Culture Montréal / Les publications / Éditoriaux / Éditorial – BILAN DU SOMMET DE MONTRÉAL

Les publications

11.06.2002 Éditorial – BILAN DU SOMMET DE MONTRÉAL

Vous l’aurez lu ou entendu dans les médias : la culture a été pleinement identifiée comme un des axes fondamentaux du développement de Montréal. En fait, près de 80% de la couverture médiatique montréalaise du Sommet a porté sur la dimension culturelle. La délégation culturelle, dirigée par le président de Culture Montréal, aura donc réussi à illustrer que la culture est à la fois un secteur d’activité et une dimension de la vie des citoyens et de la ville.

En dépit des doutes entretenus par certains éditorialistes, le Sommet de Montréal aura permis de réunir plus de 3000 personnes, dont des leaders de tous les secteurs et de toutes communautés qui composent le tissu de la ville pour discuter des enjeux fondamentaux de son développement. Les échanges et les alliances qui se sont développés au cours de ce processus sont prometteurs pour la suite des choses.

En participant activement à 8 des 19 ateliers proposés et en intervenant sur une quinzaine de propositions, la délégation culturelle se sera prononcée avec pertinence et sensibilité sur une multitude de sujets autres que culturels. Cette contribution soutenue des milieux culturels aux affaires de la cité peut être vue comme une première à Montréal; elle illustre le discours que porte Culture Montréal depuis ses débuts : celui de promouvoir le rôle moteur de la culture dans le développement de la ville, notamment en suscitant la participation directe des milieux culturels à la vie de la collectivité.

Suivis

Le Sommet de Montréal s’est voulu un vaste exercice de consultation et de concertation pour préciser les grandes orientations du nouveau Montréal qui seront inscrites dans le « contrat de ville » que doivent signer d’ici la fin de l’année, le gouvernement de Québec et la Ville de Montréal.

De nombreuses propositions ont fait consensus, notamment sur les questions de la métropole culturelle, la consolidation du Conseil des arts de Montréal, la création d’un Conseil du patrimoine et la mise en place de structures favorisant la démocratie culturelle à Montréal. Les suivis du Sommet prennent donc une grande importance. À ce sujet, le Maire a annoncé son intention de réunir régulièrement les chefs de délégation au cours de l’année qui vient pour que les intentions annoncées ne restent pas lettre morte. Deux chantiers devraient également être mis en place à partir de l’inscription de Montréal, métropole de savoir et de culture, dans la « Déclaration conjointe » signée par Québec et la Ville de Montréal à l’issue du Sommet.

Pour Simon Brault, le processus global du Sommet aura été l’occasion de concrétiser et d’expliquer plus largement, auprès de tous les partenaires et auprès des milieux culturels montréalais, la plate-forme et l’approche de Culture Montréal. Le discours a ainsi été articulé à la fois sur les enjeux spécifiquement culturels du développement de la ville, et sur les autres grandes questions que doit prendre en compte une métropole, telles l’inclusion de nouvelles préoccupations et de nouvelles personnes, en particulier les jeunes et aussi les communautés culturelles.

Les alliances faites au Sommet sont probablement beaucoup plus importantes à long terme que les projets qui y ont été acceptés ou supportés. Ces trois jours de discussion et de débat public auront incité tous les milieux présents à porter un discours plus transversal que sectoriel et à se rallier de façon forte en faveur de la nouvelle ville. Le renforcement du leadership politique de la Ville (et le recul des partisans de la dé-fusion) et surtout l’articulation d’un leadership de la société civile montréalaise sont à court terme les véritables résultats de ce Sommet.

Simon Brault et Eva Quintas

Un peu plus

Culture Montréal est une organisation indépendante de réflexion et d’action qui contribue à édifier l’avenir de Montréal comme métropole culturelle, par des activités de recherche, d’analyse et de communication. Son mandat est d’affirmer le rôle central des arts et de la culture dans toutes les sphères du développement de Montréal : l’économie, les affaires, la politique, l’aménagement du territoire, l’éducation, la vie sociale et communautaire tout en favorisant la diversité culturelle, la relève, les pratiques émergentes et l’art public.

Merci à nos membres et à :

Je deviens membre.
Le français en scène. Projet de valorisation de la langue française.
Micro Culture, pour parler culture quartier par quartier
Agenda 21. Culture aujourd'hui demain.

Culture Montréal est membre de :

  • Les Arts et la Ville
  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Coalition canadienne des arts
  • Conseil des relations internationales de Montréal
  • Diversité Artistique Montréal
  • Héritage Montréal
  • Le Réseau des conseils régionaux de la culture