal privilégie la vision avant l’édification de structures. Prenant appui sur le consensus en faveur du projet de faire de Montréal une métropole culturelle du 21e siècle, Culture Montréal plaide pour qu’on se donne les moyens stratégiques et financiers que cela suppose au moment où tant d’autres villes affichent des prétentions similaires. « Les politiques culturelles inspirées et les beaux discours risquent de rester sans lendemain si Montréal ne s’organise pas et n’agit pas comme la Métropole qu’elle rêve d’être », d’ajouter Simon Brault.

En soumettant sa proposition d’une Agence montréalaise de développement des arts et de la culture, Culture Montréal favorise le regroupement de l’ensemble des fonctions centrales reliées au développement des arts, du patrimoine et de la culture, y compris en matière de design et d’industries culturelles sur le territoire montréalais. Ces fonctions sont présentement assumées avec des moyens insuffisants notamment par les services de la Ville et par le Conseil des arts de Montréal.

Le modèle d’Agence soumis à la discussion est en partie inspiré des expériences de Barcelone et d’ailleurs et il suppose la mise en commun des compétences et des forces existantes à Montréal, mais qui sont présentement dispersées et divisées. Il met en rapport direct les acteurs capables de façonner la métropole culturelle : les artistes, les institutions, le secteur privé et les élus.

Culture Montréal compte que le processus de consultation qu’il lance mènera à la bonification de sa proposition de départ et qu’un nouveau modèle de gouvernance émergera du Rendez-vous novembre 2007.

La première séance de consultation sur ce nouveau modèle de gouvernance culturelle réunira les membres de Culture Montréal et les associations artistiques professionnelles le 7 mars prochain à 14 h, à la Salle du Marché Atwater, 138, av. Atwater à Montréal.

– 30 –

Pour obtenir une entrevue avec M. Simon Brault, président de Culture Montréal, on peut s’adresser à :
Lily Gaudreault
Directrice des communications
Tél. : (514) 845-0303, poste 21

++

AGENCE MONTRÉALAISE DE DÉVELOPPEMENT DES ARTS ET DE LA CULTURE (AMDAC)

« La vision avant la structure »

Proposition de Culture Montréal en vue de ?Montréal métropole culturelle – Rendez-vous novembre 2007

RÉSUMÉ

CONTEXTE
Le 6 décembre 2006, la Ville de Montréal, Culture Montréal, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada annonçaient conjointement qu’ils sont les cinq grands partenaires de Montréal, métropole culturelle – Rendez-vous novembre 2007, « pour accélérer le déploiement et la consolidation de la vision de Montréal comme une métropole culturelle du 21e siècle qui mise prioritairement sur la créativité, l’originalité, l’accessibilité et la diversité. »
Le Rendez-vous portera sur quatre grandes sphères d’activités: les instruments et les programmes de financement, les plateformes de diffusion locale, nationale et internationale, les infrastructures et l’aménagement urbain et les mécanismes de gouvernance culturelle, dont traite la présente proposition d’Agence montréalaise de développement des arts et de la culture (AMDAC).

CONSTATS
Pour l’heure, le niveau et la qualité de la création, de la production, de la diffusion, de l’accueil et de l’exportation de manifestations culturelles et d’œuvres artistiques n’est pas en déclin à Montréal, au contraire. Montréal possède toujours une aura de métropole culturelle grâce à la performance exceptionnelle de ses institutions, de ses entreprises culturelles et, surtout, de ses artistes qui génèrent et soutiennent une ébullition créatrice largement partagée et célébrée par ses citoyens et de plus en plus remarquée sur la scène internationale. Par ailleurs, le patrimoine exceptionnel de Montréal, tant historique que vivant, bâti ou religieux confère à cette ville un riche potentiel en tant que métropole culturelle.

Toutefois :
o Montréal ne jouit pas du statut de capitale politique;
o Montréal souffre de stagnation démographique et subit une concurrence féroce sur tous les fronts.

MONTRÉAL MÉTROPOLE CULTURELLE DU 21E SIÈCLE : UNE NÉCESSITÉ

Montréal doit se doter d’un plan d’action ambitieux pour conserver ses avantages et le pouvoir d’influence qu’elle a acquis. Faire de Montréal une métropole culturelle du 21e siècle apparaît d’autant plus ambitieux que de plus en plus de villes, plus prospères et effervescentes, formulent un dessein similaire et, surtout, posent les gestes nécessaires pour le concrétiser.

Toute stratégie d’affirmation et de consolidation du statut de Montréal comme métropole culturelle doit être élaborée dans une perspective qui inclut les phénomènes suivants : l’incubation, la création, la diffusion, la conservation, l’attraction et le rayonnement des arts, du patrimoine, des bibliothèques, du design et des œuvres et manifestations culturelles qui marquent et même magnifient le territoire physique et imaginaire de Montréal et du Québec.

La mobilisation locale est le facteur déterminant du succès. Cette mobilisation locale a plus d’impact et de durabilité lorsqu’elle met à contribution les politiciens, les gens d’affaires, les milieux culturels et lorsqu’elle interpelle et rallie la population.

LA NOUVELLE GOUVERNANCE CULTURELLE À MONTRÉAL : UNE OBLIGATION

o les ressources financières sont limitées
o l’expertise doit absolument être concentrée;
o les milieux artistiques et culturels n’ont ni la patience ni les moyens de se confronter à des appareils administratifs eux-mêmes mal outillés;
o il faut désenclaver le secteur des arts et de la culture et le mettre en rapport avec celui des affaires et avec l’ensemble de la société civile;
o il faut bâtir une capacité stratégique efficace et dynamique.

Culture Montréal propose de doter Montréal d’une réelle « capacité d’organisation stratégique de notre sphère d’influence dans le secteur culturel ».

L’AGENCE MONTRÉALAISE DE DÉVELOPPEMENT DES ARTS ET DE LA CULTURE (AMDAC)

Mandat :
o Favoriser le développement des arts et de la culture sur le territoire montréalais et le rayonnement national et international des artistes et des manifestations culturelles de Montréal.

Moyens :
o Des activités de recherche, d’analyse, d’évaluation, de planification, de concertation, de représentation, de relations internationales, de gestion d’équipements culturels, de financement et de subvention.
o L’Agence travaillera également avec une volonté de décloisonner les familles des arts et du patrimoine et de bâtir une communauté d’expérience au service du développement de la culture. Elle démontrera également un souci de mettre en valeur et de conserver le patrimoine de la ville, sans pour autant se soustraire aux mécanismes d’application des lois et règles existantes émanant des autres paliers gouvernementaux.
o L’AMDAC devra bénéficier d’un protocole de financement significativement supérieur à ce qui est présentement dépensé par la Ville pour financer le CAM et les fonctions et programmes dont il assume la responsabilité.
o L’AMDAC devra aussi jouer un rôle clé dans la gestion des ententes de financement avec Québec et Ottawa. Par ailleurs, elle devra aussi avoir accès à des ressources investies par le secteur privé montréalais selon une formule qui reste à établir en prévision du Rendez-vous Novembre 2007.

 
Documents à télécharger:
Communiqué CM – Agence Montréalaise de développement des Arts et de la Culture (26-02-2007) (105 ko)
AMDAC – La vision avant la structure (Proposition complète) (80 ko)

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture